Image
WCC-CC-closing-pressconf-2021-photo-by-IvarsKupcis - 16.jpeg

La réunion du Comité central du COE qui s’est déroulée du 23 au 29 juin 2021 était la première à avoir lieu en ligne.

Photo:

L’approbation du programme de l’Assemblée était inscrite à l’ordre du jour. Le Comité central a reçu des délégations d’Églises membres, il a nommé des délégués supplémentaires et a examiné son rapport pour l’Assemblée – De Busan à Karlsruhe. Le Comité central a reçu la demande d’adhésion de deux Églises et a approuvé des addenda prolongeant le plan stratégique et la stratégie financière du COE jusqu’à la fin 2022. 

C’était la première fois que le Comité central du COE se réunissait virtuellement. Certains membres n’avaient encore jamais utilisé Zoom, et pour beaucoup, les rencontres avaient lieu au milieu de la nuit dans leur fuseau horaire.

Mme Abuom: «Nous nous sommes engagés à rester ensemble et avancer ensemble»

Dans son allocution d'ouverture, Agnes Abuom, la modératrice, a présenté un aperçu de la façon dont l’Église mondiale faisait face à l’impact de la pandémie de COVID-19.

«La COVID-19 a provoqué, à une vitesse alarmante, un choc économique mondial», a déclaré Mme Abuom. «Elle a eu des effets dévastateurs sur les femmes, les jeunes, les pauvres, les personnes employées de manière informelle et celles travaillant dans des secteurs où les contacts sont nombreux.»

Grâce à un contrôle plus efficace des infections et au déploiement de vaccins, l’économie mondiale devrait se redresser en 2021, a-t-elle ajouté. «Pour limiter les dommages à long terme sur l’économie et faciliter la reprise, les gouvernements ont largement choisi de mener des politiques budgétaires expansionnistes, créant ainsi des déficits budgétaires et augmentant la dette publique. Les crises sanitaires et économiques mondiales ont entraîné une forte contraction de tous les flux financiers privés vers les économies en développement.»

Pour le secrétaire général du COE par intérim, «l’unité est plus importante que jamais»

Dans son rapport, le père Ioan Sauca, secrétaire général du COE par intérim, a expliqué comment l’organisation s’était adaptée à la pandémie et combien son travail pour l’unité et la réconciliation était pertinent.

«Notre unité, en tant que famille humaine et communauté d’Églises, est plus importante que jamais», a-t-il affirmé. «Nous vivons une époque de grandes souffrances.»
Nos Églises ont perdu de nombreux membres et dirigeants, s’est désolé le père Sauca. «Les Églises membres ont fait preuve d’une résilience et réactivité hors paires pendant la pandémie. Vous faites tous partie de ces disciples transformés qui ont permis à l’Église de rester vivante et dynamique.»

La pandémie continue de toucher l’ensemble de la communauté fraternelle, a-t-il également souligné.
 

Image
WCC-CC-closing-pressconf-2021-photo-by-IvarsKupcis - 14.jpeg

Réunion du Comité central du COE (23-29 juin 2021), conférence de presse de clôture.

Photo:

Se souvenir des personnes disparues
Lors d’une prière d’ouverture, l’archevêque Olav Fykse Tveit, évêque-président de l’Église de Norvège et ancien secrétaire général du COE, a décrit un «moment intense» dans le monde et au sein du COE à l’avenir.

L’archevêque Tveit a parlé de la manière dont le Comité central du COE se rassemblait en ligne pour lutter contre les effets de la COVID-19, et pour déterminer quelles mesures prendre ensemble.

«Ensemble, nous pleurons avec nos Églises membres qui ont perdu un nombre important de membres et de responsables», a-t-il ajouté. «Certains d’entre vous ont perdu leurs collègues, leurs amis et des membres de leur famille.»

Lors d’un service commémoratif en ligne, le Comité central a eu une pensée pour les membres, les amis du mouvement œcuménique et les responsables d’Églises décédés depuis la dernière réunion du Comité central en 2018, et a prié pour les fidèles disciples de chaque génération.

Alors que les noms étaient lus à haute voix et s’affichaient sur l’écran, les participants ont pleuré leurs proches et se sont souvenus de leur héritage de dévouement envers leur famille, leur communauté et le mouvement œcuménique.

Préoccupations régionales et solidarité
Lors des réunions régionales, les membres du Comité central du COE se sont rassemblés pour prier, parler de leurs préoccupations et esquisser la voie à suivre dans la solidarité. Les régions étaient les suivantes : Afrique, Amérique du Nord, Amérique latine, Asie, Caraïbes, Europe, Moyen-Orient et Pacifique.

Dans toutes les régions, les représentants ont fait part des préoccupations sociales, politiques et économiques qui se sont amplifiées pendant la pandémie de COVID-19. Les divisions au sein de la société et l’absence d’espoir constituaient les deux principales préoccupations dans le monde entier.

Les représentants africains se sont intéressés à la manière dont ils allaient partager leurs dons et leurs forces pendant la 11e Assemblée. La région Asie a étudié comment se préparer pour l’Assemblée dans un esprit de collaboration et d’unité. Les participants des Caraïbes ont parlé de la manière dont la résilience brille même face aux inégalités d’accès aux vaccins contre la COVID-19. Les représentants européens ont abordé la transformation de la pandémie de mort en un pèlerinage de vie et de foi.

L’Amérique latine a examiné la manière dont la pandémie avait touché les communautés vulnérables et accru les difficultés sociales. Les participants du Moyen-Orient ont parlé du témoignage saint continu sur la route de la prochaine Assemblée du COE. Les représentants nord-américains ont expliqué que les frontières pouvaient devenir des espaces partagés même face au racisme et à d’autres divisions. La région Pacifique s’efforcera d’être pastorale, pratique, vigilante et prophétique sur le chemin de l’Assemblée.

Village vert
Le Comité directeur du COE pour le projet de construction du Village vert a informé les membres du Comité central de l’évolution des travaux. La présentation mettait l’accent sur les résultats et les difficultés des trois dernières années, depuis l’entrée en vigueur du plan directeur en 2018.

Lorsqu’il sera terminé, le Village proposera environ 60 000 m2 de surface utile, à comparer aux 15 000 m2 disponibles sur le premier site du Grand-Saconnex, à Genève. Les bâtiments de la première phase, actuellement en construction, sont Montréal, un immeuble résidentiel, et Kyoto, le premier immeuble de bureaux.

«Nous savons que nous n’avons pas un seul projet de construction, mais six ou sept», a rappelé Anne Glynn Mackoul du Patriarcat orthodoxe grec d’Antioche et de tout l’Orient (États-Unis), membre du Comité directeur pour le Village vert. «Le COE doit rembourser l’emprunt pour la Fondation de retraite. Toutefois, il souhaite faire bien davantage.»

Le tissu de la 11e Assemblée du COE
Le Comité central a reçu les délégations de plus de 80 % des Églises membres du COE et a pris note des Églises qui n’avaient pas encore désigné leurs délégués.

Sur la suggestion des Églises membres, le Comité central a désigné 104 délégués supplémentaires pour renforcer la participation des femmes, des jeunes, des populations autochtones, des laïcs et des personnes handicapées.

Le Comité central a réaffirmé l’importance des visites d’équipes de pèlerinage dans le cadre de la méthodologie du Pèlerinage de justice et de paix, et a souligné le rôle primordial du travail du COE en matière de lutte contre le racisme, la discrimination et la xénophobie.

Communication au XXIe siècle
Le Comité central du COE s’est intéressé à la manière dont l’organisation avait permis à la communauté fraternelle de rester soudée pendant la pandémie de COVID-19. Il s’est également penché sur l’histoire pour tirer des enseignements de la communication en période troublée.

Tout en louant la capacité à organiser des «rassemblements virtuels» pour la communauté fraternelle mondiale, le Comité central a insisté sur la recherche de solutions aux inégalités économiques et géographiques. En effet, les infrastructures limitées et l’absence de matériel dans certains endroits du monde empêchent et restreignent la participation aux rassemblements virtuels.

Un article intitulé «New WCC Communications report for the 21st Century» a été proposé. Il examinera succinctement les deux déclarations relatives à la communication rédigées lors des Assemblées précédentes avant de s’intéresser à la 11e Assemblée de Karlsruhe. Une première version sera disponible début 2022. L’article présentera également les résultats du futur symposium sur la «Communication pour la justice sociale à l’ère numérique».

Nouveaux membres et partenaires spécialisés
Le Comité central a accepté la candidature d’adhésion de la Mission de la foi apostolique d’Afrique du Sud et de la Mission de la première Église africaine du Nigéria. Dans le cadre d’un processus d’adhésion en deux étapes, les candidatures ont été acceptées pour une période provisoire de consultation et de coopération. Lors de sa prochaine réunion, le Comité central devrait finaliser le processus et intégrer les nouvelles Églises membres.

Le Comité central a également reconnu les Charités chrétiennes orthodoxes internationales des États-Unis et la Fondation Amity comme des partenaires spécialisés dans le cadre des relations de travail entretenues avec le COE.

Le Comité central a accueilli à regret la décision de l’Église chrétienne des îles Cook de retirer son adhésion au COE et a encouragé l’Église à entretenir un lien avec le COE et le mouvement œcuménique. Les membres ont mis fin à l’adhésion de l'Église de Jésus Christ sur la terre par son envoyé spécial Simon Kimbangu (Église kimbanguiste) pour des raisons théologiques. Le processus de suspension, qui a débuté en 2016, a permis des consultations avec la Conférence des Églises de toute l’Afrique et l’Organisation des Églises d’institution africaine. 

Répercussions financières de la pandémie de COVID-19
Le Comité central a adressé ses remerciements aux Églises membres et aux partenaires œcuméniques pour leurs contributions financières, leur constance, et leur engagement sous diverses formes dans le travail du COE. Le bilan du COE a été renforcé par les premières étapes du projet de Village vert. Après que les mesures nécessaires ont été prises pour réviser les budgets en 2020, l’objectif de 7 millions de francs suisses fixé pour les réserves générales a été atteint, même après l’attribution de 0,6 million de francs suisses en faveur du fonds de l’Assemblée.

Le Comité central a souligné qu’à l’avenir, il faudrait mettre l’accent sur des activités hybrides avec des consultations par voie électronique et en personne. Cela engendrerait des économies (moins de frais de déplacement) et réduirait l’empreinte carbone du COE par rapport aux précédents modèles de rencontre uniquement en présentiel.

En savoir plus sur la 11e Assemblée du COE
Comité central du COE 2021
Réunion du Comité central du COE, conférence de presse de clôture