World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Qui sommes-nous? / Conception et vision / Participation des orthodoxes

Participation des orthodoxes

Commission spéciale sur la participation des orthodoxes au COE

Les Églises orthodoxes font partie du COE depuis son origine. Au fil des années, elles ont soulevé certaines questions au sujet des positions et pratiques du COE. Pour répondre à ces questions, la Huitième Assemblée, réunie en décembre 1998, a chargé une Commission spéciale de se pencher sur les préoccupations des Églises orthodoxes concernant entre autres l'appartenance au COE, et la manière dont celui-ci prend ses décisions, formule ses déclarations publiques et célèbre le culte.

Le rapport de la Commission a été reçu en 2002, et ses principales recommandations ont été soumises à l'approbation de la 9ème Assemblée du COE en 2006 ; en voici les points essentiels :

  • place centrale de l'ecclésiologie: la Commission rappellait aux Églises membres que leur engagement à l'égard de la communauté des Églises implique l'engagement d'étudier l'ecclésiologie, ou ce que signifie être l'Église;
  • prière commune: après avoir affirmé la nécessité de prier ensemble, la Commission proposait que le culte, lors des réunions et rassemblements du COE tels que les assemblées, les sessions du Comité central et autres grandes rencontres, soit défini clairement comme une prière commune soit "confessionnelle", soit "interconfessionnelle";
  • prises de décisions: le Conseil devrait renoncer à la règle de la majorité au profit d'un mécanisme de prise de décisions "par consensus".

La Commission a également invité le COE à définir de nouvelles catégories de membres permettant aux Églises de participer au Conseil.

Les suggestions et recommandations de la Commission offrent aux Eglises membres du COE de nouvelles occasions de croître ensemble. La période conduisant à l'Assemblée de 2006 a permis au Conseil d'examiner l'application pratique de ces recommandations.

Par exemple, les propositions de la Commission spéciale concernant la prise de décisions par consensus ont été mises à l'essai lors de la réunion de 2005 du Comité central, et cette méthode a ensuite été appliquée lors de la 9e Assemblée de 2006. Les recommandations sur la prière en commun ont également été appliquées lors de cette Assemblée, où la vie cultuelle était organisée en services interconfessionnels et confessionnels.

La 9e Assemblée a affirmé que "cet acte important accompli par le Conseil approfondit les relations entre les Eglises membres et contribue à dissiper les malentendus entre les familles d'Eglises".

Elle a souligné l'importance du travail de la Commission et des efforts qui en ont résulté en vue d'"intégrer le processus de discernement par consensus en matière de prise de décisions et de mettre en oeuvre la reconfiguration du mouvement oecuménique". Elle a également salué les modifications de la Constitution et du Règlement du COE sur le consensus et la définition claire de ce qu'implique la qualité de membre du COE.

Processus et documentation