Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / Les diplômé-e-s en master à Bossey «outillé-e-s pour apprécier la diversité»

Les diplômé-e-s en master à Bossey «outillé-e-s pour apprécier la diversité»

Les diplômé-e-s en master à Bossey «outillé-e-s pour apprécier la diversité»

Photo: Grégoire de Fombelle/WCC

18 juin 2020

Version française publiée le: 25 juin 2020

Le 17 juin, six nouveaux étudiants et nouvelles étudiantes ont achevé leurs études d’une année avec la cérémonie de remise des diplômes de l’Institut œcuménique du Conseil œcuménique des Églises (COE) au Château de Bossey.

Après l’appel de la cloche, qui résonne pour la première fois dans la chapelle médiévale de l’Institut depuis mars dernier et la suspension des rassemblements en Suisse, le groupe d’étudiant-e-s, les membres du personnel du COE et les personnes en visite se sont rassemblé-e-s pour une prière d’action de grâce. Pour ce rassemblement très spécial, des mesures d’hygiène ont été prises et la distanciation sociale a été respectée.

Les étudiant-e-s en master se sont rappelé-e-s le contexte particulier de la pandémie et ont guidé la prière, rendant grâces pour l’année écoulée et priant pour les victimes du COVID-19.

La pasteure Simone Sinn, vice-doyenne de l’Institute œcuménique, a fait part de ses réflexions sur le sens de l’action de grâce.

«Un élément clé de l’apprentissage de l’œcuménisme est de se former à voir la grâce, le soin et la fidélité du Dieu trinitaire dans les dons que d’autres chrétien-ne-s, d’autres Églises et d’autres communautés amènent sur la table», dit-elle.

À la fin de la prière, l’évêque président de l’Église de Norvège, le pasteur Olav Fykse Tveit, ancien secrétaire général du COE, a partagé un message vidéo en direct destiné aux étudiant-e-s.

En ouverture de la cérémonie de remise des diplômes, le père Lawrence Iwuamadi, doyen de l’Institut œcuménique, a rappelé le contexte particulier dans lequel les étudiant-e-s obtiennent leur diplôme.

«Votre remise de diplôme est un signe d’espérance», confie-t-il.

Le professeur Christophe Chalamet, vice-doyen de la Faculté de théologie de l’Université de Genève, a lu un message du doyen de la faculté, Ghislain Waterlot: «Notre Faculté de théologie protestante apprécie particulièrement les liens noués avec l’Institut œcuménique de Bossey et la collaboration avec toute l’équipe du corps professoral et du personnel de l’Institut, car la Faculté sait que l’un des éléments les plus fondamentaux aux yeux des chrétien-ne-s et de tout-e croyant-e sincère et authentique s’y produit: l’effort vers plus d’amour fraternel.»

Le père prof. Ioan Sauca, secrétaire général intérimaire du COE et directeur de l’Institut œcuménique, a insisté sur ce que les diplômé-e-s apportent à leurs Églises:  «Votre impact sur les Églises locales pourrait être immense, soyez prêt-e-s à recevoir d’importantes responsabilités.»

Enfin, après la remise des cadeaux de l’Institut, Emma Van Dorp, Suissesse, a livré un message au nom du groupe.

«Après avoir vécu ici pendant près d’un an, nous pouvons dire que nous avons apprécié de tout notre cœur l’environnement coloré de Bossey, composé d’une palette de cultures, de traditions et de continents.»

«Nous sentons tous et toutes que nous avons eu un avant-goût eschatologique de la communauté éternelle du Royaume de Dieu dans notre vie communautaire à Bossey. Voilà pourquoi il nous apparaît clairement que Bossey va au-delà des divisions. C’est une oasis et un espace de confiance où l’on peut facilement sentir l’unité invisible entre nous qui est devenue visible. L’unité est possible, elle est vivable.»

Photos de la remise des diplômes

Étudier à l’Institut œcuménique de Bossey

Institut œcuménique de Bossey

Ouverture des candidatures pour étudier à l’Institut œcuménique de Bossey en 2021-2022: communiqué de presse du COE du 17 juin 2020 (en anglais)

Vidéo en ligne des témoignages des étudiant-e-s