Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / Les responsables œcuméniques régionaux s’engagent à rester unis

Les responsables œcuméniques régionaux s’engagent à rester unis

Les responsables œcuméniques régionaux s’engagent à rester unis

Le pasteur Fidon Mwombeki, secrétaire général de la Conférence des Églises de toute l’Afrique, s’est exprimé pendant la rencontre du COE avec les organisations œcuméniques régionales. Photo: © Marcelo Schneider/COE

09 juillet 2019

Version française publiée le: 10 juillet 2019

Au terme d’une réunion organisée par le Conseil œcuménique des Églises (COE) à l’Institut œcuménique de Bossey du 2 au 4 juillet, les responsables de huit organisations œcuméniques régionales se sont engagés à rester unis et à tirer mutuellement profit de leur diversité.

Outre le COE, les organisations représentées étaient la Conférence des Églises de toute l’Afrique, la Conférence chrétienne d’Asie, la Conférence des Églises des Caraïbes, la Conférence des Églises européennes, le Conseil canadien des Églises, le Conseil des Églises du Moyen-Orient, le Conseil national des Églises du Christ aux États-Unis et la Conférence des Églises du Pacifique.

Ces organisations ont signé un protocole d’accord fondé sur les «Principes directeurs de la relation et de la coopération entre le COE et les organisations œcuméniques régionales».

Le COE et les organisations régionales ont convenu que «le mouvement œcuménique est unique, enraciné dans les Églises et plus vaste que les instances œcuméniques qu’il représente».

Affirmant que «leur relation est une relation de partenariat fondée sur leur foi et leur engagement communs», ils se sont également mis d’accord sur des principes de coopération qui invitent notamment à «rechercher activement la coopération autour de questions prioritaires et d’initiatives stratégiques conformes aux plans de chaque organisation» et à «rechercher une implication réciproque au stade de la planification des programmes et des activités chaque fois que c’est possible».

En outre, le COE et les organisations œcuméniques régionales ont décidé de créer un groupe composé de leurs secrétaires générales et généraux «dans un but de partage, de réflexion et d’action en commun». Ce groupe devrait se réunir une fois par an à l’invitation du secrétaire général du COE.

Les organisations œcuméniques régionales, qui ont également encouragé la coopération et les programmes impliquant plusieurs régions, ont accepté de partager avec le COE leurs informations concernant de telles initiatives. De plus, lorsqu’une organisation régionale projette des programmes ou manifestations présentant un intérêt pour le mouvement œcuménique mondial, «les informations, la planification et la préparation devront autant que faire se peut être communiquées au COE dès le début des préparatifs».

Les réunions régionales tenues dans le cadre des sessions du Comité central ou des assemblées du COE seront préparées et organisées en concertation avec les organisations œcuméniques régionales concernées.

Le COE prévoit par ailleurs d’étoffer les équipes impliquées dans les travaux régionaux dans le but de renforcer et de faciliter une collaboration plus étroite.

Enfin, le COE et les organisations régionales ont adressé aux Églises membres du COE en Amérique latine une lettre dans laquelle ils déplorent l’absence de la voix institutionnelle du Conseil des Églises d’Amérique latine: «Le seul mouvement œcuménique est incomplet quand le Conseil des Églises d’Amérique latine manque à notre table», est-il précisé.

Des responsables œcuméniques régionaux se réunissent à Bossey pour partager leurs préoccupations et resserrer les liens (Communiqué de presse du COE du 2 juillet 2019)