World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / La visite du pape suscite l’espérance pour les chrétiens persécutés

La visite du pape suscite l’espérance pour les chrétiens persécutés

La visite du pape suscite l’espérance pour les chrétiens persécutés

Margarita Nelyubova lors de la réunion du Comité central du COE à Genève, du 15 au 21 juin. Photo: Albin Hillert/COE

27 juin 2018

Version française publiée le: 28 juin 2018

D’après Mme Nelyubova, membre du principal organe directeur du COE, la visite du pape au Conseil œcuménique des Églises (COE) revêt une importance particulière au vu de la situation au Moyen-Orient et en Afrique du Nord où les chrétiens souffrent de persécutions.

«Dans ce contexte particulier, la visite du pape tombe à point nommé pour exprimer la volonté de l’Église catholique romaine de travailler avec les membres protestants et orthodoxes de la famille œcuménique», affirme Margarita Nelyubova.

Mme Nelyubova, laïque membre de l’Église orthodoxe russe, espère que la visite du pape, dans le cadre des célébrations du 70e anniversaire du COE, conduira à une collaboration plus étroite entre les Églises chrétiennes pour répondre aux défis urgents, notamment à ce qu’elle appelle «les questions brûlantes du Moyen-Orient».

«Le Moyen-Orient grouille de problèmes actuellement, mais des signes montrent que les chrétiens sont persécutés dans d’autres régions du monde, par exemple dans certains pays d’Asie, affirme Mme Nelyubova. La famille œcuménique doit conjuguer et renforcer ses efforts pour défendre nos frères et sœurs persécutés, et pour mettre fin à cette crise dévastatrice.»

Mme Nelyubova a été élue pour la première fois au Comité central en 1991, lors de l’Assemblée du COE à Canberra. Aujourd’hui, elle travaille au Département des relations ecclésiastiques extérieures de l’Église orthodoxe russe (Patriarcat de Moscou). Elle est notamment directrice de la table ronde de Russie, mise en place par l’Église orthodoxe russe, avec le soutien du COE, afin d’examiner les nouvelles possibilités qui s’ouvraient aux Églises de Russie après la perestroïka au début des années 1990. La table ronde a été créée avec l’aide des Églises membres du COE et des organismes associés pour répondre au besoin d’éducation religieuse et de diaconie.

«J’analyse la visite du pape au COE à la lumière de la rencontre entre notre patriarche et le pape en 2016, à La Havane (Cuba). Non seulement cette rencontre a représenté un événement historique, mais elle a également ouvert de nouvelles possibilités de coopération entre l’Église catholique en Russie et l’Église orthodoxe russe», a observé Mme Nelyubova.

Cette œcuméniste aguerrie sait d’expérience que des efforts concertés tels que ceux soutenus par la Déclaration de La Havane, signée par le pape et le patriarche de l’Église orthodoxe russe, peuvent créer des coopérations étroites grâce à des projets concrets. La Déclaration a en effet permis de mettre en œuvre des actions communes sur des sujets intéressant les deux Églises, par exemple la réponse à la situation des chrétiens en Syrie, la promotion des valeurs familiales, et la formation éthique et spirituelle des jeunes.

Dressant le bilan de la journée, Mme Nelyubova a déclaré: «Pour la croyante que je suis, le moment fort de la journée a été la participation du pape aux prières, au Centre œcuménique, car il s’agissait d’une action spirituelle symbolisant le rassemblement de toutes les confessions chrétiennes. La prière est au cœur de la vie chrétienne.»

Églises membres du COE en Russie

Réunion du Comité central du COE

Visite du pape François au COE