World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Activités / Pauvreté, richesse et écologie

Pauvreté, richesse et écologie

Ce projet réunit les Eglises et leurs partenaires pour une réflexion sur la relation entre pauvreté, richesse et écologie; pour agir contre l'injustice économique; pour aborder la question du commerce équitable, de la dette écologique, du travail dans des conditions acceptables; et pour continuer le travail sur «L'altermondialisation en faveur des êtres humains et de la terre (AGAPE)».

Effets de la mondialisation économique

En raison de la mondialisation économique, les structures du commerce et de la finance creusent de plus en plus le fossé entre riches et pauvres, ce qui constitue une menace pour la paix universelle et pour la planète.

Lors de l'Assemblée du COE à Porto Alegre en 2006, on a bien vu que tout le monde n'était pas d'accord sur l'analyse de cette réalité et sur la façon d'y répondre ; on peut avoir l'espoir que le COE réussira à élaborer un nouveau paradigme qui fera la synthèse des différentes positions sur cette question.

Ce projet invite les Eglises à examiner et à défendre des solutions alternatives à la mondialisation économique. Il s'agit d'une tentative pour réunir Eglises et partenaires oecuméniques du Nord, du Sud, de l'Est et de l'Ouest en vue d'une réflexion et d'une action communes pour découvrir des façons nouvelles et originales d'utiliser la richesse mondiale et pour éradiquer la pauvreté. Il les incite à créer des synergies nouvelles entre points de vue différents à propos de la pauvreté, de la richesse et de l'écologie.

Dans le cadre du processus AGAPE (L'altermondialisation en faveur des êtres humains et de la terre) qui a débuté avant 2006, ce projet assurera le suivi du travail avec les partenaires oecuméniques, en se consacrant à des questions telles que le commerce équitable, l'annulation de la dette, les marchés financiers, la fraude fiscale, les biens et les services publics, des moyens d'existence et des emplois corrects, une agriculture source de vie, le pouvoir et l'empire, la dette écologique.

De nombreuses études donnent des informations sur les personnes en situation de pauvreté, mais on ne sait pas grand-chose des riches. On sollicitera les Eglises pour qu'elles élaborent, à côté du «seuil de pauvreté», un «seuil de consommation et d'avidité» qui servira d'orientation aux chrétiens.

Une étude de cas et une méthode par ateliers rassemblera les expériences vécues par les Eglises aux niveaux régional et mondial. On les invitera à faire part, dans des ateliers régionaux, de leurs récits et de leurs interventions sur leur façon de réagir à la pauvreté et à la richesse. On organisera des séminaires au cours du Forum social mondial. On continuera les  rencontres avec la Banque mondiale et le FMI sur les thèmes de la pauvreté, de la richesse et de l'écologie.

On recensera les personnes chargées, dans les Eglises, de la justice économique, ou celles qui s'occupent des questions relatives à la pauvreté et à la richesse, de façon à constituer un réseau innovant et actif, et un groupe de référence rassemblera les personnes qui travaillent sur la dette écologique, les femmes, les jeunes, les populations autochtones et les personnes handicapées.

Related News

Une responsable du COE s’adresse à la conférence diaconie et développement en Afrique

Une responsable du COE s’adresse à la conférence diaconie et développement en Afrique

Isabel Apawo Phiri, secrétaire générale adjointe du Conseil œcuménique des Églises (COE), a présenté un important discours sur la diaconie œcuménique à l’occasion de la conférence sur la diaconie et le développement en Afrique.

Le COE explore la diaconie œcuménique vers une unité renouvelée

Le COE explore la diaconie œcuménique vers une unité renouvelée

«L’invitation au Pèlerinage de justice et de paix a offert une nouvelle occasion de réorienter notre compréhension de la diaconie et de nous retrouver œcuméniquement dans nos travaux diaconaux», déclare le pasteur Kjell Nordstokke à l’occasion du Comité central du Conseil œcuménique des Églises le 16 juin.

Le COE promeut la Journée mondiale de prière pour mettre fin à la famine

Le COE promeut la Journée mondiale de prière pour mettre fin à la famine

Le Conseil œcuménique des Églises (COE), l'Alliance évangélique mondiale et la Conférence des Églises de toute l'Afrique, aux côtés d'organisations humanitaires confessionnelles et d'une coalition de partenaires, d'organisations et de réseaux d'Églises, assurent la promotion de la deuxième Journée mondiale de prière pour mettre fin à la famine. Tous appellent à ce que cette journée soit observée au sein des communautés de foi à travers le monde, et ce, le 10 juin prochain.