World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Activités / Une communauté juste de femmes et d’hommes

Une communauté juste de femmes et d’hommes

Édifier des communautés justes de femmes et d’hommes est une priorité dans toutes les activités du COE au moment où celui-ci entame un Pèlerinage de justice et de paix. Les expériences, les points de vue et la participation des femmes comme des hommes sont autant nécessaires les uns que les autres au renouveau transformationnel de l’Église et de la société.

Related News

#WCC70: Agnes Abuom: «Je rêve d'un monde où la dignité de chaque homme et de chaque femme serait respectée»

#WCC70: Agnes Abuom: «Je rêve d'un monde où la dignité de chaque homme et de chaque femme serait respectée»

Il y a 70 ans, le 23 août à Amsterdam, était fondé le Conseil œcuménique des Églises. Outre la célébration d'un office de commémoration le 23 août prochain à Amsterdam, le COE, ses Églises membres et ses partenaires prévoient d'organiser de nombreuses manifestations. Objectifs: poursuivre notre Pèlerinage de justice et de paix et, dans le même temps, honorer et tirer des leçons de ces 70 années d'efforts œcuméniques. Lors de la 10e Assemblée du COE, Agnes Abuom a été élue à l'unanimité présidente du Comité central du COE. Elle est la première femme et la première Africaine à occuper ce poste dans l'histoire du COE.

La parole qui se libère à Hollywood laissera-t-elle dans l’ombre d’autres femmes blessées?

La parole qui se libère à Hollywood laissera-t-elle dans l’ombre d’autres femmes blessées?

L’évêque Mary Ann Swenson occupe une position unique en matière d’observation et de défense des droits des femmes ou, comme elle se hâterait de rectifier, du «traitement équitable des êtres humains» quel que soit leur sexe. En tant qu’évêque résidente de l’Église méthodiste unie à Hollywood, en Californie (États-Unis), elle exerce son ministère auprès de fidèles qui n’ont pas seulement assisté aux Golden Globe Awards de cette semaine: ils ont également concouru pour les prix décernés. D’autre part, en tant que vice-présidente du Comité central du COE, elle fait partie d’une paroisse mondiale qui se rend dans des communautés très éloignées des quartiers privilégiés d’Hollywood, où les violences faites aux femmes sont une réalité: leurs propres communautés ne leur reconnaissent aucun droit, notamment à la parole.

Évêque Mary Ann Swenson: «Vivre et travailler ensemble, c'est la joie de ma vie»

Évêque Mary Ann Swenson: «Vivre et travailler ensemble, c'est la joie de ma vie»

Asseyez-vous à côté de l'évêque Mary Ann Swenson quelques instants et vous verrez qu'elle encourage constamment les gens à mieux se connaître, à avancer ensemble et à grandir dans l’unité, quelles que soient leurs différences.

Désignation d’un nouveau représentant du COE auprès de l’ONU

Désignation d’un nouveau représentant du COE auprès de l’ONU

Douglas Leonard, membre de l’Église réformée d’Amérique, a été nommé coordinateur du Bureau du COE auprès des Nations Unies (EUNO), un espace de travail partagé par le Conseil œcuménique des Églises (COE) et l’Alliance ACT à New York.

Une consultation examine le rôle des femmes au sein des Églises

Une consultation examine le rôle des femmes au sein des Églises

Du 3 au 7 octobre, une consultation portant sur le thème «perspective œcuménique sur le rôle des femmes au sein des Églises» a rassemblé 28 femmes et hommes au Monastero di Bose, dans le nord de l’Italie.

Les Grands-mères de la place de Mai sont un exemple du rôle moteur des femmes en matière de justice et de paix

Les Grands-mères de la place de Mai sont un exemple du rôle moteur des femmes en matière de justice et de paix

Si les violences envers les femmes sont monnaie courante dans les situations de guerre et d’oppression, les femmes n’en prennent pas moins fréquemment l’initiative de s’élever contre l’injustice. Le courage affiché par les mères et les grands-mères des disparu-e-s de la «guerre sale» en Argentine (1976-1983) a été qualifié d’exemple et de défi par les responsables du COE.

En Argentine, l’aventure agitée des droits de la personne se poursuit

En Argentine, l’aventure agitée des droits de la personne se poursuit

«L’Argentine connaît depuis 1983 la plus longue période démocratique de son histoire. C’est un exploit, et c’est pour cela que nous devons en prendre soin.» Fierté à l’égard de la transition pacifique d’une dictature militaire à la démocratie il y a 35 ans et inquiétude face à l’évolution récente de son pays: tels étaient les messages qu’Estela Barnes de Carlotto a amenés avec elle lors d’une rencontre à Genève destinée à donner un nouvel élan à l’amitié entre le COE et l’association Grands-mères de la place de Mai, dont elle est la présidente.

Un lieu sûr où les pécheurs peuvent changer et où l'on peut partager ses souffrances

Un lieu sûr où les pécheurs peuvent changer et où l'on peut partager ses souffrances

L'Église doit être un lieu sûr où les pécheurs sont encouragés à apprendre et à changer, mais aussi où les personnes meurtries peuvent partager leurs souffrances et trouver refuge, a déclaré Maria Dous, une étudiante égyptienne en médecine. En juillet dernier, elle a participé à un séminaire organisé par le Réseau œcuménique d'autonomisation de la femme panafricaine (ROAFP).

«L’Église a l’immense responsabilité de renforcer le rôle des femmes»

«L’Église a l’immense responsabilité de renforcer le rôle des femmes»

Les histoires ignorées et le potentiel négligé des femmes d’origine africaine étaient au cœur d’un séminaire organisé ce mois-ci par le Réseau œcuménique d’autonomisation de la femme panafricaine (ROAFP), un projet du département de formation théologique œcuménique du Conseil œcuménique des Églises (COE), à l’Institut œcuménique de Bossey. Cet entretien avec Kimberly M. Lymore est le premier d’une série mettant en lumière l’expérience de diverses participantes.

Les femmes panafricaines au service du développement durable

Les femmes panafricaines au service du développement durable

Les femmes d’origine africaine ont apporté d’importantes contributions au mouvement œcuménique et au développement durable de leurs sociétés respectives. Pourtant, leurs histoires sont rarement relatées et leur potentiel reste peu exploité.