World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / Les méthodistes de Fidji appellent à prier pour la COP23

Les méthodistes de Fidji appellent à prier pour la COP23

Les méthodistes de Fidji appellent à prier pour la COP23

La Fête des louanges et des cadeaux 2017 de l’Église méthodiste de Fiji, qui accompagne sa conférence annuelle. © James Bhagwan/Église méthodiste de Fidji et Rotuma

07 novembre 2017

Version française publiée le: 09 novembre 2017

Alors que la communauté internationale se réunit à Bonn, en Allemagne, pour la 23ᵉ Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP23), l’Église méthodiste de Fidji a publié une déclaration appelant les méthodistes du monde entier à prier ensemble pour les responsables de leur pays et pour le cycle de négociations talanoa qui se déroulera au cours des deux prochaines semaines.

Le « talanoa », synonyme de récit et de dialogue, est un processus continuel consistant à nouer des relations, à se comprendre mutuellement et à présenter les résultats obtenus à ce jour. Cette méthode est utilisée pendant la COP23 pour répondre aux appels de Fidji en faveur de la justice climatique.

Publiée le 2 novembre, la déclaration appelle à prier «pour que les États prennent des mesures énergiques en vue de réduire rapidement les émissions [de carbone], conformément à l’objectif de 1,5 °C; pour un dialogue véritablement constructif, capable d’accélérer l’évolution vers des économies sobres en carbone; et pour une augmentation des financements publics et privés novateurs contribuant à la réalisation de l’objectif de 1,5 °C».

Exprimant son soutien au gouvernement de Fidji qui assure la présidence de la COP, la déclaration appelle en outre les nations du monde à s’associer à l’archipel, qui doit amplifier les voix des petits États insulaires et des villes côtières vulnérables du Pacifique. Il leur est également demandé d’adopter la Charte interreligieuse de la COP23, préparée par les communautés religieuses de Fidji en partenariat avec le Secrétariat de la présidence de la COP23.

«À l’heure où les nations […] se réunissent pour la COP23 sous la présidence de la République de Fidji, nous avons pour espérance commune et pour prière constante, en tant que personnes croyantes, que les réflexions, le discernement et les réponses favorables à la vie apportés par cette spiritualité revêtiront la même importance décisive que les discussions scientifiques et politiques au cours des processus de décisions de la COP23.»

L’Église méthodiste de Fidji est représentée à la Conférence de Bonn par le pasteur James Bhagwan, membre de la délégation du Conseil œcuménique des Églises, qui s’investit depuis dix ans dans l’action des religions relative aux changements climatiques.

Liens:

Texte intégral de la déclaration (en anglais)

Travail du COE sur la création et la justice climatique

Église méthodiste de Fidji

«Les Églises du monde agissent ensemble en faveur de la justice climatique à l’appel de la COP23», communiqué de presse du COE du 4 novembre 2017 (en anglais)

Dossier de presse pour la COP23 produit par des groupes œcuméniques représentant plus de 500 millions de chrétiens dans le monde (en anglais)