World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / Le COE revient sur les efforts pour la paix en Corée et regarde vers l’avenir avec des projets pour 2020

Le COE revient sur les efforts pour la paix en Corée et regarde vers l’avenir avec des projets pour 2020

Le COE revient sur les efforts pour la paix en Corée et regarde vers l’avenir avec des projets pour 2020

Photo: Ivars Kupcis/COE

07 février 2020

Version française publiée le: 10 février 2020

Le 6 février, lors de l’annonce d’une campagne mondiale de prière pour la paix dans la péninsule coréenne, les responsables du Conseil œcuménique des Églises (COE) et les partenaires de l’organisation sont revenus sur plus de 30 ans d’histoire et ont dressé la liste des événements prévus en 2020.

Comme l’a souligné Peter Prove, directeur des affaires internationales du COE, l’engagement de l’organisation dans la quête de paix et de réconciliation pour la péninsule coréenne remonte à plus de 30 ans. En 1984, le colloque de Tozanso a permis d’élaborer une stratégie pour que le COE crée des occasions de rencontre et de dialogue entre les chrétiens de Corée du Nord et de Corée du Sud. En 1985, une délégation du COE s’est rendue en République populaire démocratique de Corée. Cette visite constituait le premier contact œcuménique direct avec la Fédération chrétienne de Corée (KCF), une organisation de Corée du Nord.

«Puis, en 1986, le colloque de Glion a donné lieu à des moments très émouvants pour nombre de participants», a ajouté M. Prove, rappelant que cette rencontre avait rassemblé pour la première fois des chrétiens de Corée du Nord et de Corée du Sud qui ont prié et célébré l’eucharistie ensemble, une intense expérience d’unité chrétienne au cœur de la division.

M. Prove a été témoin d’une émotion semblable lorsqu’une délégation nord-coréenne du KCF a assisté aux célébrations du soixante-dixième anniversaire du COE en juin 2018, et lorsque le pape François a rencontré un groupe composé de chrétiens de Corée du Nord et de Corée du Sud lors de sa visite du COE. «Les chrétiens de Corée du Nord et de Corée du Sud étaient réunis et célébraient ce moment avec une joie et un amour mutuel évidents», a raconté M. Prove.

La participation du COE va au-delà de la prière et des rencontres pour répondre également aux besoins humanitaires, a ajouté M. Prove. «Lorsque la grande famine s’est abattue sur la Corée du Nord au début des années 1990, le COE a été chargé de transférer quelque 43 millions de dollars d’aide humanitaire», a-t-il souligné.

Le COE poursuit les efforts en faveur de la paix à travers le Forum œcuménique pour la paix, la réunification et la coopération dans la péninsule coréenne. «Le COE est chargé de réunir et de diriger ce forum qui continue de s’élargir et d’intégrer de nouveaux partenaires», a expliqué M. Prove.

Aujourd’hui comme hier, quel est le levier le plus puissant pour la paix ? «Les rencontres en personne, affirme M. Prove. Simples et formidablement efficaces, les rencontres en personne constituent une base essentielle de la quête de paix et de réunification. Encore aujourd’hui, c’est à la fois l’outil et l’objectif des activités du COE en faveur de la paix dans la région.»

Plein régime en 2020

Le pasteur Jin Yang Kim, responsable de programme et coordinateur adjoint du Forum œcuménique pour la Corée, a annoncé les activités et événements prévus pour 2020. «Nous fonctionnons à plein régime, a déclaré le pasteur. Nous avons énormément d’ambition pour beaucoup d’activités et d’événements qui auront lieu cette année.»

Une rencontre du Forum œcuménique est prévue en avril, au Cambodge. Puis, en juin, le Conseil national des Églises de Corée du Sud et le Conseil national des Églises des États-Unis organiseront un colloque pour la paix qui renforcera les relations œcuméniques entre les deux organisations dans leurs efforts en faveur de la paix. Dans le cadre de ce colloque, un service aura lieu à l’église épiscopale Saint-Marc de Washington. «Des victimes de la guerre de Corée seront invitées. D’anciens combattants américains qui ont participé à cette guerre seront également invités pour un service de réconciliation», a expliqué le pasteur Kim.

En outre, en juin, une conférence pour la paix se tiendra dans le cadre de l’Assemblée générale de l’Église presbytérienne des États-Unis, à Baltimore. Elle sera suivie, le lendemain, d’une marche pour un traité de paix organisée à Washington, devant la Maison-Blanche, par le comité pour la paix de l’Église méthodiste unie et par Korea Peace Now, une coalition mondiale d’organisations de femmes pour la paix.

Certains événements mettront également en avant des partenariats mondiaux en faveur de la solidarité. Ainsi, en juillet, la visite en Corée d’une équipe de pèlerinage composée de femmes du COE sera l’occasion d’annoncer le traité de paix du peuple dans la zone démilitarisée afin de demander le remplacement de l’armistice par un traité de paix.


Début d’une campagne mondiale de prière de 70 jours pour faire cesser la guerre de Corée, commencée il y a 70 ans (communiqué de presse du COE du 6 février 2020)

«Nous prions, La paix maintenant, Arrêtez la guerre!» – 70 jours de prière mondiale pour la péninsule coréenne (communiqué de presse du COE du 5 février 2020, en anglais)

Campagne Lumière de paix, ressources pour la réflexion et la prière, et kit pour les réseaux sociaux (en anglais)

Photos du lancement de la Campagne mondiale de prière pour la paix en Corée

Vidéo de la cérémonie de lancement de la Campagne mondiale de prière pour la paix