World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / Le COE appelle à soutenir durablement le nouveau chapitre de paix que les États-Unis et la Corée du Nord ont décidé d'écrire

Le COE appelle à soutenir durablement le nouveau chapitre de paix que les États-Unis et la Corée du Nord ont décidé d'écrire

Le COE appelle à soutenir durablement le nouveau chapitre de paix que les États-Unis et la Corée du Nord ont décidé d'écrire

Le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du COE, lors d'une célébration de prière dans la chapelle du Centre œcuménique. Photo: Ivars Kupcis/COE

12 juin 2018

Version française publiée le: 13 juin 2018

À l'issue du sommet entre les États-Unis et la République populaire démocratique de Corée, le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises (COE), a rendu grâce à Dieu pour ce qu'il a appelé «un premier pas important sur le chemin menant à un avenir plus sûr et plus pacifique dans la région».

Le Sommet de Singapour s'est tenu après plusieurs mois d'une escalade dangereuse et sans précédent des tensions entre les deux États. Les dirigeants américain et nord-coréen se sont néanmoins engagés à établir de nouvelles relations entre les deux pays, conformément à la volonté de paix et de prospérité des deux peuples, mais également à unir leurs efforts pour bâtir un régime de paix durable et stable dans la péninsule coréenne. Réaffirmant la déclaration de Panmunjom du 27 avril 2018, la République populaire démocratique de Corée s'est engagée à travailler à une complète dénucléarisation de la péninsule.

Le COE œuvre depuis plus de 30 ans en faveur d'une résolution des antagonismes et des divisions dans la région par le dialogue, l'engagement et les rencontres de personne à personne. «Comme le reconnaît la déclaration commune signée par les deux dirigeants, le travail difficile et minutieux visant à traduire ces engagements mutuels en actes ne fait que commencer», a indiqué le secrétaire général du COE. «Nous appelons les dirigeants des deux pays à rester engagés sur la voie du dialogue pour la paix, mais aussi à résister à la tentation de revenir aux discours hostiles du passé.»

Le pasteur Olav Fykse Tveit a ajouté que le COE poursuivra et intensifiera ses efforts avec et par l'intermédiaire des Églises des États-Unis, de Corée du Nord et de Corée du Sud. Objectifs: tisser des liens de confiance et de compréhension mutuelle entre les peuples des trois pays et aider à surmonter les schémas établis par des décennies de tension, d'hostilité et d'isolement.

«Entre autres mesures importantes visant à renforcer la confiance, nous appelons à la suspension des futures manœuvres militaires conjointes entre les États-Unis et la Corée du Sud, mais aussi à l'assouplissement du régime de sanctions contre la République populaire démocratique de Corée», a poursuivi Olav Fykse Tveit. «Nous demandons particulièrement que le Sommet de Singapour soit rapidement suivi d'une déclaration officielle mettant fin à la guerre de Corée. Nous souhaitons également qu'un traité de paix vienne remplacer l'Accord d'armistice de 1953, afin de mettre officiellement un terme à la situation de guerre suspendue et de créer des conditions plus propices à la résolution des problèmes actuels dans la région.»

Et de conclure : «Nous prions pour que l'engagement en faveur de la dénucléarisation de la péninsule coréenne donne un nouvel élan aux efforts de désarmement nucléaire déployés à l'échelle mondiale, sans lesquels il sera impossible de se libérer de cette menace existentielle.»

Uni, le monde prie pour la paix dans la péninsule coréenne

Conseil national des Églises de Corée

Églises membres du COE en Corée