World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / Le Comité exécutif du COE établit la marche à suivre pour un avenir de solidarité avec la communauté fraternelle

Le Comité exécutif du COE établit la marche à suivre pour un avenir de solidarité avec la communauté fraternelle

Le Comité exécutif du COE établit la marche à suivre pour un avenir de solidarité avec la communauté fraternelle

Photo: Emily Evans/COE

05 juin 2020

Version française publiée le: 11 juin 2020

Le comité exécutif Conseil œcuménique des Églises s’est réuni virtuellement du 1er au 3 juin. Les travaux du Comité, répartis en trois séances, ont porté sur des questions de gouvernance, en s’intéressant aux manières de travailler jusqu’à ce que les réunions de gouvernance en présentiel puissent reprendre, et des questions financières, en s’attelant au besoin d’établir un budget révisé pour cette année. En outre, deux déclarations publiques ont été rédigées, débattues puis publiées, la première relative au rôle des Églises dans le contexte de la pandémie de COVID-19 et la seconde intitulée «Déclaration sur la justice raciale aux États-Unis».

Report de la Onzième Assemblée du COE

Le Comité exécutif, au nom du Comité central du Conseil œcuménique des Églises (COE), a décidé, en étroite consultation avec l’Église évangélique d’Allemagne et d’autres Églises hôtes et partenaires locaux, de reporter la Onzième Assemblée initialement prévue en septembre 2021 à Karlsruhe, en Allemagne, en 2022.

La décision, annoncée le 3 juin, a été prise compte tenu de la gravité et des incertitudes liées à la pandémie de COVID-19. Il est à espérer que la tenue de l’Assemblée en 2022 offrira une meilleure garantie de participation pleine et entière de la communauté fraternelle œcuménique. L’emplacement à Karlsruhe demeurera inchangé.

La présidente du COE, Agnes Abuom, a déclaré: «Nous espérons que d’ici 2022, nous aurons davantage de certitudes et de connaissances au sujet des effets de la pandémie de COVID-19, et nous espérons que l’attente en amont du rassemblement de l’Assemblée se traduira par une plus grande participation de tous ceux et de toutes celles désirant cheminer, travailler et prier ensemble. Ce fut une décision très difficile à prendre, mais nous avons bon espoir qu’elle sera compensée par la joie ressentie lorsque nous pourrons enfin nous retrouver, ensemble, en 2022.»

L’Église évangélique d’Allemagne, l’Église évangélique de Baden, le Conseil des Églises d’Allemagne et d’autres Églises de diverses confessions en Allemagne, en France et en Suisse avaient adressé une invitation conjointe à l’Assemblée à se réunir à Karlsruhe, une région européenne située à la frontière des trois pays. Ils ont réitéré leur invitation en 2022, laquelle a été chaleureusement acceptée par le COE.

Le métropolite Gennadios de Sassima, vice-président du COE et président du Comité de planification de l’Assemblée du COE, a déclaré que le COE a pour priorité la sécurité, le caractère inclusif et l’amour de la communauté fraternelle dans son ensemble. «Nous prenons cette décision dans un esprit de soin, d’amour et de dignité pour la seule famille humaine. Que Dieu nous aide à obtenir l’assurance de la sécurité et de l’égalité dont nous avons besoin pour organiser une Assemblée qui puisse accueillir tout le monde dans la joie et l’amour.»

Insistant sur l’occasion offerte par le report de l’Assemblée aux Églises, la vice-présidente et évêque Mary Ann Swenson a indiqué: «Je suis convaincue que travailler, cheminer et prier ensemble en plein COVID-19 permettra à notre communauté fraternelle, à nos membres du personnel et à toutes nos Églises d’apprécier et d’incarner plus profondément encore dans nos vies et notre travail le thème même que nous avons choisi pour l’Assemblée: «L’amour du Christ mène le monde à la réconciliation et à l’unité».

Pour l’évêque Heinrich Bedford-Strohm, président du Conseil de l’Église évangélique d’Allemagne, «Karlsruhe demeure, à bien des égards, l’emplacement idéal pour une Assemblée œcuménique transfrontalière avec une dimension européenne».

Il a réitéré que «la raison principale pour laquelle nous invitons l’Assemblée à se tenir en Europe est que nous espérons recevoir quelque chose. Étant donné les enjeux auxquels nous devrons nous confronter dans les années à venir, cet événement œcuménique majeur peut être un signe visible d’un seul monde de solidarité, de paix et de justice».

L’évêque Jochen Cornelius-Bundschuh de l’Église évangélique de Baden s’est dit prêt à utiliser ce temps supplémentaire pour travailler avec toutes les Églises de la région. «Poursuivons notre cheminement et soyons inspiré-e-s par le thème merveilleux».

Le maire de la ville de Karlsruhe, Frank Mentrup, a confirmé que l’invitation du COE tiendra évidemment toujours en 2022. «Toute la ville se réjouit d’accueillir les représentant-e-s des Églises du monde entier ici, à Karlsruhe – au cœur de l’Europe, dans une région ancrée dans l’histoire, où les voisins sont devenus des amis de longue date et où ici même, avec nos partenaires de cette rive du Rhin et d’en face, à travers les frontières, à Baden, au Palatinat, en Alsace, mais aussi en Suisse, nous travaillons ensemble et sommes liés dans l’amitié pour un avenir digne d’être vécu», confie-t-il. «Les structures créées constituent une base solide pour relever les défis à venir et couronner de succès l’Assemblée du COE à Karlsruhe – et ce, en 2022 également.»

Le père prof. Ioan Sauca, secrétaire général intérimaire du COE, a souligné: «Tant de réflexion créative et de dur labeur ont déjà été entrepris dans le cadre des préparatifs de notre prochaine Assemblée. Je suis reconnaissant envers tous ceux et toutes celles qui y ont déjà contribué et j’ai bon espoir que par notre collaboration renouvelée, le soutien des Églises, et les bénédictions constantes de Dieu, notre Onzième Assemblée contribuera encore davantage à la vie, au témoignage et à la spiritualité des chrétien-ne-s du monde entier.»

Déclarations publiques

Le Comité exécutif du COE a publié une déclaration publique relative au rôle des Églises dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Axée sur l’amour, la fidélité, l’espérance et le courage, la déclaration revient sur les effets néfastes causés par la pandémie au cours des cinq derniers mois et sur la manière dont les Églises peuvent donner de l’espoir.

L’Église est appelée à être la lumière du monde et le sel de la terre, indique la déclaration. «Nous prions pour que les Églises du monde entier soient habilitées et équipées pour être des messagères d’unité, de confiance et de vérité, s’élevant contre les voix qui font l’apologie de la division, de la suspicion et des rumeurs infondées.»

Le COE a publié une seconde déclaration réitérant son appel à une conversion qui mettra fin à toutes les formes de racisme et de discrimination raciale.

Le Comité exécutif a pris le temps de réfléchir aux troubles qui continuent d’émailler les États-Unis, où les manifestations se multiplient dans de nombreuses villes après la mort de George Floyd. Les Églises du monde entier expriment collectivement leur colère avec un appel au changement – une fois pour toutes – dans une nation qui tolère le racisme violent depuis trop longtemps.

Gouvernance

Parmi les questions abordées dans le domaine de la gouvernance, le Comité exécutif s’est engagé à se réunir selon le calendrier prévu cette année par visioconférence et a défini les délais de notification de la tenue desdites réunions. Par ailleurs, il a reconnu qu’un amendement temporaire au règlement sera nécessaire pour élargir les questions pouvant être soumises au Comité central pour décision par voie de vote, avant que ce dernier ne puisse se réunir à nouveau.

Le secrétaire général intérimaire du COE a transmis des rapports comptables mensuels aux membres des Comités central et exécutif afin de les informer de l’approche du COE et des ajustements pris pendant la pandémie deCOVID-19.

Questions financières

Le Comité exécutif a approuvé le budget révisé de 2020 auquel ne figure aucune projection de déficit de programme. De surcroît, la réévaluation du plafond des dépenses d’équipement a été approuvée, garantissant ainsi que l’investissement dans le nouveau système informatique puisse avoir lieu et le projet soit lancé cette année.

Les discussions relatives au budget du COE ont porté essentiellement sur les importantes répercussions de la pandémie de COVID-19 sur ce qui était planifié en 2020 et 2021.

Nomination des cadres supérieurs

Le Comité exécutif du COE a annoncé la nomination de ses cadres supérieurs intérimaires le 3 juin. Le père prof. Ioan Sauca a été confirmé comme secrétaire général intérimaire du COE, le pasteur Odair Pedroso Mateus a été nommé secrétaire général adjoint intérimaire du COE pour l’Unité et mission et Doug Chial a été nommé directeur intérimaire du Bureau du secrétariat général du COE. Ils occuperont leur fonction jusqu’à la session du Comité central du COE en juin 2021. Le pasteur Pedroso Mateus continuera de servir en tant que directeur de Foi et constitution et M. Chial en tant que responsable du contrôle des revenus et du développement (IMD). Le pasteur Pedroso Mateus et M. Chial ont été nommés par le Comité exécutif du COE lors d’une réunion en ligne tenue le 3 juin, sur recommandation du secrétaire général intérimaire. Ils occuperont leur fonction jusqu’à la session du Comité central du COE en juin 2021.

Le Groupe de direction du personnel du COE est dirigé par le secrétaire général intérimaire, et est par ailleurs composé des deux secrétaires généraux adjoints et du directeur intérimaire du Bureau du secrétariat général du COE. Isabel Apawo Phiri est reconduite en tant que secrétaire générale adjointe pour le témoignage public et la diaconie, de même que les autres membres du Groupe de direction du personnel, la directrice des finances, Elaine Dykes et la directrice de la communication, Marianne Ejdersten, dans leurs rôles et mandats actuels.

Service de mémoire

Le COE s’est souvenu de la vie et des travaux de la pasteure Mary-Anne Plaatjies van Huffel lors d’un service en sa mémoire diffusé en ligne le 4 juin. La pasteure Plaatjies van Huffel, reconnue pour sa capacité transformatrice en Afrique subsaharienne, est décédée le 19 mai. Pasteure et universitaire sud-africaine, elle était présidente du COE pour l’Afrique depuis 2013.

Les prochaines réunions du Comité exécutif du COE se tiendront en ligne en juillet et en novembre. En 2021, la session du Comité central se déroulera du 22 au 30 juin et le Comité exécutif se réunira les 21 et 22 juin.

 

Le Conseil œcuménique des Églises reporte son Assemblée pour être plus inclusif envers la grande communauté fraternelle en pleine pandémie de COVID-19 – communiqué de presse du COE du 3 juin 2020

Le père prof. Ioan Sauca confirmé en tant que secrétaire général intérimaire du COE – communiqué de presse du COE du 3 juin 2020

Le Comité exécutif du COE publie une «Déclaration sur la justice raciale aux États-Unis» – communiqué de presse du COE du 3 juin 2020

Déclaration sur la justice raciale aux États-Unis – Comité exécutif du COE, 1-3 juin2020

Le comité exécutif du COE publie une déclaration sur le rôle des Églises pendant le COVID-19 (communiqué de presse du COE du 3 juin 2020)

Déclaration relative au rôle des Églises dans le contexte de la pandémie de COVID-19: amour, fidélité, espérance et courage – Comité exécutif du COE, 1-3 juin 2020

Le Comité exécutif du COE se réunit virtuellement et prie pour le monde accablé par le COVID-19 – communiqué de presse du COE du 30 mai 2020

Service en ligne du COE en mémoire de la pasteure Mary-Anne Plaatjies van Huffel