World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / La Jamaïque, poste d’observation de l’œcuménique dans les Caraïbes

La Jamaïque, poste d’observation de l’œcuménique dans les Caraïbes

La Jamaïque, poste d’observation de l’œcuménique dans les Caraïbes

Un programme varié attendait le secrétaire général du COE lors de sa visite aux Caraïbes. Photo: © Marcelo Schneider/COE

05 octobre 2018

Version française publiée le: 09 octobre 2018

Un accueil chaleureux, des applaudissements et de grandes attentes pour l’arrivée du secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises (COE), le pasteur Olav Fykse Tveit, à Kingston en début de semaine. La capitale jamaïcaine est la première étape d’une tournée de 10 jours dans les Caraïbes.

Les traditions profondément œcuméniques des Églises membres du COE en Jamaïque, auxquelles s’ajoute un constant plaidoyer pour la paix dans le monde, font de l’île un poste d’observation de l’œcuménisme dans les Caraïbes.

L’impact du mouvement œcuménique de l’île a été confirmé lors d’une réunion avec les responsables du Conseil des Églises de Jamaïque (CEJ), la plus grande entité œcuménique nationale avec ses onze Églises membres: «Nous nous réjouissons de cette occasion de célébrer notre lien et de nous retrouver une fois de plus ici, à Kingston. Le CEJ et ses Églises sont des membres et des partenaires forts du mouvement œcuménique. C’est une bonne chose de commencer la visite des Caraïbes ici même», déclare M. Tveit dans son discours de bienvenue.

La présidente du CEJ et pasteure Merlyn Hyde-Riley, étudiante de l’Institut œcuménique de Bossey, a promis que son organisation s’engagerait à l’échelle internationale:

«Le temps passé à étudier à l’Institut Bossey a été décisif pour définir la voie que j’essaie de suivre aujourd’hui au CEJ. Notre engagement œcuménique dépasse les frontières de la Jamaïque et des Caraïbes. Nous sommes prêt-es à soutenir le COE également à l’échelle internationale grâce à nos compétences et à nos dons», affirme-t-elle.

Depuis 2011, date à laquelle le Rassemblement œcuménique international pour la paix (ROIP) du COE s’est tenu en Jamaïque, les paroisses de l’île ont joué un rôle important dans les travaux en faveur de la paix.

«Le ROIP nous a aidé-es à définir ce que veut dire une paix juste, ouvrant la voie au pèlerinage mondial que nous avons entrepris après l’Assemblée générale du COE à Busan en 2013. Celles et ceux qui prennent la responsabilité de consolider la paix au sérieux cherchent continuellement à établir des liens avec les organisations œcuméniques, car nous sommes ancré-es dans les paroisses et présent-es dans le monde entier», poursuit M. Tveit.

Une étape fondamentale du déplacement du secrétaire général dans les Caraïbes, passant notamment par la Barbade, Trinidad et Antigua, consiste à rendre visite aux communautés locales, écouter les responsables d’Églises et assurer la prédication dans les Églises locales.

Le programme en Jamaïque prévoyait la visite de l’école élémentaire Little Mount Olivet, un centre pédagogique pour enfants inauguré en 2011 grâce au soutien du COE, dans le cadre du ROIP.

«L’école est un exemple concret d’œcuménisme et de la manière dont nous pouvons, en tant que témoins chrétiens, travailler ensemble pour faire la différence dans la vie des gens», précise M. Tveit.

Le rassemblement pour les Jeudis en noir renouvelle la détermination à défendre la justice (communiqué de presse du COE du 5 octobre 2018, en anglais)

Linette Vassel: «Nous devons examiner le pouvoir plus en profondeur en tant que femmes» (communiqué de presse du COE du 3 octobre 2018, en anglais)

Célébrer la femme, panser les blessures: ouverture du colloque mondial (communiqué de presse du COE du 2 octobre 2018)