World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / Le «Sokoni» transforme le marché en lieu de mission

Le «Sokoni» transforme le marché en lieu de mission

Le «Sokoni» transforme le marché en lieu de mission

Photo: Albin Hillert/WCC

13 mars 2018

Version française publiée le: 14 mars 2018

Autour de la Conférence mondiale sur la mission et l’évangélisation (CME), plusieurs expositions ont été présentées par différents groupes et individus, avec des étals d’articles colorés à vendre: sacs, vêtements traditionnels, chaussures, bijoux et art. Des compagnies proposaient des visites de lieux touristiques en Tanzanie, des banques cherchaient de nouveaux clients et des librairies exposaient leurs ouvrages. Ce marché, également désigné par le nom de «sokoni», a été l’occasion pour les institutions d’inspiration religieuse et communautaire de faire connaître leurs actions en faveur des personnes qui les entourent.

Sokoni est un terme kiswahili désignant un marché communautaire où les gens se rassemblent pour échanger marchandises et produits. C’est un espace destiné à échanger des idées, partager des anecdotes et agir conjointement. La CME s’est tenue à Arusha, en Tanzanie, du 8 au 13 mars.

Au sokoni, les expositions offraient une vue d’ensemble de la mission générale de l’Église, mais également des réalités quotidiennes. Certains aspects du sokoni servaient de préambule à des sessions plus complètes axées sur différents groupes tels que les jeunes, les femmes et les personnes venant de la périphérie. Les jeunes ont été représentés par des étudiants de l’Institut de théologie mondiale et œcuménique qui ont animé quatre saynètes orientées sur les thèmes suivants: dans la rue, avec l’occasion pour les participants de faire un graffiti, d’autres œuvres d’art et de la danse; sur le feu, dans laquelle les participants partageaient des expériences et des histoires; sous une coquille, une tente liturgique où les gens pouvaient présenter des textes théologiques, de la musique, des chansons et des poèmes; et en avant les cerfs-volants, où des messages, des poèmes et des chansons étaient écrits sur un carton et attachés à la queue d’un cerf-volant.

La pasteure Paulette Brown, de l’Église presbytérienne du Canada, a animé le sokoni des femmes et a expliqué: «Quand nous, les femmes, nous réunissons, nous écoutons, nous félicitons, nous soulevons des questions et nous cherchons des réponses».

Le travail du service chrétien pour les réfugiés du Tanganyika était également présenté. Celui-ci fournit eau, assainissement et services d’hygiène générale aux réfugiés et forme les communautés qui les accueillent à l’agriculture et à l’artisanat.

En savoir plus sur la Conférence mondiale sur la mission et l’évangélisation

Télécharger gratuitement les photos de la CME et des événements annexes (mot de passe: WCC)