Événement

Sept semaines pour l’eau 2021

Le Réseau œcuménique de l’eau du Conseil œcuménique des Églises (COE) vous invite à mettre à profit la période du Carême pour réfléchir au don de l’eau par Dieu. Depuis 2008, le COE – à travers sa campagne «Sept semaines pour l’eau» – publie des réflexions théologiques hebdomadaires, ainsi que d’autres ressources, sur le thème de l’eau pendant les sept semaines du Carême et à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau le 22 mars (laquelle tombe toujours pendant la période du Carême).

Image
standing rock march

Certaines Églises ont joint leur voix au chœur exigeant le respect des droits des peuples autochtones et de l’éco-justice en relation avec la réserve indienne de Standing Rock, au cœur de la lutte contre le tracé proposé du Dakota Access Pipeline (DAPL) dans le Dakota du Nord, aux États-Unis. Photo: Steven D. Martin/NCCCUSA/WCC.

Photo:

Selon la tradition chrétienne, le Carême est un temps de préparation à la célébration de la mort et de la résurrection du Christ. Durant cette période, de nombreuses personnes observent un jeûne et pratiquent la modération ou l’abnégation afin de se concentrer sur la repentance et la consécration à Dieu. Bien que l’eau revête une grande importance spirituelle dans la tradition chrétienne en tant que don de Dieu, la mauvaise utilisation et la pollution par l’homme, dans le monde entier, menacent cette ressource essentielle, et des milliards d’individus n’ont pas accès à l’eau potable.

En 2021, le Pèlerinage de justice et de paix du COE sera centré sur la région Amérique du Nord. Ainsi, la campagne 2021 des Sept semaines pour l’eau nous emmènera dans un pèlerinage de justice de l’eau en Amérique du Nord. À cette occasion, nous explorerons des lieux mondialement connus: Flint, dans le Michigan, l’une des nombreuses villes américaines dont le réseau d’eau est contaminé par le plomb; la réserve naturelle de Standing Rock, où les Sioux du Dakota ont réussi à faire annuler le projet du pipeline Keystone, lequel menaçait les eaux sacrées; ou encore la nation Navajo, dont le manque d’accès à l’eau a empêché le lavage des mains et fait augmenter le bilan de la pandémie de COVID-19 dans le sud-ouestNous partirons également à la découverte d’autres endroits moins célèbres, des vallées verdoyantes de la Californie aux ruisseaux salmonicoles du nord-ouest du Pacifique, à la recherche de la justice de l’eau. Nos guides sont des théologiens et des militants de la justice de l’eau, issus de diverses traditions religieuses et spirituelles.

Ces réflexions ont permis de mettre en exergue différents problèmes liés à l’eau en Amérique du Nord:

  • garantir de l’eau propre pour le lavage des mains afin de nous protéger du COVID-19 et d’autres maladies;
  • lutter pour débarrasser Flint et d’autres villes américaines du fléau de l’eau potable contaminée au plomb;
  • veiller à ce que le saumon et les autres poissons d’eau douce aient suffisamment d’eau pour survivre et se reproduire;
  • protéger les sources souterraines d’eau potable de la contamination par l’agriculture et la fracturation hydraulique du pétrole et du gaz;
  • empêcher l’épuisement des eaux souterraines par des prélèvements agricoles excessifs afin de garantir des quantités suffisantes pour les générations futures;
  • empêcher la destruction des eaux sacrées par la création de pipelines destinés à transporter des combustibles fossiles qui devraient rester dans le sol, alors que les sécheresses qui frappent l’Occident, induites par les émissions de gaz à effet de serre, deviennent plus fréquentes et plus graves;
  • supprimer des barrages qui détruisent inutilement les rivières, ainsi que les espèces qui en dépendent, et qui – au mieux – ne contribuent que faiblement aux économies locales; et
  • dénoncer la marchandisation de l’eau, laquelle a atteint un tel niveau que les spéculateurs vendentdésormais des contrats à terme sur l’eau à Wall Street, ce qui constitue une violation grave du don de Dieu à la vie.

Bien que l’Amérique du Nord bénéficie généralement d’abondantes ressources en eau, les problèmes d’eau auxquels les Nord-Américains sont confrontés sont les mêmes que partout ailleurs dans le monde. En révélant les difficultés liées à l’eau que rencontre cette partie du globe, les réflexions publiées par le COE dans le cadre de la campagne 2021 des «Sept semaines de l’eau» font écho aux luttes menées par les peuples de chaque région, révélant ainsi la dimension véritablement mondiale du Pèlerinage de la justice de l’eau.

Pendant le Carême 2021, les Églises d’Amérique du Nord organiseront de nombreuses activités autour des Sept semaines pour l’eau. Cependant, en raison de la pandémie sans précédent de COVID-19, c’est une cérémonie en ligne, une série d’évènements en ligne seront organisés tout au long de la période du Carême.

Comme les années précédentes, le Conseil œcuménique des Églises a commandé des réflexions et des ressources biblico-théologiques sur la crise de l’eau dans la région de l’Amérique du Nord, lesquelles seront publiées en ligne. Nous encourageons nos Églises membres, dans le monde entier, à utiliser ces ressources pendant la période du Carême. La page Internet du Réseau œcuménique de l’eau du COE présentera également des interviews de défenseurs et défenseuses de l’eau en Amérique du Nord, notamment les auteur.es des réflexions publiées par le COE en cette période de Carême.

En collaboration avec le comité du Pèlerinage de justice et de paix, qui organise l’évènement, et le Groupe international de référence du Réseau œcuménique de l’eau, une série de webinaires sur les sujets ci-dessus sera également proposée tout au long de la période du Carême, afin d’approfondir la question de l’eau dans la région de l’Amérique du Nord.

En savoir plus sur la campagne 2021 Sept semaines pour l’eau