Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / La rencontre «Travailler ensemble» rapproche le COE et les ministères spécialisés

La rencontre «Travailler ensemble» rapproche le COE et les ministères spécialisés

La rencontre «Travailler ensemble» rapproche le COE et les ministères spécialisés

Des participants ont exprimé leur soutien à la campagne du COE pour un monde sans viol ni violence.

11 mai 2020

Version française publiée le: 13 mai 2020

Une série de réunions «Travailler ensemble» en ligne la semaine dernière ont aidé à renforcer la collaboration entre le Conseil œcuménique des Églises (COE) et ses partenaires ainsi que ses ministères spécialisés, dont l’Alliance ACT. La rencontre, qui a normalement lieu chaque année au mois de mai à l’Institut œcuménique de Bossey, a été présidée en ligne par le secrétaire général par intérim, le père Ioan Sauca.

La rencontre a permis d’échanger sur la manière dont la pandémie de COVID-19 affecte le travail des Églises et des agences de mission et de développement qui soutiennent le travail programmatique du COE. Les sessions ont également porté sur la participation des ministères spécialisés à la 11e Assemblée du COE en 2021, avec les rapports des membres du Comité de planification de l’Assemblée.

Les participants décrivent les avantages

L’évêque Mary Ann Swenson, vice-présidente du Comité central du COE, qui représentait l’Église méthodiste unie, a déclaré que la rencontre était une excellente «première expérience» de rassemblement dans cette nouvelle réalité du COVID-19. «Il y a eu beaucoup d’échanges avec divers responsables, du contenu de valeur dans les discussions et un témoignage spirituel plein de sens», a-t-elle déclaré. «Les discussions en petits groupes ont été menées de manière efficace. Je me suis sentie faire partie d’une véritable communauté avec les personnes présentes à la réunion, même celles que je ne connaissais pas. Pour moi, le résultat a été que nous "travaillons ensemble" au sein de la communauté œcuménique, même en ce temps d’isolement dû à la pandémie.»

Patti Talbot, à la tête du Programme de partenariat mondial et des Partenariats d’Asie du Nord-Est pour l’Église unie du Canada, a médité sur quelques mots qui lui sont venus à l’esprit après avoir assisté à quatre sessions – relation, témoignage, intendance et gratitude. «Oui, nous sommes séparés physiquement par cette crise de COVID-19», a déclaré Patti Talbot. «Mais nous nous sommes réunis – en ligne! – un signe de notre engagement œcuménique commun à être un reflet de l’amour profond de Dieu pour la création, et tous ceux qui l’habitent.»

Jørgen Thomsen, conseiller principal pour la coopération œcuménique internationale, la religion et le développement auprès de Dan Church Aid, a réfléchi au contenu et au format. «Les réunions de cette année ont été les mieux coordonnées jamais organisées. Cette synergie est importante pour tous ceux d’entre nous qui ont, et souhaitent entretenir, une identité intégrée en tant que ministères spécialisés du COE et membres de l’Alliance ACT. Nous espérons ensemble répondre à l’attente croissante concernant le rôle des acteurs religieux dans le changement et la transformation sociale, y compris dans la réponse au COVID-19.»

Rainer Kiefer, directeur de l’Œuvre missionnaire évangélique en Allemagne, a déclaré : «Merci pour un ordre du jour bien préparé, la possibilité de discuter en petits groupes, et une présidence amicale et compétente de la réunion.»

Kerstin Kollander, assistante spéciale du secrétaire général de l’Alliance ACT et membre du Comité de planification de l’Assemblée du COE, a déclaré que la rencontre avait mis en évidence l’importance d’une expression commune des membres d’ACT lors de l’Assemblée du COE, contribuant à une nouvelle vision du mouvement œcuménique. «En cette période de crise de COVID-19, et d’une nouvelle normalité encore inconnue, nous ne pouvons réaliser un monde juste et inclusif pour tous qu’en combinant les forces de ces acteurs uniques que sont l’Alliance ACT et le COE», a déclaré Kerstin Kollander.

Rapports du COE sur le travail programmatique

Dans le rapport qu’il a présenté lors d’une session consacrée à l’examen du travail programmatique du COE, le père Ioan a souligné certaines des mesures et initiatives importantes du COE au cours du mois d’avril 2020. «Ce mois-ci, le Conseil œcuménique des Églises s’est attaché à répondre aux besoins de la communauté œcuménique en temps de pandémie, à s’adapter dans son travail aux exigences de la nouvelle situation d’isolement social et de distanciation physique, et à faire progresser de manière innovante d’importantes initiatives programmatiques en utilisant les médias sociaux et autres outils numériques», a-t-il déclaré.

En avril, le COE a mis à disposition l’expertise de l’Équipe de soutien COVID-19, composée de neuf membres clés du personnel médical et pastoral, pour conseiller les Églises sur les mesures qu’elles peuvent prendre pour redéfinir leurs rassemblements, liturgies, programmes et soins pastoraux des personnes affectées par le virus. Le travail de préparation de l’assemblée a également continué par le biais de réunions en ligne des groupes de travail de l’assemblée.

Isabel Apawo Phiri, secrétaire générale adjointe du COE, a présenté les grandes lignes du programme du COE et les plans pour le pèlerinage de justice et de paix pour le reste de l’année et pour 2021. Isabel Apawo Phiri a également fait état des ressources à mettre à disposition du mouvement œcuménique pour renforcer les manières créatives d’être l’Église et de vivre en disciples, ainsi que le dialogue et les relations interreligieuses.

La directrice des finances du COE, Elaine Dykes, a présenté le rapport financier 2019, vérifié, qui indique des recettes d’un montant de 29,7 millions de francs suisses, les premières transactions de vente de terrains et une augmentation nette des fonds et réserves pour l’année de 0,74 million de francs suisses. Elle a fait le point sur le projet Green Village.

La directrice de la communication du COE, Marianne Ejdersten, a présenté les points forts du programme qui montrent comment, avec considération pour notre famille humaine une, le COE continue d’exprimer son sens de la responsabilité mutuelle, et s’efforce d’offrir sagesse et espoir pour atténuer les conflits et combattre l’oppression.

Marianne Ejdersten a informé les participants des nombreuses facettes du COE et de ses dernières entreprises en 2019.

The WCC presented plans for 2021 that continue to amplify peace-building and human rights, combatting racism, and protecting children. Other focuses include capacity building for sustainable development, economic and ecological justice, and engaging young people. WCC work will also include advocacy for health and healing, resourcing churches for a future of interreligious cooperation, and deepening spiritual life through prayer and song.

Le COE a présenté ses plans pour 2021, dans lesquels l’accent reste très fort sur la construction de la paix et les droits de l’homme, la lutte contre le racisme et la protection des enfants. Les autres sujets dont il se préoccupe sont le renforcement des capacités pour le développement durable, la justice économique et écologique, et l’engagement des jeunes. Le travail du COE comprendra également la défense de la santé et de la guérison, l’apport de nouvelles ressources aux Églises pour un avenir de coopération interreligieuse et l’approfondissement de la vie spirituelle par la prière et le chant.

Une photo de groupe pour les Jeudis en noir prise via Zoom a été partagée sur les médias sociaux pour promouvoir un monde sans viol ni violence.

«Les défis que nous pose la crise du COVID-19 sont multiples, et en effet, beaucoup de nos communautés sont confrontées à la mort, la peur, l’isolement et l’anxiété face à l’avenir», a déclaré le père Ioan. «Pourtant, nous restons forts si nous restons ensemble dans notre communauté de prière et de solidarité fraternelle.»

Doug Chial, responsable du suivi et du développement des revenus au COE, a remercié l’équipe de planification qui a aidé les participants à s’adapter à cette rencontre en ligne. «La première rencontre "Travailler ensemble" en ligne témoigne de l’accompagnement fidèle des ministères spécialisés du COE et de ses partenaires au travail de la communauté des Églises membres», a-t-il déclaré.

«Working Together» online meeting will strengthen work of WCC with specialized ministries (La rencontre en ligne «Travailler ensemble» renforcera le travail du COE avec les ministères spécialisés) – Communiqué de presse du COE du 5 mai 2020, en anglais

Rapport annuel 2019 du COE – en anglais

Green Village