World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / La délégation du COE rencontre le président sud-africain Ramaphosa

La délégation du COE rencontre le président sud-africain Ramaphosa

La délégation du COE rencontre le président sud-africain Ramaphosa

Photo: COE/SACC

09 décembre 2019

Version française publiée le: 10 décembre 2019

Le 9 décembre, une délégation menée par le secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises (COE), le pasteur Olav Fykse Tveit, a rencontré le président sud-africain, Cyril Ramaphos, et ses ministres à Johannesburg, en Afrique du Sud.

La délégation de haut niveau du COE, composée de 16 représentant-e-s du monde entier, se trouve en Afrique du Sud pour une mission de justice sociale du 7 au 12 décembre.

Cette visite d’équipe de pèlerins du COE sert le double objectif de poursuivre un pèlerinage de solidarité et de spiritualité, en quête d’une transformation mutuelle des êtres humains, tant celles et ceux rendant visite que celles et ceux recevant la visite, en cheminant ensemble dans le cadre du pèlerinage de justice et de paix. L’équipe de pèlerins est accueillie par le Conseil des Églises d’Afrique du Sud.

La visite du COE a pour but de s’enquérir de deux sujets cruciaux en Afrique du Sud: la violence sexiste et les féminicides d’une part, et les faits de violence envers les personnes étrangères d’autre part.

La délégation du COE, menée par le secrétaire général du COE, le pasteur Olav Fykse Tveit, au côté de la secrétaire générale adjointe, Isabel Apawo Phiri, est composée des membres de la Commission des Églises pour les affaires internationales du COE, et présidée par le pasteur Frank Chikane d’Afrique du Sud.

Le pasteur Tveit a déclaré, à la fin de la réunion entre le président Ramaphosa et la délégation: «La rencontre avec le président Cyril Ramaphosa a été une occasion unique d’aborder les questions internationales figurant à l’ordre du jour des travaux du Conseil œcuménique des Églises et qui sont autant de défis pour les Églises et la société sud-africaines d’aujourd’hui.»

Le pasteur Tveit ajoute: «Ensemble, nous avons pu affirmer notre histoire commune de lutte contre le système injuste de l’apartheid, par l’entremise du Programme de lutte contre le racisme du COE. Le racisme n’est pas enterré, c’est même un problème mondial revêtant de nouveaux visages que le COE doit aborder et combattre aux côtés de ses Églises et partenaires. Nous avons partagé nos travaux en matière de violence sexiste et échangé sur notre manière de lutter contre la xénophobie, invitant nos partenaires sud-africains à renouveler leur engagement et coopération sur ces questions.»

Le pasteur Tveit a insisté sur le fait que le pèlerinage de justice et de paix a permis au COE de continuer à se saisir de la question du racisme et des enjeux y afférents, par le travail pastoral et la défense publique des causes, mais également pas la prédication et les enseignements. «La réunion a confirmé l’importance des contributions des Églises sur ces questions, ainsi que notre capacité à défendre la vérité publiquement et en opérant une analyse critique de nous-mêmes», ajoute le secrétaire général du COE.

Le ministre Aaron Motsoaledi et une délégation du ministère des Affaires intérieures ont également été invités à s’entretenir avec la délégation du COE pour aborder la question des migrations, des réfugié-e-s et de leurs droits.

La visite du COE est historique puisqu’elle est la première visite officielle depuis des années d’une délégation du COE dans le cadre d’une mission de justice en Afrique du Sud.

«Les Églises du monde entier, au travers du COE, ont entendu et souhaitent entendre de notre part, mais aussi des différentes parties prenantes, la manière dont nous percevons la situation et ce que nous faisons à cet égard, afin qu’elles puissent nous accompagner dans les différents efforts consentis», déclare l’évêque Malusi Mpumlwanam, secrétaire général du Conseil des Églises d’Afrique du Sud.

Et le pasteur Tveit de poursuivre: «L’Afrique du Sud occupe une place particulière dans l’histoire et le cœur du COE et de sa direction, y compris aujourd’hui. La lutte pour la justice et les droits et la dignité de la personne du Programme de lutte contre le racisme du COE a contribué à transformer la réalité de votre pays, mais aussi à changer les Églises aux quatre coins de la planète. L’Afrique du Sud a été un exemple pour le monde entier de travail conjoint au service de la vérité, de la justice et de la paix, en tant qu’Églises en quête d’unité. Nous nous enquérons aujourd’hui de la manière dont les populations en Afrique du Sud et dans les pays voisins luttent contre la violence et les injustices économiques et racistes.

 

La délégation du COE rencontrera le président Ramaphosa pour aborder la violence sexiste et la violence envers les personnes étrangères en Afrique du Sud (en anglais)

Programme des médias

Une communauté juste de femmes et d’hommes

Les Jeudis en noir