Image
Students from the 2021 Ecumenical Institute of Bossey summer english programme, Photo: Samuel Mungure / WCC

Les étudiants du programme d'été d’anglais de l'Institut œcuménique de Bossey de 2021.

Photo:

Ce cours de deux mois est également conçu pour les aider à réussir leurs prochaines études œcuméniques de troisième cycle.

La classe de 2021 comprenait huit élèves provenant de différentes régions du monde. « Ce que j'ai retiré de ce cours d'anglais dépasse tout ce que j'aurais pu imaginer », déclare la pasteure Agnes Souisa, de l'Église protestante des Moluques, en République d'Indonésie. « Il ne s'agit pas seulement de vocabulaire, de grammaire, etc., mais aussi de la perspective que nous donnent nos amis. »

Le cours met les étudiants au défi de communiquer leurs points de vue grâce à des séances de débat régulières.

Le père Giorgi Saria, de l'Église orthodoxe apostolique autocéphale de Géorgie, a parlé de l'importance du cours d'anglais pour l'aider à approfondir ses études et l'œcuménisme, en déclarant : « J'ai besoin d'apprendre plus que ce que je sais actuellement. En Géorgie, nous n'avons pas autant de relations avec d'autres Églises que ce que j'ai vécu ici. Ce programme m'aidera à apprendre l'anglais et à en savoir plus, il m'aidera à mieux comprendre. »

Avec l'aide de la professeure Victoria Godfrey, qui en est à sa deuxième année d'enseignement de ce programme, les élèves sont poussés à améliorer non seulement leur anglais oral mais aussi leurs techniques d'écriture. « Elle nous pousse et elle nous aide à nous améliorer sur de nombreux points », a déclaré Souisa.

Pour Victoria, une de ses raisons d’enseigner ce cours est la soif d’apprendre des élèves. Elle a également souligné la diversité parmi les étudiants. Les participants viennent du monde entier, y compris l'enseignante elle-même, qui est suisse avec des origines anglaises et iraniennes. Ces participants très variés sont rassemblés sous l'égide du christianisme. 

« Ici, j'ai rencontré des amis de différents pays ; j'ai pu en apprendre un peu plus sur leurs cultures et leurs églises. Je pense que je vais apprendre de plus en plus à l'avenir », a souligné Rongliang Bian, du Conseil chrétien de Chine. « Je pense qu'il est très important d'avoir une vision et des idées internationales car nous venons de cultures et de milieux différents. J'ai pu apprendre cela ici. »

À l'issue du programme, les étudiants sont en mesure de poursuivre en toute confiance leurs études œcuméniques à l'Institut, tout en poursuivant leur cheminement œcuménique. Les étudiants acquièrent également les outils nécessaires pour adopter une vision plus globale et internationale du mouvement œcuménique.