World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / Le pasteur Fuchs: «Nous n’avons pas d’autre choix que de mener à bien cette mission prophétique ensemble.»

Le pasteur Fuchs: «Nous n’avons pas d’autre choix que de mener à bien cette mission prophétique ensemble.»

Le pasteur Fuchs: «Nous n’avons pas d’autre choix que de mener à bien cette mission prophétique ensemble.»

Les fonts baptismaux au centre de la Cathédrale Saint Pierre à Genève, où cinq traditions chrétiennes célébraient le 20e anniversaire de l’historique Déclaration commune sur la justification par la foi. Photo: Albin Hillert/FLM

17 juin 2019

Version française publiée le: 18 juin 2019

Des centaines de fidèles étaient réunis le 16 juin dans la cathédrale historique de l’Église protestante de Genève pour commémorer le 20e anniversaire de la Déclaration commune sur la justification par la foi.

La déclaration est un accord historique signé par les luthériens et les catholiques en 1999, qui a de fait résolu l’un des principaux conflits théologiques de la Réforme. D'abord un accord catholique-luthérien, il a depuis été adopté et confirmé par trois autres communions chrétiennes mondiales, dont les Églises méthodiste, anglicane et réformée.

«Nous nous rassemblons autour des fonts baptismaux en nous souvenant que nous avons été incorporés dans l’unique corps du Christ», a déclaré Mgr Panti Filibus Musa, archevêque de la Fédération luthérienne mondiale (FLM), dans son mot de bienvenue.

Saluant l’assemblée, le secrétaire général de la FLM, le pasteur Martin Junge, a exprimé sa gratitude pour ce voyage que les cinq traditions chrétiennes ont «accompli ensemble». Il a souligné: «Notre façon commune d’écouter la parole de Dieu dans l’Écriture a conduit à de nouvelles perspectives.»

Le pasteur Emanuel Fuchs, président de l’Église protestante de Genève, a prononcé un sermon commémorant le 20e anniversaire de la Déclaration commune sur la justification par la foi.

«Nous n'avons donc pas d'autre choix que de mener à bien ensemble cette mission prophétique, c’est-à-dire de proclamer l’Évangile, de témoigner de notre foi, de traduire, de rendre accessible dans le langage d'aujourd'hui cette Bonne Nouvelle, par la parole et par l'action», a dit Fuchs. «Une mission d’attention aux autres et en particulier à tous ceux dont l’existence est affaiblie, de disponibilité et d’écoute, afin d’offrir au nom de l'amour du Christ une parole de joie, de paix, de grâce, de soulagement.»

La signature de cette déclaration a eu plus d'importance qu’on ne le pense, a relevé Fuchs. «Nous devons commencer par nous rappeler que c'est précisément à partir de cette question de la compréhension du salut que le schisme de la Réforme est né au xvie siècle», a-t-il dit. «Au cours des siècles, cette question est restée un point de discorde entre protestants et catholiques.»

Parvenir à un accord sur une question qui nous a tant divisés historiquement est un signe d’espoir, a poursuivi Fuchs. «Aujourd'hui, nous coulons encore sous le poids de la condamnation ou du jugement», a-t-il dit. «Nous luttons pour nous libérer du regard des autres.»

Nos défis sont communs, et nos divisions sont un contre témoin, a conclu Fuchs. «Nourris par nos riches traditions, nous ne pouvons plus nous permettre de ne pas relever ensemble les défis auxquels l’ensemble du christianisme est confronté.»

Communiqué de presse de la FLM, en anglais

Photos du service religieux

Version de la DCJF du 20e anniversaire

Vidéo du service religieux

Églises membres du COE en Suisse