World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles

Nouvelles

Déclaration commune du COE et des organisations œcuméniques régionales affirmant leur volonté de s'unir pour protéger la vie

Dans une déclaration pastorale commune historique publiée le 26 mars, le Conseil œcuménique des Églises et les organisations œcuméniques régionales ont affirmé l'urgence de s'unir pour protéger la vie au milieu de la pandémie de COVID-19.

Les visages de l’entraide: le COE propose des personnes-ressources pour vous accompagner pendant la pandémie de COVID-19

Le COE met à la disposition de ses Églises membres des ressources et des visages humains pendant la pandémie de COVID-19. Une équipe de huit personnes-ressources a été créée pour répondre aux questions relatives au discernement des Églises sur leur rôle pendant la pandémie de coronavirus, à la manière de s’adapter en tant que communautés d’inspiration religieuse, mais aussi d’interagir et de partager les unes avec les autres.

Un missionnaire visionnaire rentre chez lui

Après plus de 30 ans en tant que pasteur, œcuméniste et responsable d’Église, le pasteur Olav Fykse Tveit est fermement convaincu que l’Église peut changer le monde. Secrétaire général du COE depuis dix ans, il a vu ce que Jésus Christ signifiait pour des croyant-e-s du monde entier. À la fin du mois, il rentrera chez lui pour diriger l’Église de Norvège en tant qu’évêque président de la conférence épiscopale.

Le COE s’ajuste à la nouvelle réalité: «des habitudes nouvelles émergent»

Alors qu’une nouvelle semaine commence, le secrétaire général du COE, le pasteur Olav Fykse Tveit, nous informe sur les transformations dans la manière de travailler du COE pendant la pandémie de coronavirus.

Un Notre Père mondial, «tous et toutes unis pour l’humanité»

Le secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises, le pasteur Olav Fykse Tveit, a invité toutes les Églises membres à s’unir dans la prière en récitant, ensemble, le Notre Père mercredi 25 mars à midi.

Le COE propose une réflexion à l’occasion de la Journée mondiale de l'eau: le lavage des mains n'est pas accessible à tous

Dans une réflexion proposée à l’occasion de la Journée mondiale de l'eau, observée le 22 mars, le Conseil œcuménique des Églises (COE) réfléchit à l'importance du lavage des mains dans le cadre de la pandémie de COVID-19.

Le COE invite toutes et tous à une journée de prière depuis chez soi

Le secrétaire général du COE, le pasteur Olav Fykse Tveit, et la présidente du Comité central du COE, Mme Agnes Abuom, ont exhorté les gens et les Églises à accorder la plus haute priorité à «faire tout ce que nous pouvons pour protéger la vie», à «demander aux églises de ne pas tenir de cérémonies publiques demain afin de ne pas propager le virus», et à suivre de manière stricte les règles et les directives des autorités, basées sur les recommandations de l'OMS.

À l'occasion de la Journée mondiale de l'eau, le COE et l'Alliance ACT demandent à ce que l'accès à l'eau potable soit garanti pour le lavage des mains

À l'occasion de la Journée mondiale de l'eau, célébrée le 22 mars, le Conseil œcuménique des Églises (COE) et l’Alliance ACT ont publié une déclaration conjointe exhortant les Églises et les organisations religieuses à veiller à ce que les populations aient accès à une eau propre et abordable, dans des quantités suffisantes, afin de satisfaire leurs besoins physiques et domestiques, notamment le lavage des mains.

Le COE appelle à «donner la priorité absolue à la protection de la vie»

Dans une lettre pastorale adressée aux Églises membres et partenaires œcuméniques du COE, le secrétaire général et la présidente du COE, le pasteur Olav Fykse Tveit et Agnes Abuom, appellent toute personne à donner la priorité absolue «à tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger la vie» et rappellent que «nous sommes appelé-e-s aujourd’hui à venir toucher le cœur de l’autre par ce que nous disons, ce que nous partageons, ce que nous faisons – et ne faisons pas – pour protéger la vie si chère au cœur de Dieu.»

Prier grâce aux services religieux en ligne, mais tout le monde n’a pas accès à Internet

Alors que le monde est aux prises avec la propagation du nouveau coronavirus, les Églises trouvent des manières de poursuivre leurs traditions, grâce numérique. Le jour du sabbat arrivant, les Églises du monde entier se dévoueront à la prière, non plus en public – puisque l’Église évolue hors des grands édifices publics –, mais dans l’intimité des foyers.

Numériser l’histoire: réflexions sur un nouvel accès au périple du COE

Au cours de son voyage œcuménique, Georges «Yorgo» Lemopoulos a servi le COE sous cinq secrétaires généraux, et pour trois d’entre eux comme secrétaire général adjoint. Il a également été co-coordinateur du 70e anniversaire du COE. G. Lemopoulos s’exprime sur l’importance de la numérisation des documents de gouvernance du COE et la meilleure connaissance de la riche histoire d’un pèlerinage œcuménique mondial qu’elle peut nous apporter à tous.

Le rôle essentiel de la communication de crise

Ces derniers mois, l’épidémie a rapidement évolué vers une situation d’urgence et le COVID-19 est devenu une crise mondiale, semant la peur et l’incertitude aux quatre coins de la planète.

«Affronter le coronavirus», page dédiée sur le site internet du COE

Le COE, sur une page dédiée de son site internet, s’adresse à la communauté mondiale dans un esprit de soin pastoral au cœur de la pandémie de coronavirus.

En Corée du sud, avec la vie de l’Église maintenant en ligne, «une Église est une Église pour le monde»

Le pasteur Hong-Jung Lee, secrétaire général du Conseil national des Églises en Corée, nous fait part de ses réflexions sur la célébration du culte et les Églises au milieu de la pandémie du COVID-19.

L’Église de Suède publie une nouvelle lettre des évêques sur le climat

Les évêques de l’Église de Suède ont publié une nouvelle lettre sur l’urgence climatique qui associe des connaissances scientifiques, un accompagnement pastoral, la théologie et des appels spécifiques.

Dans un monde tourné vers le virtuel en pleine crise du COVID-19, prier est chose facile

Les fidèles prient quotidiennement pour l’éradication du coronavirus-COVID-19 qui secoue actuellement le monde, projette les interactions humaines dans l’univers virtuel et bouleverse les vies où qu’elles soient, alors que nous menons une lutte contre un ennemi silencieux et dont nous ne savons que peu de choses.

Les responsables des Églises du Soudan du Sud saluent le nouveau gouvernement

Les responsables des Églises du Soudan du Sud ont salué la formation d’un nouveau gouvernement, annoncée le 12 mars dernier par le président sud-soudanais, Salva Kiir Mayardit. La révélation du nouveau cabinet ministériel a mis fin à des mois d’attente angoissée d’un nouveau gouvernement d’union nationale tel que le prescrit l’accord de paix de 2018, baptisé Accord revitalisé sur le règlement du conflit en République du Soudan du Sud. Ledit cabinet est composé de 34 ministres et de 10 vice-ministres.

Le COE prend des mesures de protection énergiques contre le coronavirus

À Genève, en Suisse, le Conseil œcuménique des Églises (COE) a pris des mesures énergiques pour empêcher la propagation du COVID-19 après l’annonce d’une transmission locale du virus par le Canton genevois. Dans une lettre adressée au personnel, le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du COE, a écrit que le risque omniprésent de transmission exigeait une nouvelle série de mesures.

«Les femmes doivent continuer à résister», prescrit une théologienne chilienne

Au Chili, selon la théologienne et avocate chilienne Cecilia Castillo Nanjari, les femmes ont été victimes de violences, d’humiliations, d’obligations de se dénuder et même de viols dans le cadre des manifestations sociales qui secouent la nation depuis octobre dernier.

«Le COE prophétique en mettant l’accent sur les changements climatiques dès 1990»

Culte de clôture en fin de journée, le 13 mars 1990: Les participant-e-s de tous les continents et leurs hôtes des Églises de République de Corée fêtent les résultats de la Convocation mondiale pour la justice, la paix et la sauvegarde de la création organisée sur une semaine à Séoul. Ils se rassemblent autour d’une croix et d’un globe imposant représentant la planète Terre, la vulnérable maison de l’humanité. Ils placent leurs mains sur le globe en signe de réconciliation, de guérison et de bénédiction, en maintenant le tout dans un fragile équilibre.