World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / Alors que débute la campagne 2019 des Sept semaines pour l'eau, gardons à l'esprit que la rareté de l'eau n'est pas un «acte de Dieu»

Alors que débute la campagne 2019 des Sept semaines pour l'eau, gardons à l'esprit que la rareté de l'eau n'est pas un «acte de Dieu»

Alors que débute la campagne 2019 des Sept semaines pour l'eau, gardons à l'esprit que la rareté de l'eau n'est pas un «acte de Dieu»

La pasteure Susan Durber, présidente de la Commission de Foi et constitution du COE, participe au lancement de la campagne 2019 des Sept semaines pour l'eau à Chiang Mai (Thaïlande). Photo: CCA

06 mars 2019

Version française publiée le: 07 mars 2019

«Ce n'est pas la volonté de Dieu que la Terre soit détruite. Nous, les créatures, nous qui sommes censés être les intendants de la création, nous rendons injustement coupables d'actes autodestructeurs», a écrit dans sa prédication le pasteur Arnold C. Temple, président de la Conférence des Églises de toute l'Afrique. Un texte prononcé en son absence lors du lancement de la campagne des Sept semaines pour l'eau à Chiang Mai (Thaïlande).

Le pasteur Temple n'a pu participer à cette cérémonie, et ce, en raison de problèmes de visa.

Depuis 2008, le Réseau œcuménique de l'eau (ROE) du COE offre chaque semaine des réflexions théologiques et d'autres ressources sur l'eau pendant les sept semaines du carême et pour la Journée mondiale de l'eau, le 22 mars (qui tombe invariablement pendant la période du carême).

L'événement s'est tenu sous les auspices de la Conférence chrétienne d'Asie, en présence des membres du Groupe de direction du Pèlerinage de justice et de paix du COE.

Bien que l'eau revête une grande importance spirituelle dans la tradition chrétienne en tant que don de Dieu, cette ressource rare est menacée et des milliards d'individus à travers le monde s'en voient refuser l'accès.

En 2019, le Pèlerinage de justice et de paix du COE met l'accent sur l'Asie. Diverses ressources et réflexions bibliques et théologiques sur la crise de l'eau en Asie seront ainsi élaborées et publiées tout au long de la campagne de carême du COE, afin d'encourager les Églises membres du monde entier à participer au combat en faveur de la justice de l'eau.

«Le Christ appelle à une Église solidaire des plus vulnérables, et c'est pourquoi nous sommes réunis ici pour mener une réflexion sur la justice de l'eau alors que débute la période du carême, afin que nous puissions élaborer des stratégies et agir au profit des personnes vulnérables de notre monde», a écrit le pasteur Arnold C. Temple, également coprésident du Groupe de direction du Réseau œcuménique de l'eau du COE.

Sa prédication a été prononcée par la secrétaire générale adjointe du COE, Mme Isabel Apawo Phiri. À l'issue de la cérémonie, elle a souligné l'importance d'organiser cet événement dans le cadre de la rencontre du Groupe de direction: «Le lancement de cette campagne lors de notre réunion permet d'aborder les réalités concrètes sur le terrain liées à la justice de l'eau», a-t-elle déclaré. «Pour le COE, c'est également l'occasion d'ancrer l'une de ses campagnes phares au cœur du pèlerinage, qui rapproche de ses Églises membres la cause de la justice de l'eau.»

La première des sept réflexions de la campagne 2019 des Sept semaines pour l'eau, présentée par Renemsongla Ozukum et intitulée «Lutter contre le caractère sexué de l'eau», est consultable sur le site Web du ROE-COE.

Lire le texte intégral (en anglais) de la prédication dupasteur Arnold C. Temple

Le Pèlerinage du COE se tourne vers l'Asie (communiqué de presse du COE du 4 mars 2019, en anglais)

La paix est le dénominateur commun de toutes les grandes religions (communiqué de presse du COE du 6 mars 2019, en anglais)

En savoir plus sur le Réseau œcuménique de l'eau du COE

Le Pèlerinage de justice et de paix