World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Activités / Communautés justes et sans exclusive

Communautés justes et sans exclusive

En relation avec l'unité et la mission de l'Eglise, ce projet exhorte les Eglises à se poser, pour y mettre un terme, la question de l'exclusion et de la discrimination envers les personnes handicapées, autochtones, opprimées pour motif de race, les minorités ethniques et les dalits, et à établir des communautés justes et sans exclusive.
Des communautés justes et sans exclusive

Soucieux d'exprimer son engagement en faveur de la justice, de la dignité humaine et de la libération, le COE, dès ses débuts, a été un partenaire de confiance dans les luttes des victimes de la discrimination et de l'exclusion − minorités raciales et ethniques, personnes handicapées, populations autochtones, dalits et autres. Depuis des décennies, il encourage la réflexion et l'analyse communes et favorise les alliances et la communication entre ces groupes. Il a soutenu leurs efforts aux niveaux local, national et international et encouragé les Eglises et les sociétés à être plus justes, attentives et  ouvertes. 

Bien que la mondialisation prétende relier les personnes, on constate l'existence de diverses formes d'exclusion, anciennes et nouvelles. Certaines se manifestent même dans les Eglises, dont elles influencent la manière de réagir aux divergences et à l'exclusion. Alors que le monde est témoin de migrations à grande échelle, la xénophobie et la violence raciale augmentent. La lutte des populations autochtones pour leur terre, leur identité, leur langue et la survie de leur culture se poursuit, tout comme la lutte pour l'élimination de la discrimination séculaire fondée sur les castes, en Inde. Dans le contexte de la mondialisation économique et de la violence omniprésente, les personnes handicapées doivent affronter de nouveaux défis. 

Ce projet rassemble les activités relatives au racisme, aux populations autochtones, aux dalits et aux personnes handicapées. Il a pour objectif d'encourager les Eglises à tirer l'enseignement des activités de défense entreprises par les personnes victimes de la discrimination et de l'exclusion ou en leur nom. Il examine des questions telles que celles-ci: que nous enseignent ces expériences et quel est le pouvoir de leur témoignage? Comment les expériences, la spiritualité et les visions des exclus interpellent-elles et enrichissent-elles les conceptions traditionnelles de l'unité, de la mission, de l'évangélisation, de la spiritualité et de la communauté chrétienne? 

Il s'agit d'une activité théologique aux côtés des victimes du racisme, des populations autochtones, des dalits et des personnes handicapées. Ce ne sont pas des marginaux et leurs réflexions théologiques ne sont pas influencées par des idéologies sociales. Tous font partie du corps du Christ, de l'Eglise. Ce projet veut favoriser la réflexion théologique fondée sur leur expérience et leur vision du monde, dans l'espoir que leurs contributions aideront les Eglises à se transformer en sanctuaires d'amour, de justice et de paix. 

Tout en encourageant l'ouverture à tous, le projet met l'accent sur la justice. Il appelle les Eglises à prendre conscience des cultures et structures d'exclusion qui existent en leur sein. Il souligne la nécessité de distinguer le racisme dans leurs structures et dans leur vie. Il encourage les Eglises à partager les préoccupations des populations autochtones et à les intégrer dans leur vie. Il collabore étroitement avec les Eglises et les mouvements indiens pour veiller à ce que les luttes des dalits pour une société sans caste soient soutenues par la solidarité mondiale. Il soutient le Réseau oecuménique de défense des personnes handicapées (EDAN) dans ses efforts pour mettre en place des réseaux régionaux et mondiaux de personnes handicapées et pour demander aux Eglises de devenir des Eglises pour tous. 

Les activités dans certains de ces domaines seront menées à bien par des bureaux en dehors de Genève, en partenariat avec des Eglises, des organisations oecuméniques et des réseaux régionaux ou nationaux, en contact étroit avec les communautés locales. Les groupes cibles sont les Eglises tant locales que mondiales.

Related News

À Genève, des responsables religieux défendent la cause de la paix

À Genève, des responsables religieux défendent la cause de la paix

À l'occasion d'une célébration interreligieuse organisée par le Vatican, le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises (COE), a insisté sur l'importance des «expressions de paix et du respect mutuel pour la dignité d'autrui».

Les Églises célèbrent la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens

Les Églises célèbrent la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens

S'appuyant sur l'expérience des Églises de l'Inde, où les chrétiens sont désunis face aux réalités du castisme, les Églises du monde entier célèbrent la Semaine de prière pour l'unité des chrétiens en insistant sur la justice en tant qu'élément essentiel de l'unité à laquelle ils aspirent.

Le militant anti-apartheid Michael Lapsley en visite à Genève

Le militant anti-apartheid Michael Lapsley en visite à Genève

Militant en Afrique du Sud et prêtre anglican, le père Michael Lapsley, SSM (Société de la mission sacrée), fera un exposé sur sa vie et son travail dans le cadre du projet «Guérison des mémoires». Il prendra la parole le 30 novembre à 15h00 à la salle Visser 't Hooft du Centre œcuménique à Genève, Suisse.