World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / Le COE bien représenté à la tête de «Religions pour la paix»

Le COE bien représenté à la tête de «Religions pour la paix»

Le COE bien représenté à la tête de «Religions pour la paix»

S.S. Karekin II, patriarche suprême et catholicos de tous les Arméniens de l’Église apostolique arménienne. Photo: Siège d’Etchmiadzine

07 octobre 2019

Version française publiée le: 10 octobre 2019

«Religions pour la paix» (Religions for Peace) est la coalition multireligieuse la plus importante et la plus représentative au monde et, à l’instar d’autres groupes multiconfessionnels, le Conseil œcuménique des Églises (COE) et sa famille œcuménique sont très présents dans ses instances dirigeantes.

Ainsi, de nombreux responsables du COE figurent parmi les président-e-s honoraires de «Religions pour la paix».

Parmi eux se trouve Karekin II, patriarche suprême et catholicos de tous les Arméniens de l’Église apostolique arménienne, également membre du Collège présidentiel du COE pour les Églises orthodoxes orientales.

L’évêque Munib Younan, évêque émérite de l’Église évangélique luthérienne de Jordanie et de Terre sainte, fait aussi partie des président-e-s honoraires de «Religions pour la paix», de même que l’évêque Gunnar J. Stålsett, évêque émérite d’Oslo, de l’Église de Norvège.

L’archevêque Anastase de Tirana, Durrës et de toute l’Albanie est un autre président de «Religions pour la paix» de tradition orthodoxe, fonction qu’il occupe depuis 2009.

Ce dernier est connu depuis de nombreuses années pour avoir été l’un des pionniers de la coexistence pacifique des communautés religieuses d’Albanie, qui comptent de nombreux fidèles chrétiens et musulmans.

Il a récemment été réélu à la présidence honoraire de «Religions pour la paix» à l’occasion de la 10e Assemblée de la coalition à Lindau, en Allemagne. L’Assemblée a compté sur la participation de 900 représentant-e-s de plus de 100 pays d’Amérique du Nord et du Sud, d’Europe, d’Asie, d’Afrique, d’Australie et d’Océanie.

«Prendre soin de notre avenir commun»

L’Assemblée avait pour thème «Prendre soin de notre avenir commun – promouvoir le bien commun pour tous».

«Religions pour la paix» défend une coopération multireligieuse efficace pour la paix et, à cette fin, œuvre à la fois à l’échelle locale, nationale, régionale et mondiale. Il est dès lors naturel que de tels acteurs œcuméniques se croisent à tous les niveaux.

L’une des dernières initiatives de «Religions pour la paix» concerne la protection et le soutien à la création.

Sous la houlette de «Religions pour la paix», les responsables religieux du monde entier ont fait front commun au début du mois pour protéger les forêts ombrophiles. Les forêts fournissent à la fois nourriture, abris, moyens de subsistance, médicaments et eau potable à des millions d’individus.

«Si nous protégeons et repeuplons les forêts ombrophiles, ces dernières s’avèreront indispensables au développement durable. Pourtant, elles se retrouvent confrontées à un grave risque», déclare «Religions pour la paix».

Cette déclaration a été publiée alors que les forêts brûlaient à une échelle inédite en Amérique du Sud, en Sibérie et en Australie, en autres lieux.

«Les industries extractives et la reconversion des terres aux fins agricoles pour l’élevage de bétail, la culture du soja et la production d’huile de palme et de pâte à papier et de papier conduisent à la déforestation tropicale», précise la déclaration.

Selon «Religions pour la paix», au cours de la seule dernière décennie, une surface boisée équivalente à celle du Royaume-Uni, de la France et de l’Allemagne réunis a été perdue à jamais.

«Cette destruction n’est pas justifiée et érode les efforts de la communauté internationale pour lutter contre les changements climatiques, en faveur du développement durable et des droits humains», déclare l’organe multiconfessionnel.

Les responsables des Églises membres du COE œuvrent pour la paix

Un certain nombre de responsables lié-e-s au COE figurent également parmi les coprésident-e-s de «Religions pour la paix».

Parmi ces responsables se trouvent le secrétaire général du COE, le pasteur Olav Fykse Tveit, et la vice-présidente du Comité central du COE, l’évêque Mary Ann Swenson, de l’Église méthodiste unie des États-Unis.

Les autres coprésident-e-s de «Religions pour la paix» sont la pasteure Antje Jackelen, archevêque d’Uppsala de l’Église de Suède, la pasteure Margot Kässmann, ancienne présidente de l’Église évangélique d’Allemagne, et S.E. l’archimandrite Philaret Bulekov, vice-président du département des relations extérieures ecclésiales de l’Église orthodoxe russe.

S.E. le métropolite Emmanuel Adamakis, métropolite de France du Patriarcat œcuménique, est l’un des quatre comodérateurs de «Religions pour la paix», la coalition multireligieuse la plus importance en faveur d’une action commune pour la paix au sein des communautés religieuses du monde entier.

 

Activités du COE pour promouvoir la paix juste

Pèlerinage de justice et de paix du COE

En savoir plus sur «Religions pour la paix»

Président-e-s honoraires de «Religions pour la paix»