World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / Le Comité exécutif du COE voit un futur pour l'unité, la justice et la paix

Le Comité exécutif du COE voit un futur pour l'unité, la justice et la paix

Le Comité exécutif du COE voit un futur pour l'unité, la justice et la paix

Le COE visite un centre de secours pour réfugiés associé au Conseil des Églises du Proche-Orient, dans le camp de réfugiés Azmi Mufti, près d'Irbid.

27 novembre 2017

Version française publiée le: 30 novembre 2017

27 novembre 2017

Le Comité exécutif du Conseil œcuménique des Églises (COE) s'est réuni à Amman, en Jordanie, du 17 au 23 novembre pour approuver la planification et le budget pour 2018 et pour préparer le renouvellement du plan stratégique du COE. Le Comité exécutif a également déterminé la voie à suivre en termes d'implication du COE pour la justice et la paix en Palestine et Israël. Il s'est pour cela informé de la situation particulière en Jordanie et au Proche-Orient, puis a abordé la question des défis des Églises et de l'action du COE. Le patriarche de la ville sainte de Jérusalem, de toute la Palestine et de Jordanie, Theophilos III, a accueilli le groupe.

Sa Majesté le roi Abdullah II de Jordanie a reçu une délégation du COE pour évoquer la situation actuelle au Proche-Orient. Au cours de la réunion, le roi Abdullah a assuré à la délégation que la Jordanie, sous la garde hachémite des lieux saints musulmans et chrétiens de Jérusalem, poursuivra ses efforts pour préserver les sanctuaires sacrés de la ville et défendre les propriétés de ses Églises dans tous les forums internationaux.

Le roi Abdullah a redit que les chrétiens arabes font partie intégrante de la région et constituent un élément clef de son identité, affirmant que la protection des droits incombe à tous.

Le roi Abdullah a également souligné les efforts que la Jordanie continue de déployer pour diffuser les valeurs de tolérance et de modération et pour ériger des ponts de dialogue et de compréhension entre les adeptes de différentes religions.

Mme Agnes Abuom, présidente du Comité central du COE, a déclaré: «La Jordanie est un modèle unique de coexistence», louant ses efforts pour encourager le dialogue religieux et lancer des initiatives qui favorisent la fraternité, la tolérance et la modération.

Le Comité exécutif met l'accent sur la paix, la justice et l'unité

Le Comité exécutif se réunit à une période où le COE renouvelle ses efforts dans plusieurs domaines. Une nouvelle Stratégie de santé œcuménique mondiale est en cours de développement par le biais du programme Initiatives et plaidoyer œcuméniques pour la lutte contre le VIH et le sida (EHAIA), et une évaluation d'impact approfondie est en cours pour guider les prochaines étapes dans la lutte contre le VIH et le sida qui est une menace pour la santé publique. Enfin, le Comité exécutif du COE a approuvé un plan stratégique pour la période 2018-2021 pour le Programme œcuménique d'accompagnement en Palestine et en Israël (EAPPI).

Le Comité exécutif a également reçu le rapport de l'équipe d'évaluation à mi-parcours, a préparé la réunion 2018 du Comité central et a défini les prochaines étapes du projet de construction.

Theophilos III a déclaré: «Nous vous souhaitons la bienvenue à Amman, dans le Royaume hachémite de Jordanie dirigé par Sa Majesté le roi Abdullah II, et nous vous apportons la bénédiction de la Ville Sainte de Jérusalem.»

Il a ajouté: «Nous sommes ravis de pouvoir accueillir cette session de votre Comité exécutif, et nous vous exprimons notre engagement continu envers le travail du Conseil œcuménique des Églises.»

Theophilos III a souligné dans son discours d'ouverture: «Vous venez au Proche-Orient durant une période difficile pour notre région. La communauté mondiale est unanime dans l'idée qu'une communauté chrétienne vitale et dynamique constitue une part essentielle du paysage multi-ethnique, multi-culturel et multi-religieux du Proche-Orient. Nous sommes des autochtones de cette région.»

Le patriarche a conclu: «Nous espérons vivement que notre Conseil œcuménique des Églises poursuivra sa mission au Proche-Orient pour protéger la position de la communauté chrétienne contre les nouvelles menaces faites à notre existence et à notre liberté.»

«Nous savons que nous venons à un moment où nos frères et sœurs dans cette région sont confrontés à de grands défis», a appuyé le secrétaire général du COE, le pasteur Olav Fykse Tveit, remerciant le patriarche Theophilos III et les Églises locales qui reçoivent le Comité exécutif.

«Nous apprécions profondément la manière dont nous avons été invités ici, pour délibérer, travailler et prier ensemble, et nous voulons continuer à nous soutenir mutuellement sur notre route en tant que communauté mondiale d'Églises», a ajouté le pasteur.

Un pèlerinage honoré par la foi

La présidente du Comité central du COE, Mme Agnes Abuom, a expliqué que la plupart des programmes et des visites du COE avaient impliqué le pèlerinage de justice et de paix, fondement du travail du COE depuis la 10e Assemblée à Busan, en République de Corée, en 2013.

«Notre pèlerinage de justice et de paix a été honoré par la foi», a-t-elle déclaré. «Nous avons pris la route sans nous connaître tous. Mais nous avons fait un pas audacieux pour avancer ensemble. Désormais, nous nous connaissons.»

Ayant fait des pas prudents ensemble, a-t-elle ajouté, la communauté fraternelle du COE peut maintenant soulever des questions, dont certaines sont ardues. «Mais au moins, nous sommes parvenus à cette étape de notre route où nous pouvons évoquer ces questions», a-t-elle précisé. «Notre voyage commun s'est axé sur des sujets tels que l'amour, le soin, l'humanité et la création de Dieu.»

Le Comité exécutif doit maintenant évaluer ses propres résultats, a conclu Mme Abuom. «Que laissons-nous pour les générations à venir?»

Elle a ajouté: «Nous sommes disciples de notre Seigneur Jésus-Christ et il nous guidera dans nos réflexions et nos décisions. Nous pouvons demander à Dieu de nous donner la sagesse d'avancer vers l'avenir avec courage, de sorte que demain nous puissions rendre des comptes à notre Seigneur et Sauveur et à celles et ceux qui nous ont confié son mandat.»

Une recherche d'unité

Dans son rapport, le secrétaire général du COE, le pasteur Olav Fykse Tveit, a souligné une recherche d'unité dans le travail du COE, en particulier en ce qui concerne la justice et la paix dans le monde.

«Nous sommes réunis ici dans un cadre paisible et hospitalier, dans une région qui connaît de nombreux conflits et défis», a déclaré M. Tveit. «Nous sommes ici pour en apprendre davantage sur les réalités de ces défis, mais également pour découvrir les riches traditions, la présence et le témoignage chrétiens dans la région et les initiatives pour vivre ensemble dans la justice et la paix pour toutes et tous.»

À l’heure où le COE se trouve à mi-parcours entre ses 10e et 11e Assemblées, les forces de division et de fragmentation sont puissantes dans le monde dans lequel nous vivons, a-t-il souligné.

«L'approche que nous avons en tant que COE, faire ensemble un pèlerinage de justice et de paix, a prouvé sa pertinence», a-t-il déclaré. «Alors que nous nous préparons à fêter notre 70e anniversaire, nous sommes dans l'action de grâce et nous montrons en quoi ce corps vit, bouge et prend de nouvelles initiatives pour le bien de l'unité des chrétiens et des Églises dans le monde.»

Le pasteur a mis l'accent sur une nouvelle quête d'unité et, parmi ses expériences personnelles, il a relaté une visite de deux semaines dans les Églises du COE et auprès de ses partenaires dans la région du Pacifique. «Mes différentes rencontres avec eux m'ont rappelé que le COE représente la famille chrétienne dans le monde entier et que nos Églises membres contribuent de manière significative à l'unité de l'humanité, de la création et entre frères et sœurs en Christ», a-t-il précisé. «Les ouragans et les conditions météorologiques extrêmes, notamment la sécheresse, la pluie et le vent dans de nombreuses parties du monde, ont fait comprendre à beaucoup ce que les peuples du Pacifique expriment depuis un certain temps.»

Les visites dans la région du Pacifique ainsi que dans divers lieux où étaient célébrés les 500 ans de la Réforme ont eu un impact sur les relations internes du COE dans une perspective à court et à long terme, a précisé M. Tveit. «Nous avons restauré le sens du contact et de l'attention et nous avons échangé des idées pour notre future implication commune», a-t-il déclaré.

L'unité est une question clef pour le pèlerinage de justice et de paix en Afrique et pour les préparatifs de la Conférence mondiale sur la mission et l’évangélisation en Tanzanie l'année prochaine, a poursuivi le secrétaire général. «L'appel à l'unité pour les nations est beaucoup plus fort lorsque les Églises ont leurs propres expressions d'unité et qu’elles sont crédibles», a-t-il déclaré.

Le COE a prêté une attention particulière à la situation en Palestine et en Israël et aux injustices, aux conflits et à l'occupation qui demeurent des obstacles pour une paix juste, tant pour les Palestiniens que les Israéliens. «L'appel pour une paix juste reste aussi urgent et important qu'auparavant, sinon plus», a conclu M. Tveit.

À Amman, le Comité exécutif a partagé les expériences et les évolutions des Églises des différentes régions, et a réfléchi aux incidences du climat politique actuel sur le mouvement œcuménique. Le Comité a également reçu les informations récentes sur la célébration du 70e anniversaire du COE et sur les préparatifs de la 11e Assemblée du COE.

La voix prophétique du Conseil – sept déclarations

Le Comité exécutif du COE s'exprime sur la situation au Zimbabwe

Le Comité exécutif a publié une «Note sur la situation au Zimbabwe», les événements dans le pays ayant entraîné la démission du président Robert Mugabe après 37 ans au pouvoir.

Une déclaration sur Jérusalem et le statu quo

Le Comité exécutif a publié une déclaration exprimant sa préoccupation quant à la façon dont les institutions et propriétés ecclésiales à Jérusalem sont menacées à cause de contrats dont la légalité est contestée, d'efforts de groupes de colons radicaux et de politiques du gouvernement d’Israël.

Une déclaration exprime des préoccupations concernant la diversité religieuse en Irak

Le Comité exécutif a publié une déclaration sur des évènements survenus récemment en Irak qui menacent les perspectives de maintien de la diversité religieuse et sociale et l'avenir de la nation et de ses populations.

Le COE exhorte toutes les parties impliquées dans la confrontation sur la péninsule coréenne à être des instruments de paix

Tout en célébrant les nouvelles mesures prises en vue de l'élimination des armes nucléaires dans le monde, le Comité exécutif craint que le cycle de confrontation sur la péninsule coréenne ne se transforme en guerre nucléaire.

Les dirigeants du COE célèbrent les étapes conduisant vers un monde libéré des armes nucléaires

Le Comité exécutif a également publié une «Déclaration sur le Traité sur l'interdiction des armes nucléaires (TIAN) et sur le prix Nobel de la paix 2017 décerné à la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires».

Une déclaration du COE exhorte à protéger l'Amazonie

«L'Amazonie, le cœur vert de la Terre, pleure et la vie qu'elle entretient dépérit»: c'est par ces mots que commence une déclaration publiée par le Comité exécutif.

Une déclaration sur un évêque des Philippines

Le Comité exécutif a publié une déclaration sur la détention de l'évêque Carlos Morales et sur la situation à Mindanao, aux Philippines.

Visite du camp de réfugiés et de Petra

Les membres du Comité exécutif ont visité la ville historique de Petra, de même que d’autres sites bibliques dans la région. Ils ont également visité le centre de secours pour réfugiés associé au Conseil des Églises du Proche-Orient, dans le camp de réfugiés Azmi Mufti, près d'Irbid, où ils ont écouté des explications sur les services dispensés à plus de 5 000 réfugiés palestiniens. Les différentes excursions et réunions permettent de voir, de façon plus concrète, les enjeux de la situation et l’implication du COE en Palestine et en Israël.

Le Comité exécutif du Conseil œcuménique des Églises (COE) s'est réuni à Amman, en Jordanie, du 17 au 23 novembre. Le Comité exécutif est l’organe directeur qui mène les affaires essentielles du COE. Le groupe apporte une orientation au secrétaire général sur les travaux et éléments en cours tout en approfondissant la compréhension commune sur des questions spécifiques. Le Comité exécutif du COE est constitué par le Comité central du COE qui élit 20 de ses membres avec le président du Comité central, deux vice-présidents et le secrétaire général du COE, ainsi que les présidents du Comité du programme et du Comité des finances du COE.

Relations presse:
Veuillez contacter Marianne Ejdersten, directrice de la communication du COE, par courriel: mej@wcc-coe.org, ou par téléphone: +41 79 507 63 63.

Allocution de Sa Béatitude le patriarche Theophilos de Jérusalem

Lire le rapport du secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises, 17 novembre 2017

Le Comité exécutif du COE va se réunir à Amman (communiqué de presse du COE du 16 novembre 2017)

Patriarcat de Jérusalem

Églises membres du COE en Jordanie