World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / En Afrique, les partenaires célèbrent les réalisations des femmes

En Afrique, les partenaires célèbrent les réalisations des femmes

En Afrique, les partenaires célèbrent les réalisations des femmes

Rassemblement des partenaires œcuméniques de la Journée mondiale de prière à Nairobi Photo: Syovata Kilonzo/COE

09 mars 2020

Version française publiée le: 12 mars 2020

Les partenaires œcuméniques d’Afrique rassemblés par la Conférence des Églises de toute l’Afrique, le Réseau œcuménique de défense des personnes handicapées du Conseil œcuménique des Églises (COE), les Initiatives et plaidoyer œcuméniques pour la lutte contre le VIH et le sida du COE, Christian Aid et Side by Side, se sont retrouvés à Nairobi à l’occasion de la Journée mondiale de prière 2020 pour célébrer les réalisations des femmes africaines et pour prendre acte du fait que les hommes sont des alliés. Les personnes rassemblées ont également célébré la Journée internationale des femmes dont le thème était #EachforEqual (Chacun-e pour l’égalité).

«Nous choisissons de célébrer l’action exceptionnelle des femmes dans le domaine social, politique, culturel, économique et religieux, et nous espérons qu’elles feront bien plus à l’avenir», affirme le pasteur Fidon Mwombeki, secrétaire général de la Conférence des Églises de toute l’Afrique.

«Bien que l’histoire ne l’ait pas retenu, les femmes ont joué un grand rôle dans l’accession à l’indépendance des pays d’Afrique, ont contribué à la justice économique, ont milité pour le respect de l’intégrité physique, de l’autonomie et de la dignité des femmes et des filles, et se sont battues pour faire évoluer les politiques et les pratiques», rappelle Mildred Ngesa, de l’African Women's Development and Communication Network.

Les participants au rassemblement ont célébré les réalisations des femmes dans l’agriculture, leur leadership politique et organisationnel, leurs services dans les cercles religieux, leurs actions pour remettre en cause les stéréotypes et les préjugés de genre ainsi que leurs efforts pour bâtir un monde où règnerait l’égalité entre les hommes et les femmes. Les femmes handicapées, les femmes réfugiées et les femmes vivant avec le VIH et le sida au sein de l’Église et dans l’ensemble de la société étaient également à l’honneur.

Les participants ont pris acte du fait qu’au fil du temps, les hommes se sont associés à la lutte pour un monde plus égalitaire. «Nous traversons une période charnière. Les habitants du monde entier comprennent et soutiennent l’idée d’égalité entre les genres. Ils savent que cet enjeu ne concerne pas seulement les femmes, qu’il s’agit d’une question de droits humains. Tout le monde doit être solidaire des femmes pour créer une force audacieuse, visible et unie en faveur de l’égalité des sexes», affirme Anjeline Okola, coordinatrice de programme du Réseau œcuménique de défense des personnes handicapées du COE.

Les participants ont notamment abordé les sujets de la participation importante des femmes aux processus de paix, de la fin des violences sexistes lors des conflits et dans les contextes de crise, et ce, en lien avec la communication de la Conférence des Églises de toute l’Afrique et de Side by Side lors de la rencontre des chefs d’État africains à l’occasion du sommet de l’Union africaine qui s’est déroulé à Addis Abeba en février 2020 et qui avait pour thème «Faire taire les armes: créer un environnement propice au développement de l’Afrique».

Lien vers la page de l’EDAN