World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / Le COE félicite les récipiendaires du prix Nobel de la paix 2018

Le COE félicite les récipiendaires du prix Nobel de la paix 2018

Le COE félicite les récipiendaires du prix Nobel de la paix 2018

Le Dr Denis Mukwege et Mme Nadia Murad, à qui a été décerné le prix Nobel de la paix 2018. Illustration: Niklas Elmehed. © Nobel Media

05 octobre 2018

Version française publiée le: 08 octobre 2018

Le Conseil œcuménique des Églises (COE) se félicite que le prix Nobel de la paix 2018 ait été décerné à Mme Nadia Murad et au Dr Denis Mukwege pour leur combat contre «les violences sexuelles employées comme arme de guerre et de conflit armé».

Peu après l’annonce de l’attribution du prix, le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du COE, s’est réjoui de «cette belle source d’inspiration pour toutes les personnes qui luttent contre les violences sexuelles et sexistes».

«Le Dr Mukwege a constamment démontré, en prenant beaucoup de risques, la dignité humaine et les droits fondamentaux des victimes de la violence et de la guerre, en particulier des femmes qui sont victimes de viol et de violences sexistes.»

Selon lui, l’action que mène ce fils de pasteur en République démocratique du Congo (RDC) est une «véritable contribution à la paix auprès de celles et ceux qui en ont le plus besoin – ainsi qu’à un développement propice à la justice et à la paix dans le pays et dans la région».

Chrétien laïque, le Dr Mukwege a fondé en 1999 l’hôpital Panzi de Bukavu (RDC), qui accueille les victimes d’agression sexuelle, notamment dans le cadre de la guerre civile qui déchire le pays depuis de longues années.

Il est aujourd’hui l’un des plus grands spécialistes mondiaux de la chirurgie réparatrice après un viol ou des violences sexuelles, et un porte-parole international de premier plan contre le recours au viol comme arme de guerre et l’impunité des auteurs de tels crimes, mais aussi en faveur des droits de leurs victimes.

Mme Isabel Apawo Phiri, secrétaire générale adjointe du COE, a déclaré: «Cette reconnaissance renforce la détermination absolue du COE, démontrée par la campagne des Jeudis en noir et par le Colloque mondial sur une communauté juste pour les femmes et pour les hommes qui se tient cette semaine à Kingston, en Jamaïque. Nous sommes déterminés à être solidaires et à agir pour mettre fin à toutes les formes de violence dans l’Église et dans la société.»

Mme Nadia Murad est membre de la communauté yézidie qui vit dans le nord de l’Irak. Elle fait partie des quelque 3 000 femmes et filles yézidies qui ont été asservies et violées par le groupe terroriste État islamique lorsqu’il s’est emparé de vastes territoires dans le nord du pays, à l’été 2014.

Depuis son évasion après trois mois de captivité, la jeune femme a décidé de ne pas se taire, mais au contraire de parler ouvertement et publiquement de ce qu’elle avait vécu.

«Le prix décerné à ces deux grands opposants au viol en tant qu’arme de guerre est un grand encouragement pour nous», a déclaré Peter Prove, directeur de la Commission des Églises pour les affaires internationales du COE, qui exhorte la communauté internationale à s’attacher à mettre fin à l’impunité des auteurs de violences sexuelles relevant des crimes de guerre, et à renforcer le soutien apporté à toutes les victimes de tels crimes.

«Nous exhortons également toutes les Églises et toutes les personnes de bonne volonté, partout dans le monde, à affronter et transformer les attitudes et les contextes culturels qui rendent possibles ces atrocités», a-t-il ajouté.

Activités du COE visant à promouvoir une paix juste

Activités du COE en faveur d’une communauté juste pour les femmes et pour les hommes