World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / 70 ans après, le pèlerinage des jeunes propose de nouvelles perspectives

70 ans après, le pèlerinage des jeunes propose de nouvelles perspectives

70 ans après, le pèlerinage des jeunes propose de nouvelles perspectives

Les jeunes participant-es identifient les sources d’inspiration et les barrières à surmonter sur le Pèlerinage de justice et de paix. Photo: Albin Hillert/COE

22 août 2018

Version française publiée le: 23 août 2018

Par Albin Hillert*

Les jeunes locaux et internationaux se rassemblent aux Pays-Bas pour préparer le 70e anniversaire du Conseil œcuménique des Églises (COE).

Réuni sous le thème «En mouvement», le groupe d’une vingtaine de jeunes des Pays-Bas et du monde entier passe trois jours ensemble dans le cadre d’une série d’événements festifs à Amsterdam qui culminent avec la célébration de prière du 23 août 2018, à l’endroit même où le COE fut fondé il y a 70 ans.

L’importance de la contribution des jeunes au mouvement œcuménique d’hier, d’aujourd’hui et de demain fait partie intégrante de ces événements.

Sisay Obsie, jeune diacre de l’Église orthodoxe Tewahedo d’Éthiopie – l’un des membres fondateurs du COE en 1948 – estime que les connaissances cumulées des nombreux jeunes actuellement rassemblés aux Pays-Bas sont essentielles pour renforcer l’Église.

«J’espère pouvoir récolter les fruits des différentes connaissances partagées lors de cette réunion et par ce groupe. Plus les jeunes luttent ensemble et avancent sur la même ligne, plus ils seront en mesure d’aider à résoudre les différents problèmes auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui, à l’échelle internationale ou locale», précise M. Obsie.

Mgrdich Amroian, lui, habite aux Pays-Bas depuis 2015 après y être arrivé comme réfugié syrien parti d’Alep. Il poursuit: «Ce qui m’intéresse dans le fait d’être ici et de côtoyer d’autres jeunes chrétiens, c’est de comprendre comment ils vivent en tant que communauté chrétienne sur leur territoire, j’aimerais entendre leur expérience, les rapporter à mon Église et aider les autres jeunes membres de notre Église à trouver le véritable christianisme dans leur vie».

Amroian ajoute, au sujet du 70e anniversaire, «le COE est une communauté d’Églises du monde entier. Si nous parvenons à être un seul corps en Christ, alors nous pouvons entrevoir un bel avenir devant nous, ensemble, mais aussi avec nos jeunes. Or, sans cette communauté, il nous sera difficile d’entrevoir un tel avenir ensemble.»

Par la marche, la prière, le chant, la danse et le bibliodrame des pèlerins, les jeunes apprennent ce qu’être jeune pèlerin au sein du mouvement œcuménique veut dire aujourd’hui, en particulier à la lumière de l’invitation du COE à entreprendre le Pèlerinage de justice et de paix, dont les travaux s’articulent autour de trois sous-thèmes: «partir», «rêver» et «aller de l’avant».

«Je pense que nous devons découvrir et apprendre notre histoire, mais également notre héritage», confie Euna Cho, étudiante du séminaire presbytérien de Busan en Corée du Sud. «Nous ne pouvons perpétuellement juger notre pays en fonction de ce qu’il est aujourd’hui. Si nous étudions notre héritage, nous pouvons développer notre fierté du pays et commencer à rêver. Seulement alors pourrons-nous commencer à faire des choses concrètes, même si ce ne sont que de petites choses.»

«La Bible nous a réellement appris à aimer Dieu et à aimer les autres», précise-t-elle. «Nous devons nous souvenir que nous sommes en paix. Notre être est juste en paix puisque nous sommes créé-es à l’image de Dieu. Parfois, certaines personnes s’attendent à réaliser les plus grandes choses; or, nous devrions commencer par les petites choses. Aime juste ton prochain.»

«Selon moi, le thème central veut que nous percevions à quel point notre foi est pertinente dans nos vies, dans notre vie personnelle, mais également pour le monde, et que nous identifions ce que nous pouvons faire en tant que chrétiens pour que cette foi soit également pertinente pour les autres», explique Anne-Maaike Pathuis des Pays-Bas, qui a étudié la théologie à l’université de théologie protestante de Groningen.

«Il se peut qu’aujourd’hui, l’appel soit le même que lorsque les jeunes se sont rassemblés à Amsterdam il y a 70 ans; un appel à combler les écarts entre les différentes Églises», ajoute Mme Pathuis, et de conclure: «il y a tant de choses qui peuvent nous diviser, mais je pense également qu’en cette génération, nous ne voyons que les occasions de partager notre foi et de nous concentrer sur ce que nous avons en commun. Parfois, il suffit que nous vivions notre foi et notre croyance ensemble, pour saisir à nouveau ce qui est important à nos yeux.»

Photos en libre accès du 70e anniversaire à Amsterdam

Le COE célèbre son 70e anniversaire aux Pays-Bas (communiqué de presse du COE du 21 août 2018)

Un pèlerinage des jeunes pour unir local et international à l’occasion de l’anniversaire du COE (communiqué de presse du COE du 13 août 2018)

Vidéo du pèlerinage des jeunes

*Albin Hillert est chargé de communication pour le Conseil œcuménique des Églises.