World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Familles d'Eglises / Eglise adventiste du septième jour

Eglise adventiste du septième jour

L'Eglise adventiste du septième jour est une dénomination réunissant des chrétiens évangéliques conservateurs. L'Eglise est née dans le contexte des attentes eschatologiques du milieu du XIXe siècle (exprimées en particulier par le mouvement millérite), mais elle ne fut formellement organisée qu'en 1863. Les millérites avaient prédit le retour du Christ le 22 octobre 1844. Après la "grande déception", le mouvement se trouva désorienté. Un petit groupe d'adventistes adopta alors le sabbat du septième jour, réinterpréta les événements de 1844 et devint finalement l'Eglise adventiste du septième jour. Toutefois, les racines de l'adventisme remontent beaucoup plus loin - jusqu'à la Réforme et à l'Eglise du Nouveau Testament.

Les adventistes du septième jour reconnaissent la Bible comme la parole inspirée de Dieu. En substance, la Bible est leur seule base de foi, bien qu'ils se réfèrent également à une série de 28 croyances fondamentales qui peuvent être révisées à toute session mondiale de la Conférence générale, si une nouvelle lumière est reçue ou qu'un meilleur langage est trouvé, sous la conduite du Saint Esprit. Ces croyances portent notamment sur la Trinité, le baptême des croyants, les dons spirituels, la mort - état d'inconscience jusqu'à la résurrection, et la nouvelle terre - résidence des rachetés après le millénium. Les adventistes du septième jour sont créationnistes et croient que l'homme et la femme ont été créés à l'image de Dieu pour couronner la semaine de la création biblique. Après l'arrivée du péché, le plan de salut de Dieu a été mis en oeuvre. Dans la vie du Christ vécue dans l'obéissance parfaite à la volonté de Dieu, dans sa souffrance, sa mort et sa résurrection, Dieu a fourni les seuls moyens d'expiation du péché humain, afin que ceux qui, dans la foi, acceptent le don du salut aient la vie éternelle. Depuis le début, les adventistes du septième jour s'affirment comme des défenseurs systématiques de la liberté religieuse pour tous et jouent un rôle de pointe dans la promotion de celle-ci, y compris auprès des Nations Unies. La mission et l'évangélisation mondiale sont des éléments essentiels de la vision adventiste. L'Eglise s'efforce de partager activement la bonne nouvelle de la justification, de la justice par la foi, du salut par Jésus Christ et de son retour imminent. En conséquence, l'Eglise adventiste du septième jour est probablement la dénomination protestante qui se déploie le plus largement, puisqu'elle est à l'oeuvre dans plus de 200 pays. Bien qu'elle soit née en Amérique du Nord, moins de 8 pour cent de ses membres y résident aujourd'hui, et elle se développe considérablement dans différentes parties du monde. Les adventistes veulent vivre une vie de service à Dieu et à l'humanité. Pour contribuer à réaliser ce but, l'Eglise possède et gère de nombreuses institutions: plus de 6000 écoles (du jardin d'enfants à l'université), 720 hôpitaux et établissements de soins, des maisons d'éditions et des fabriques d'aliments diététiques. Des centres médiatiques (télévision et radio par satellite dans le monde entier) ont été mis en place ces dernières décennies. Les adventistes croient en un style de vie sain, avec un régime alimentaire équilibré (beaucoup d'adventistes sont végétariens) et l'abstention de drogues nocives, y compris l'alcool et le tabac. Les adventistes sont aussi des promoteurs de la santé publique. L'Eglise gère l'Agence adventiste d'aide et de développement (Adventist Development and Relief Agency, ADRA), bien connue dans le monde pour ses activités en faveur des victimes de catastrophes et ses projets de développement dans le tiers monde.

L'Eglise adventiste du septième jour ne se voit pas comme une fédération d'Eglises locales ou nationales, mais comme une Eglise mondiale dont l'action s'appuie sur un système de gouvernement représentatif solidement organisé. Le fonctionnement de l'Eglise se déroule à quatre niveaux principaux: 1) la communauté locale, organisme uni rassemblant les croyants individuels, 2) la conférence, organisme uni composé de communautés locales, 3) l'Union, organisme uni regroupant plusieurs conférences (un territoire plus important, souvent un Etat), et 4) la Conférence générale, organisation mondiale réunissant les quelque 100 unions. La Conférence générale agit par l'intermédiaire de ses 13 divisions (branches).

Selon les principes guidant le travail de la Conférence générale (General Conference Working Policy, 075), les adventistes du septième jour "reconnaissent les agences qui élèvent le Christ devant les hommes en tant que partie du plan divin d'évangélisation du monde." Ils nouent des liens de communauté avec les autres chrétiens et pratiquent la communion ouverte. Ils croient qu'en un sens ils sont un mouvement prophétique, avec un message du temps de la fin centré sur "l'Evangile éternel" qu'il s'agit de donner au monde. S'ils accueillent favorablement les occasions de dialogue permettant d'arriver à une meilleure compréhension, ils ne se sont pas officiellement joints au mouvement oecuménique organisé en entrant dans des conseils d'Eglises. Toutefois, ils ont dans de nombreux cas un statut d'observateur, de consultant ou de conseiller. Les adventistes entendent conserver et protéger leur identité unique, et donner vie à leur mission d'évangélisation et de service confiée par Dieu.

Le siège de la Conférence générale se trouve à Silver Spring, Etats-Unis. L'Eglise adventiste du septième jour comprend 14 millions de croyants baptisés, ce qui représente en comptant les enfants quelque 25 millions d'adventistes.

 

L'Eglise adventiste du septième jour n'est pas membre du Conseil oecuménique des Eglises.

Églises membres du COE dans cette famille Organisations apparentées