World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / L’Église unie du Christ appelle au boycott des entreprises qui profitent de l’occupation israélienne

L’Église unie du Christ appelle au boycott des entreprises qui profitent de l’occupation israélienne

02 juillet 2015

Version française publiée le: 06 juillet 2015

Aux États-Unis, le 30e Synode général de l’Église unie du Christ (UCC), membre du Conseil œcuménique des Églises (COE), a adopté une résolution appelant à boycotter les entreprises qui profitent de l’occupation israélienne des territoires palestiniens et à retirer les investissements de ces entreprises.

La décision a été adoptée le 30 juin à 508 voix contre 214 et 38 abstentions, lors de la réunion de l’organe directeur de l’Église à Cleveland (États-Unis).

La résolution du Synode général de l’UCC dénonce près d’un demi-siècle d’occupation et de violations des droits fondamentaux des Palestiniens par Israël. Elle intervient en réponse à l’appel de la communauté chrétienne de Palestine au boycott, au désinvestissement et à des sanctions, dans l’esprit du document Kairos Palestine, qui aspire à la liberté et au respect des droits des Palestiniens par des moyens pacifiques, inspiré par le mouvement des droits civiques aux États-Unis et le mouvement de lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud.

Par cette résolution, l’Église unie du Christ espère encourager les autorités israéliennes à mettre un terme à l’occupation. Pour mettre en œuvre cette résolution, le Synode promet de travailler dans une relation d’alliance avec la Commission des retraites de l’UCC et les Fonds de l’Église unie.

Le Réseau Palestine-Israël de l’Église unie du Christ (UCC-PIN) se félicite de cette résolution. L’UCC-PIN est un réseau d’Églises engagées à œuvrer pour une paix juste qui mettrait fin au conflit en Palestine et Israël.

En adoptant cette résolution, l’UCC emboite le pas à de grandes Églises sœurs aux États-Unis, comme l’Église presbytérienne, qui a adopté une résolution analogue l’an dernier, retirant ses investissements de trois sociétés multinationales profitant de l’occupation israélienne, ainsi que l’Église méthodiste unie, qui a décidé de boycotter toutes les entreprises israéliennes opérant dans les territoires palestiniens occupés. Par ailleurs, la Commission des retraites de l’Église méthodiste unie a retiré ses investissements de la société de services pénitentiaires Group 4 Securicor, en partie à cause de ses opérations avec l’armée israélienne.

Les politiques de ces Églises étasuniennes cadrent avec celles du COE, dont ces Églises sont membres.

En 1995, le Comité central du COE avait établi des critères d’action économique au service de la justice et, en 2001, le Comité exécutif du COE avait recommandé un boycott international des biens produits dans les colonies israéliennes illégales en territoire palestinien occupé. En février 2005, le Comité central du COE avait encouragé ses Églises membres à réfléchir sérieusement à prendre des mesures économiques permettant d’œuvrer pour la paix et à étudier comment éviter toute participation à des activités illégales liées à l’occupation israélienne.

En 2014, une déclaration publiée par le Comité central du COE avait réaffirmé la solidarité des Églises «avec toutes les personnes qui œuvrent pour la paix avec la justice en Palestine et en Israël». La déclaration encourageait les Églises à prendre des décisions responsables concernant tout investissement susceptible d’avoir des répercussions sur la région.

Communiqué de presse de l’UCC-PIN: L’Église unie du Christ décide le boycott et le désinvestissement des sociétés profitant de l’occupation israélienne (en anglais)

Forum œcuménique Palestine Israël

Églises membres du COE en Israël et Palestine