World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Qui sommes-nous? / Conception et vision / CUV / Faire face à la crise spirituelle du monde et des Églises

Faire face à la crise spirituelle du monde et des Églises

Faire face à la crise spirituelle du monde et des Églises

Masque dans une installation de sculptures par Kofi Setordji qui était exposée au Centre oecuménique de Genève à la veille du 10e anniversaire du génocide rwandais de 1994.

Aujourd'hui, tout autant qu'au moment de la fondation du COE, le monde et les Églises sont affrontés à une profonde crise spirituelle.


Pendant le demi-siècle écoulé, le monde a connu de nombreux changements politiques et sociaux porteurs d'espoir. Mais ils ont fait surgir de nouvelles menaces pour le bien-être de l'humanité et de la création.

Si le colonialisme a presque disparu, beaucoup d'États issus des anciennes colonies sont soumis à de nouvelles formes de dépendance économique et politique. La crainte d'un holocauste nucléaire mondial s'est apaisée avec la fin de la guerre froide. Mais on continue de se livrer des guerres, souvent à l'intérieur d'un pays, pour des motifs raciaux ou ethniques.

On exploite toujours les allégeances religieuses pour attiser la haine et la violence, et la situation des minorités religieuses est souvent bien précaire, même si les rencontres entre fidèles de religions différentes sont devenues chose courante en bien des endroits et si la liberté religieuse est reconnue par la loi presque partout.

De nombreux régimes militaires ont cédé la place à des gouvernements civils élus démocratiquement. Mais les institutions politiques voient leur crédibilité mise en cause à mesure que s'accumulent contre elles les preuves de leur inefficacité et de leur corruption.

On a de plus en plus conscience des menaces qui pèsent sur l'environnement de notre planète, mais la volonté de changer radicalement de modes de vie ne suit pas. A mesure que les moyens de transport et la communication instantanée rapprochent les habitants de la terre, les pouvoirs économiques, financiers et médiatiques créent une forme d'unité mondiale. Mais cette évolution a un prix: l'éclatement croissant des sociétés et l'exclusion d'une partie de plus en plus grande de la famille humaine. Les fondements moraux de la communauté humaine se sont fragilisés. Dans ces circonstances, les Églises n'ont pas toujours agi conformément à leurs engagements et selon leurs convictions.

Devant la crise spirituelle de notre temps, le peuple de Dieu est appelé à la répentance, à la conversion et au renouveau.

Face à une forme d'unité mondiale fondée sur la domination et l'exclusion, est-il capable de proposer un autre projet de vie? Est-il capable de concevoir un mode de relations convaincant centré sur la solidarité et le partage, la responsabilité mutuelle et la responsabilisation?