World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Activités / Santé et guérison

Santé et guérison

Le programme de santé et guérison du COE facilite le réseautage et le dialogue pour promouvoir la santé et la guérison pour toutes et tous. Tout au long des années 2017 et 2018, le COE développe une stratégie de santé œcuménique mondiale pour relever les défis, nouveaux et anciens, concernant la santé dans le monde entier.

Related News

Les Églises au service de la promotion de la santé ont le vent en poupe

Les Églises au service de la promotion de la santé ont le vent en poupe

«Selon moi, cette approche d’Église ‘en bonne santé’ est un concept qui, je l’espère, se répandra à l’international», déclare Dre Suzanne Jackson de l’Université de Toronto, à la tête du Centre de collaboration pour la promotion de la santé de l’Organisation mondiale de la santé.

Le Comité exécutif du COE aborde les questions d’actualité

Le Comité exécutif du COE aborde les questions d’actualité

Cinquante ans après son assemblée à Uppsala (Suède), qui était résolument tournée vers l’engagement public, le Conseil œcuménique des Églises (COE) continue de s’engager et de s’atteler aux questions d’intérêt public et au bien commun.

N’abandonnez pas la vision de soins de santé pour tous! – exhorte le COE

N’abandonnez pas la vision de soins de santé pour tous! – exhorte le COE

Jésus était un guérisseur et dès son premier disciple jusqu’à aujourd’hui, de tout temps et dans toutes les régions du monde, les chrétiens se sont distingués par leurs actions de compassion, souvent héroïques, au service de la santé et de la guérison.

Le COE explore la diaconie œcuménique vers une unité renouvelée

Le COE explore la diaconie œcuménique vers une unité renouvelée

«L’invitation au Pèlerinage de justice et de paix a offert une nouvelle occasion de réorienter notre compréhension de la diaconie et de nous retrouver œcuméniquement dans nos travaux diaconaux», déclare le pasteur Kjell Nordstokke à l’occasion du Comité central du Conseil œcuménique des Églises le 16 juin.

Le COE participe à la 71e Assemblée mondiale de la santé

Le COE participe à la 71e Assemblée mondiale de la santé

Le Conseil œcuménique des Églises (COE), un acteur non étatique aux côtés de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a participé à la 71e Assemblée mondiale de la santé (AMS). Cette année marque le 40e anniversaire de la Déclaration d'Alma-Ata sur les soins de santé primaires (SSP), dont le COE fut l’un des artisans.

Les Églises veulent donner un nouvel élan à leur service dans un monde qui souffre

Les Églises veulent donner un nouvel élan à leur service dans un monde qui souffre

À sa fondation il y a 70 ans, le Conseil œcuménique des Églises (COE) s’était déjà engagé dans des activités diaconales pendant plusieurs années, facilitant la réinstallation de centaines de milliers de personnes réfugiées au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale.

L’élaboration de la stratégie œcuménique mondiale pour la santé du COE commencera au Lesotho

L’élaboration de la stratégie œcuménique mondiale pour la santé du COE commencera au Lesotho

«Alors que les Objectifs de développement durable viennent d’entrer en vigueur, le Conseil œcuménique des Églises (COE) estime qu’il est temps pour l’Église de réaffirmer son rôle de leader en matière de santé au niveau mondial, rôle qu’elle a joué pendant des siècles, et de consolider les efforts visant à atteindre la santé et la guérison pour tous», affirme M. Mwai Makoka, responsable pour le programme de santé et guérison du COE.

Kenya: un rassemblement pour éliminer la stigmatisation liée au VIH à travers l’amour et le dialogue

Kenya: un rassemblement pour éliminer la stigmatisation liée au VIH à travers l’amour et le dialogue

Plus de 120 responsables religieux et spirituels, travailleurs sanitaires et jeunes gens se sont réunis les 7 et 8 février derniers pour mettre l’accent sur le renforcement du combat mené contre la stigmatisation au titre de la riposte au VIH au Kenya. Des représentants du gouvernement kényan, d’organisations de la société civile, de réseaux de personnes vivant avec le VIH, ainsi que des partenaires de développement se sont joints à eux dans le cadre d’un événement à Nairobi. Axée sur le thème «Faith on the Fast Track: Eliminating Stigma and Discrimination Through Love and Dialogue» (La foi pour accélérer la riposte: éliminer la stigmatisation et la discrimination par l’amour et le dialogue), la réunion visait à évaluer l’impact de la méthodologie du «Framework for Dialogue» (Cadre pour le dialogue), une initiative mise en œuvre dans plusieurs pays depuis 2013. L’événement était organisé par INERELA+ Kenya (le Réseau international des responsables religieux vivant avec ou affectés par le VIH, Kenya) et l’EAA-COE (l’Alliance œcuménique «agir ensemble» du Conseil œcuménique des Églises), avec notamment l’appui du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA).

Un nouveau brevet pourrait améliorer le traitement de la tuberculose pour les personnes séropositives

Un nouveau brevet pourrait améliorer le traitement de la tuberculose pour les personnes séropositives

L'Alliance œcuménique «agir ensemble» du Conseil œcuménique des Églises (COE-EAA) applaudit le premier accord de licence concernant la tuberculose, annoncé le 25 janvier dernier par la communauté de brevet sur les médicaments, Medicines Patent Pool, et l'Université Johns Hopkins. L'accord facilitera le développement clinique du sutezolide, un médicament potentiel contre la tuberculose. L'antibiotique sutezolide, en combinaison avec d'autres médicaments, pourrait être utilisé pour traiter plus efficacement la tuberculose, réactive et résistante aux médicaments.

L’étude biblique, source d’espérance et de réflexion sur le VIH pour les jeunes

L’étude biblique, source d’espérance et de réflexion sur le VIH pour les jeunes

«Dans notre communauté, on ne parle pas ouvertement du VIH. Or, le problème, c’est que les gens sont à la fois informés et ignorants. Ils savent ce qu’est le VIH, que c’est une maladie qu’on ne peut pas soigner mais, pour autant, ils ne veulent pas trop en parler, comme s’ils ne voulaient pas vraiment en savoir plus.»