World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Activités / Promouvoir la paix juste

Promouvoir la paix juste

Ce projet fait partie intégrante de l'action du COE face à la violence et aux conflits violents aujourd'hui. Il est participatif et axé sur l'action concrète; il vise à aider les Églises et les organisations assimilées à progresser vers une plus grande unité en faveur de la paix.

Les chrétiens et les Églises ont pour tâche de mener à bien le ministère de paix et de réconciliation. Compte tenu des différentes formes de violence – interpersonnelle, économique, environnementale, militaire et autres – qui touchent les sociétés, les familles et même l'Église, ce ministère nécessite l'engagement œcuménique des Églises. Au cours de la Décennie "vaincre la violence" – 2001-2010 (DVV), il y a eu une prise de conscience; les Églises se sont engagées, des mesures originales ont été prises et les ressources sur le sujet ont été partagées.

Un Rassemblement œcuménique international pour la paix (ROIP) a permis en 2011 de partager les fruits de la DVV et de faire en sorte que la collaboration et l'action commune se poursuivent, grâce à un Appel œcuménique à la paix juste.

Des réseaux de paix constitués sous l'égide du COE poursuivent le travail en mettant notamment l'accent sur la justice économique et la justice climatique, mais aussi la consolidation de la paix et les politiques de sécurité.

Plusieurs activités lancées pendant la Décennie restent vivaces, comme la Journée internationale de prière pour la paix, célébrée le 21 septembre chaque année, ainsi que les visites de solidarité – auparavant dénommées visites de "lettres vivantes" – auprès d'Églises situées dans des contextes de conflit. Ces visites – ancrées dans le ministère de mission et de témoignage de l'Église – permettent aux Églises de partager leurs expériences, de se confronter à leurs différences et de promouvoir la résolution non violente des conflits, la réconciliation et le pardon.

Formulé lors du ROIP, le concept de paix juste constituera l'un des principaux sujets théologiques des années à venir et il se reflète dans le thème de la Dixième Assemblée du COE, qui aura lieu en 2013: "Dieu de vie, conduis-nous vers la justice et la paix".

Related News

«Nous espérons que ce prix Nobel de la paix sera une source d’inspiration et insufflera un nouvel élan à la recherche continue de la paix et de la justice en Éthiopie», déclare M. Tveit

«Nous espérons que ce prix Nobel de la paix sera une source d’inspiration et insufflera un nouvel élan à la recherche continue de la paix et de la justice en Éthiopie», déclare M. Tveit

Le Conseil œcuménique des Églises (COE) transmet ses félicitations au Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, lauréat du prix Nobel de la paix 2019. Depuis son élection comme Premier ministre en avril 2018, M. Ahmed a pris la tête d’un impressionnant projet d’incitatives de réformes positives et stimulantes et a joué un rôle décisif dans la réconciliation des deux synodes, tout en favorisant l’unité de l’Église orthodoxe Tewahedo d’Éthiopie. Ce prix reconnaît plus particulièrement son rôle d’impulsion dans la résolution formelle du conflit fratricide qui oppose l’Éthiopie et l’Érythrée depuis vingt ans.

Le COE bien représenté à la tête de «Religions pour la paix»

Le COE bien représenté à la tête de «Religions pour la paix»

«Religions pour la paix» (Religions for Peace) est la coalition multireligieuse la plus importante et la plus représentative au monde et, à l’instar d’autres groupes multiconfessionnels, le Conseil œcuménique des Églises (COE) et sa famille œcuménique sont très présents dans ses instances dirigeantes.

La question des droits humains en République démocratique du Congo débattue au COE

La question des droits humains en République démocratique du Congo débattue au COE

Le ministre des Droits humains de la République démocratique du Congo, Andre Lite Asebea, s’est rendu au siège du COE à Genève, ce jeudi, pour aborder la situation des droits humains au Congo avec le secrétaire général du COE, le pasteur Olav Fykse Tveit.