World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / Femmes orthodoxes à la recherché d'une "théologie de la guérison"

Femmes orthodoxes à la recherché d'une "théologie de la guérison"

Femmes orthodoxes à la recherché d'une "théologie de la guérison"

Participants à la rencontre des 8-12 juillet 2010 à l'Académie théologique de St Vlash, avec l'Archevêque Anastasios de Tirana et de toute l'Albanie, chef de l'Eglise orthodoxe autocéphale d'Albanie. Photo: Cristina Rendon/COE

20 juillet 2010

Nous avons aujourd'hui besoin d'une "théologie de la guérison": tel était le thème d'une rencontre internationale récente entre femmes orthodoxes et chrétiens, hommes et femmes, d'autres traditions.

La prise de responsabilité des femmes dans la vie de l'Eglise, que ce soit dans le domaine de la célébration, de l'éducation, de l'administration ou du travail social, ne devrait pas être "conçu comme une recherche de pouvoir et de prestige, mais comme un engagement approfondi d'amour et de service, qui répond au sacrifice d'amour du Christ", ont déclaré les femmes et les hommes qui participaient à la rencontre qui s'est déroulée du 8 au 12 juillet à l'académie théologique de St Vlash en Albanie.

Les participants pensent qu'il faut considérer l'engagement des femmes comme "une guérison offerte à tous ceux qui souffrent, en particulier ceux qui sont maltraités, violés, victimes de la pauvreté et les autres personnes marginalisées, au nombre desquelles les femmes et les enfants sont les plus vulnérables et les plus nombreuses".

Une théologie de la guérison se fonde sur le fait que "la guérison est un don du Seigneur incarné, crucifié et ressuscité de toute la création". Cette guérison "s'exprime de manière concrète et quotidienne selon les besoins du contexte social dans lequel les communautés chrétiennes mènent leur lutte". 

Ainsi, femmes et hommes, dans l'Eglise, doivent s'engager à "être les agents du Seigneur ressuscité et des instruments de guérison dans un monde en rupture et démuni".

Vingt-trois personnes, hommes et femmes orthodoxes, catholiques romains, anglicans, protestants et pentecôtistes venus d'Afrique, d'Asie, du Moyen Orient, d'Amérique du Nord et d'Amérique latine ont participé à cette rencontre qui était accueillie par l'Eglise orthodoxe autocéphale d'Albanie.

Elle fait suite à une série de colloques inter-orthodoxes de femmes sur le rôle des femmes dans l'Eglise, qui a commencé en 1976.

Déclaration des participants à la rencontre

Programme du COE pour "Les femmes dans l'Eglise et la société"

Communiqué de presse du COE sur le colloque inter-orthodoxe des femmes en Grèce, 2008