World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / La CEAI se réunit à Brisbane et se concentre sur les priorités de la région Pacifique

La CEAI se réunit à Brisbane et se concentre sur les priorités de la région Pacifique

La CEAI se réunit à Brisbane et se concentre sur les priorités de la région Pacifique

L’oncle Joe Kirk, doyen d’âge de la communauté aborigène, accueille les participant-e-s de la 57e réunion de la CEAI à Brisbane, en Australie, à la célébration de prière inaugurale en la cathédrale anglicane Saint-Jean. Photo: Ivars Kupcis/COE

19 février 2020

Version française publiée le: 20 février 2020

Les conséquences des changements climatiques et les effets prolongés des essais nucléaires sur la santé et l’environnement des pays de la région Pacifique font partie des sujets abordés lors de la réunion de la Commission des Églises pour les affaires internationales (CEAI) qui se tient du 19 au 21 février à Brisbane, en Australie.

La 57e session de la CEAI a ouvert aujourd’hui sur une célébration de prière en la cathédrale anglicane Saint-Jean, à l’occasion de laquelle les participant-e-s ont été accueilli-e-s par l’archevêque Phillip Aspinall et un doyen en âge de la communauté aborigène, Oncle Joe Kirk.

«Les changements climatiques sont notre lot quotidien, c’est notre vie», déclare Joe Kirk dans son intervention face aux membres de la commission CEAI. «Si vous souhaitez vous renseigner sur l’environnement et les changements climatiques, tournez-vous vers les autochtones.»

Parmi les points à l’ordre du jour de la réunion de la CEAI à Brisbane figurent l’urgence climatique, les feux de brousse en Australie et leurs conséquences sur les populations et l’environnement, l’impact des programmes d’essais nucléaires dans la région Pacifique ainsi que la crise en Papouasie occidentale.

CCIA - Brisbane

Les participant-e-s à la 57e réunion de la Commission des Églises pour les affaires internationales en la cathédrale anglicane Saint-Jean à Brisbane, en Australie. Photo: Ivars Kupcis/COE

Dans son discours liminaire, l’évêque Philip Huggins, président du Conseil national des Églises d’Australie (NCCA), a introduit les travaux du NCCA pour les personnes réfugiées, les autochtones et la protection de l’enfance. L’évêque Huggins a insisté sur l’implication du NCCA dans les travaux pour la justice climatique et a fait montre de son appréciation du thème choisi par la CEAI. «Je prie pour que nous puissions, ensemble, prendre des mesures qui nous mettent sur la voie du bel avenir que Dieu a envisagé pour l’ensemble de sa création.»

Pourtant, selon le président de la réunion de la CEAI, le pasteur Frank Chikane, dans son discours à l’attention des membres de la commission, le monde semble revenir graviter autour d’idéologies primitives qui veulent que le pouvoir détermine le cours des événements et non la justice, et les personnes retomber dans les travers du racisme et des pensées coloniales. «La mission de la CEAI est d’appuyer les Églises dans leur lecture de la pensée divine pour le peuple et la création de Dieu, et je me félicite de poursuivre ce soutien aux Églises alors que nous nous acheminons vers l’Assemblée du COE en 2021», précise le pasteur Chikane.

Le directeur de la CEAI, Peter Prove, a fait rapport des activités de la Commission tout au long de l’année écoulée et s’est attardé sur les efforts de maintien de la paix dans les pays touchés par des conflits ainsi que sur les récentes «visites d’équipes de pèlerinage» en Indonésie (notamment en Papouasie occidentale), au Pakistan, aux Philippines, en Afrique du Sud et aux Fiji, se réjouissant des futures visites à Kiribati et ailleurs dans la région Pacifique où les puissances nucléaires ont procédé à des essais de leurs armes de destruction massive. Le fait de mettre l’accent sur cette question «constituera l’une des principales contributions de la CEAI au pèlerinage de justice et de paix du COE, d’une part, et à la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires, d’autre part», indique Peter Prove.

La Commission des Églises pour les affaires internationales du COE exerce un rôle de conseil auprès du COE concernant les situations critiques à travers le monde et les moyens de soutenir les initiatives de consolidation de la paix et de justice pour tous et toutes, en aidant les Églises à élaborer une réponse œcuménique cohérente à ces enjeux.

 

Photos de la 57e réunion de la CEAI à Brisbane, en Australie

En savoir plus sur la Commission des Églises pour les affaires internationales du COE