Image
Tree in sunlight in Ethiopia, 2019

Photo: Albin Hillert/LWF, 2019

«Le COE condamne la brutalité et la violence des nombreuses attaques des groupes armés contre les Églises et les communautés, en particulier contre l’Église orthodoxe éthiopienne Tewahedo, contre les membres de toute communauté définie par la religion ou l’appartenance ethnique, contre les Églises et les lieux saints, et contre les civils», peut-on lire dans la déclaration. «Nous déplorons que tant de personnes soient mortes lors des récentes attaques».

Le COE a également exprimé sa préoccupation pour les nombreuses personnes déplacées par la violence. «Nous prions pour que leur sécurité et leur liberté religieuse soient assurées, afin qu’elles puissent retourner chez elles», peut-on lire dans la déclaration. «Nous dénonçons ceux qui cherchent à encourager les tensions, la division, les effusions de sang et les antagonismes au sein du peuple éthiopien pour servir leurs objectifs politiques propres.»

Le COE a exhorté toutes les parties à se souvenir de l’extrême souffrance infligée au peuple éthiopien par les conflits et les divisions du passé. «Nous appelons à reculer du bord du précipice d’une nouvelle catastrophe, et à revenir au dialogue plutôt qu’au conflit, à la coopération plutôt qu’à la division», peut-on lire dans le texte.

Texte entier de la déclaration – en anglais

Réflexions de la présidente du COE sur le rôle des Églises pendant cette « profonde crise économique et sociétale »(Communiqué de presse du COE du 9 novembre 2020)

Le Comité exécutif du COE se tient en ligne du 9 au 13 novembre (Communiqué de presse du COE du 9 novembre 2020) – en anglais

Related programmes