World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / Le Groupe mixte de travail de l’Église catholique romaine et du COE poursuit son travail sur la consolidation de la paix et les migrations

Le Groupe mixte de travail de l’Église catholique romaine et du COE poursuit son travail sur la consolidation de la paix et les migrations

Le Groupe mixte de travail de l’Église catholique romaine et du COE poursuit son travail sur la consolidation de la paix et les migrations

© Odair Pedroso Mateus/COE

27 avril 2017

Version française publiée le: 28 avril 2017

«Quel rôle jouent les Églises dans la consolidation de la paix? Comment y participent-elles? Quels défis et quelles perspectives œcuméniques découlent de ces efforts conjoints de consolidation de la paix?»

Voilà certaines des questions auxquelles les responsables du Groupe mixte de travail (GMT) du Conseil œcuménique des Églises (COE) et de l’Église catholique romaine vont tenter de répondre lors de leur rencontre à Dublin (Irlande), du 24 au 26 avril.

Dans un communiqué de presse publié le 27 avril, le groupe souligne que les migrations et la consolidation de la paix dans les situations de violence constituent deux des sujets brûlants que le GMT souhaite aborder de manière plus spécifique au cours de son mandat actuel.

«Notre réunion a été particulièrement fructueuse, car nous nous sommes engagés avec succès sur la voie d’une collaboration accrue entre l’Église catholique et les Églises membres du COE sur des sujets qui ont des répercussions sur la vie de millions de gens: la violence au nom de la religion et l’immense défi que représentent les migrations forcées», a déclaré S.E. Mgr Brian Farrell, secrétaire du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens.

«Notre objectif est de renforcer les moyens par lesquels les chrétiens de différentes Églises travaillent ensemble pour relever ces immenses défis», ajoute Mgr Farrell.

Le responsable du GMT a également affirmé: «nous verrons très probablement se développer, à tous les niveaux, la coopération en faveur du Programme de développement durable à l’horizon 2030, et pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD).»

«Une nouvelle plate-forme de travail sur les ODD a été mise en place. Elle réunit Caritas Internationalis, la Communion anglicane, la Fédération luthérienne mondiale, l’Alliance ACT et le COE, relève le GMT. À l’avenir, ces partenaires seront probablement rejoints par d’autres organismes coopérant déjà dans le cadre de l’Alliance œcuménique "agir ensemble" qui travaille sur le VIH et le sida ainsi que sur la sécurité alimentaire. Pour vaincre la terrible famine qui s’étend dans la Corne de l’Afrique et le nord du Nigeria, l’étroite coopération de tous ces acteurs est nécessaire.»

«Le GMT constitue un espace de discussion précieux où il est possible de bâtir une confiance mutuelle, a précisé le père Ioan Sauca, secrétaire général associé du COE et directeur de l’Institut œcuménique de Bossey. Cette confiance constitue une base solide pour favoriser la coopération entre l’Église catholique romaine et les Églises membres du COE, et pour examiner de nouvelles possibilités de témoignage commun.»

«Lorsque nous prions, débattons et planifions des actions ensemble, au sein du GMT, nous sommes guidés par notre confiance en Dieu, devenu humain en Jésus Christ et qui est présent par l’Esprit Saint. La confiance permet de surmonter la peur de se rendre vulnérable, et ouvre la porte à un réel dialogue et à des actions communes», a conclu le père Sauca.

Pour lire le communiqué de presse complet publié par les responsables du GMT, réunis du 24 au 26 avril

La consolidation de la paix et les migrants, futures priorités du groupe de travail de l’Église catholique romaine et du COE (communiqué de presse du COE du 19 septembre 2016)

Groupe mixte de travail de l'Eglise catholique romaine et du COE