World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / Le Comité exécutif du COE envisage l’avenir du seul mouvement œcuménique

Le Comité exécutif du COE envisage l’avenir du seul mouvement œcuménique

Le Comité exécutif du COE envisage l’avenir du seul mouvement œcuménique

Célébration de prière œcuménique en la cathédrale d’Uppsala, novembre 2018. Photo: © Mikael Stjernberg /Conseil chrétien de Suède

08 novembre 2018

Version française publiée le: 09 novembre 2018

Le Comité exécutif du Conseil œcuménique des Églises (COE) s’est réuni à Uppsala, en Suède, du 1er au 8 novembre pour approuver la planification et le budget pour 2019, assurer un suivi et prendre des décisions concernant divers sujets en lien avec l’Assemblée, réviser le plan stratégique du COE, débattre des affaires internationales et émettre sept déclarations en réponse aux situations actuelles. Le Comité exécutif a également déterminé la voie à suivre concernant la stratégie de communication du COE. Le groupe a été accueilli par ses hôtes, l’archevêque Antje Jackelén, primat de l’Église de Suède, Olle Alkholm, vice-président de l’Église unie de Suède et Karin Wiborn, secrétaire générale du Conseil chrétien de Suède.

L’évaluation des activités du 70e anniversaire et d’autres événements majeurs organisés en 2018, à l’instar de la réunion du Comité central en juin, étaient également inscrits à l’ordre du jour. Une attention particulière a été portée à la visite historique du pape François au Centre œcuménique à Genève et à l’Institut œcuménique de Bossey le 21 juin dernier.

Les préparatifs et les projets relatifs au Comité central de 2020 ont démarré et seront déployés en fonction de l’évaluation de 2018. Le Comité exécutif a également déterminé les futures activités de programme du COE contre le racisme en débattant du rapport de la Conférence mondiale sur la xénophobie, le racisme et le nationalisme populiste.

Le Comité exécutif a par ailleurs examiné le travail du COE dans le domaine de la diaconie œcuménique, réaffirmé sa vive inquiétude face à la multiplication des menaces de persécutions, en particulier envers les adeptes du christianisme, et étudié les prochaines étapes du projet immobilier Green Village à Genève.

Prier, marcher, travailler et se souvenir ensemble

Le Comité exécutif a entendu le discours de la présidente du Comité central du COE, Agnes Abuom, et le rapport du secrétaire général du COE, le pasteur Olav Fykse Tveit.

Mme Abuom s’est exprimée sur le thème de la réunion, «Prier, marcher, travailler et se souvenir ensemble».

Après avoir retracé l’histoire du COE, Mme Abuom s’est penchée sur un certain nombre de questions et tendances mondiales qui ne cessent d’alimenter les prières, les pèlerinages et les actions du COE. «Les vagues de nationalisme populiste sont autant de menaces pour la vie et la dignité humaine, d’autant plus qu’elles érodent les acquis en matière de droits démocratiques et humains pour lesquels le COE s’est battu des décennies durant», a-t-elle expliqué.

Le pasteur Tveit a également proposé un regard rétrospectif avant de se tourner vers l’avenir. «Le mouvement œcuménique est réputé – à juste titre, il me semble – pour mettre en avant notre appel à suivre le Christ, ici et maintenant, afin de transformer le monde d’aujourd’hui selon la volonté de Dieu, a-t-il précisé. Dieu veut que le monde croie, reçoive, soit renouvelé et s’unisse dans Son amour.»

Selon le secrétaire général, nous devons renouveler notre appel et notre aspiration à la justice et la paix: «Le temps passe, et il nous est compté. Pour autant, nous ne faisons qu’un avec la multitude de fidèles qui nous ont précédés, ces hommes et ces femmes qui ont manifesté leur espoir par anticipation en prenant part à la mission de Dieu.»

Le COE fait briller des lueurs d’espérance de bien des façons: «Comment pourrions-nous exprimer plus clairement que cette espérance est nourrie et soutenue par l’amour du Christ? s’est interrogé le pasteur Tveit. Nous le faisons de différentes manières, dans notre labeur quotidien en tant qu’Églises et communauté fraternelle d’Églises, et au-delà même de la sphère du COE».

Une communauté juste pour les femmes et pour les hommes

Le Comité exécutif a reconnu qu’en dépit de tout ce qui a été accompli depuis le lancement de la Décennie des Églises solidaires des femmes, les problèmes se multiplient et les défis sont immenses. Il a été décidé de demander au secrétaire général d’intensifier le travail portant sur des communautés justes pour les femmes et pour les hommes en renforçant la défense des droits, la réflexion théologique et les actions au niveau international, national, régional et local.

Une communication au service de l’unité

Le Comité exécutif a approuvé la stratégie de communication à l’horizon 2021, année de la prochaine Assemblée du COE.

«Le but de la communication du COE est de faire mieux connaître et de faire avancer le travail du Conseil, est-il indiqué dans la stratégie. […] La communication est un outil stratégique essentiel pour le COE, ses Églises membres et ses partenaires œcuméniques; elle permet de maintenir leur influence, de gagner en visibilité et de promouvoir de bonnes causes».

Selon cette stratégie, le COE doit être un moteur de changement: «La communication du COE doit être inclusive et articulée autour de la participation et de l’espérance. Notre tâche consiste à insuffler l’espérance d’un monde meilleur où la dignité humaine prévaut.»

Les responsables du COE ont mis l’accent sur les Jeudis en noir, une campagne mondiale plaidant pour un monde sans viol ni violence, en guise d’exemple d’une initiative œcuménique forte.

La voix prophétique du Conseil – sept déclarations

Six déclarations publiques et une «note» ont été publiées par le Comité exécutif du COE à l’occasion de sa réunion semestrielle. Entre autres questions d’importance, les déclarations publiques comportent notamment des appels pressants à la communauté internationale et aux Églises afin qu’elles concentrent leurs actions militantes et de défense des causes sur les questions de justice climatique, de justice économique et de justice de genre.

Texte complet des déclarations sur des questions d’actualité: (en anglais)

Le Comité exécutif est l’organe directeur qui mène les affaires essentielles du COE. Il apporte une orientation au secrétaire général sur les travaux et éléments en cours tout en approfondissant la compréhension commune sur des sujets spécifiques. Le Comité exécutif du COE est constitué par le Comité central du COE, qui élit 20 de ses membres avec le président du Comité central, deux vice-présidents et le secrétaire général du COE, ainsi que les présidents des Comités du programme et des finances.

La réunion du Comité exécutif a été organisée parallèlement à d’autres événements à Uppsala cette année: le week-end œcuménique et la Journée commune sur la diaconie œcuménique et le développement durable avec l’Assemblée d’ACT Alliance. Le Comité exécutif était invité par l’Église de Suède, l’Église unie de Suède et le Conseil chrétien de Suède.

À Uppsala, le Comité exécutif a fait part des expériences et des évolutions des Églises de différentes régions du monde puis a lancé une réflexion sur le seul mouvement œcuménique.

Contacts médias:
Marianne Ejdersten, directrice de la Communication du COE: mej@wcc-coe.org, +41 79 507 63 63.

Réunion du Comité exécutif du COE, Uppsala 2018

Églises membres du COE en Suède

Photos de la réunion du Comité exécutif du COE à Uppsala en novembre 2018, à l’intention des médias

Photos du week-end œcuménique à Uppsala en novembre 2018, à l’intention des médias