World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / Le secrétaire général du COE partage des signes d’espoir à la veille de la COP21

Le secrétaire général du COE partage des signes d’espoir à la veille de la COP21

Le secrétaire général du COE partage des signes d’espoir à la veille de la COP21

Le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du COE, à la COP21 2015 à Paris. © Sean Hawkey/COE

29 novembre 2015

Version française publiée le: 10 décembre 2015

«Les circonstances actuelles sont favorables au changement, et elles sont peut-être plus fortes que nous le pensons», a écrit le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises (COE), dans son message de l’Avent à la veille des pourparlers sur le climat à Paris.

De la capitale française, où il dirige la délégation du COE qui participe aux pourparlers sur le climat à la COP21, le pasteur Fykse Tveit a souligné que les perspectives morales dans le débat public peuvent, et devraient, faire plus en montrant «en quoi des gestes responsables et durables possibles consistent».

À la veille des courtes allocutions des dirigeants de plus de 130 nations présents à la COP21, qui porte sur la sauvegarde de l’avenir de notre planète, le pasteur Fykse Tveit a souligné qu’il y a des perspectives d’espoir à partager entre les représentants des peuples de la terre.

«Plus que jamais, un ‘virage vert’ est possible», a écrit le pasteur Fykse Tveit, saluant le progrès et les initiatives d’énergies renouvelables et faisant référence au retrait des investissements des industries de combustibles fossiles.

«Bon nombre de grandes entreprises comprennent cete mise au point et prennent des décisions pour mettre fin à l’utilisation d’énergies fossiles au cours des 5 à 15 prochaines années, un grand virage par rapport aux projections pour les 30 à 40 prochaines années», a-t-il écrit.

Le pasteur Fykse Tveit a aussi évoqué la possibilité d’aller plus vite et au-delà des engagements présentés à Paris par les pays, et il a révélé quelques-unes de ses attentes sur la COP21, en disant que ceux et celles venus à Paris «peuvent faire des efforts et prendre des décisions pour préparer un monde meilleur.»

Répétant les principales demandes de diverses organisations confessionnelles présentes à la COP21, le pasteur Fykse Tveit a fait référence à l’espoir d’obtenir un accord ambitieux et juste reflétant le besoin urgent de se concentrer réellement sur la justice climatique. Il a ainsi souligné que le discours moral devrait viser une prise de décisions sur le climat «en fonction de principes de justice.»

«Nous disons en norvégien: chaque jour, la boule de neige roule plus vite. Les circonstances actuelles sont favorables au changement», écrit le pasteur Fykse Tveit.

Lire le message intégral sur l’Avent du secrétaire général

Pèlerinage de justice et de paix

Le souci de la création et la justice climatique