L'Assemblée

La 11e Assemblée du Conseil œcuménique des Églises aura lieu à Karlsruhe, en Allemagne, du 31 août au 8 septembre 2022, sur le thème  « L'amour du Christ mène le monde à la réconciliation et à l'unité »

L'Assemblée, organe législatif suprême du Conseil œcuménique des Églises (COE), se réunit normalement tous les huit ans. Il s'agit du seul moment où l'ensemble de la communauté fraternelle des Églises membres se retrouve en un même lieu dans la prière et la célébration.

L'Assemblée du COE représente un moment particulier dans la vie des Églises membres, des partenaires œcuméniques et des autres Églises, car elle rassemble plus de 4 000 participants venus du monde entier. Elle constitue pour les Églises une occasion privilégiée d'approfondir leur engagement en faveur de l'unité visible et du témoignage commun. Ainsi l'Assemblée du COE est-elle la réunion d'Églises la plus vaste et la plus diverse au monde.

La 11e Assemblée du COE se déroulera à Karlsruhe (Allemagne), à l'invitation conjointe de l'Église évangélique d'Allemagne (EKD), de l'Église évangélique de Bade, du Conseil des Églises chrétiennes d'Allemagne, de l'Union des Églises protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL) et de l'Église évangélique réformée de Suisse.

Une Assemblée du COE en Allemagne

Le COE a accepté l'invitation des Églises membres d'Allemagne à organiser sa 11e Assemblée à Karlsruhe (Allemagne). Cette invitation a été lancée par l'Église évangélique d'Allemagne (EKD), l'Église évangélique de Bade et le Conseil des Églises chrétiennes d'Allemagne, ainsi que par des Églises de France (Union des Églises protestantes d'Alsace et de Lorraine - UEPAL) et de Suisse (Église évangélique réformée de Suisse). La dernière Assemblée organisée en Europe s'est tenue à Uppsala (Suède) en 1968.

La ville de Karlsruhe se situe dans le Land de Bade-Wurtemberg, au sud-ouest de l'Allemagne. Il s'agit de la deuxième plus grande ville de cette «région transfrontalière» historique et culturelle. Le principal lieu de réunion de l'Assemblée sera le centre d'exposition Messe-Karlsruhe, situé au cœur de la ville.

L'Église locale hôte, l'Église évangélique de Bade, est devenue une Église unie à la demande du peuple en 1821. En 2021, nous célébrerons le 200e anniversaire de cette unification.

Une Assemblée du COE en Europe

Après la Seconde Guerre mondiale et face à l'évolution de la situation géopolitique liée à la décolonisation, une nouvelle entité européenne – principalement occidentale – s'est formée. Dans le même temps, l'opposition entre l'Union soviétique et les puissances occidentales a entraîné la scission Est-Ouest du continent, et ce, jusqu'à la chute du mur de Berlin en 1989. Les Églises européennes du mouvement œcuménique et le COE se sont toujours efforcés de maintenir et de nourrir un sentiment d'unité par-delà la division engendrée par la guerre froide. C'était également l'une des fonctions principales de l'organisation œcuménique régionale créée par les Églises d'Europe en 1959: la Conférence des Églises européennes (KEK).

La répartition géographique de la région européenne au sein du COE et du mouvement œcuménique coïncide en grande partie avec la compréhension politique de l'Europe qui s'étend de l'Oural à l'Atlantique. Les pays du Caucase sont inclus dans la partie sud, mais pas Chypre qui est rattachée au Moyen-Orient. Les affinités sous-régionales sont assez fortes: la région nord (les pays scandinaves plus la Finlande et les pays baltes), l'Europe centrale, l'Europe de l'Est, les Balkans et l'Europe du Sud.

Les Églises protestantes d'Europe de l'Ouest et du Sud ont formé une conférence sous-régionale. Dans une certaine mesure, il existe aussi un modèle confessionnel sous-régional: les grandes Églises de la Réforme (protestantes et anglicanes) se trouvent principalement à l'ouest et au nord, l'Église catholique est majoritaire au sud (et en Pologne), tandis que les Églises orthodoxes sont dominantes dans les régions centrale et orientale de l'Europe. Les Églises de la Réforme protestante (luthériennes, réformées et méthodistes), en pleine communion depuis la signature de la Concorde de Leuenberg, ont formé la Communion d'Églises protestantes en Europe. Les Églises anglicanes et luthériennes (épiscopales) de Grande-Bretagne et des pays nordiques (à l'exception du Danemark) ont également conclu un accord de pleine communion (Porvoo). Le COE compte 81 Églises membres en Europe.

Églises membres du COE en Europe

Conférence des Églises européennes

Églises membres du COE en Allemagne

Thème de l'Assemblée

La 11e Assemblée du Conseil œcuménique des Églises se réunira sur fond de confusions, d'angoisses et de questions fondamentales sur la façon dont nous habitons la Terre, donnons un sens à notre vie, vivons en société et assumons nos responsabilités envers les générations futures. Ces questions ont été exacerbées par la pandémie de COVID-19 et ses conséquences, l'urgence climatique et les expressions de racisme à travers la planète qui ont davantage mis en lumière les inégalités économiques structurelles, la discrimination hommes-femmes et d'autres formes d'injustice au sein de nos sociétés et de notre monde.

Dans ce monde fragmenté et divisé, le thème de l'Assemblée est une affirmation de la foi que l'amour du Christ transforme le monde dans la puissance de l'Esprit Saint qui donne la vie. Face aux puissances de la destruction et du péché, ce thème souligne que l'amour du Christ compatissant, crucifié et ressuscité est au cœur de ce monde. Il s'agit d'un appel radical aux Églises à œuvrer ensemble, sans relâche, avec les personnes d'autres religions et toutes celles de bonne volonté, pour une paix juste et la réconciliation. C'est un appel pour que l'unité visible de l'Église devienne un signe prophétique et un avant-goût de la réconciliation de ce monde avec Dieu, mais également de l'unité de l'humanité et de toute la création.

Symbole de l'Assemblée
Image
Christ’s love moves the world to reconciliation and unity

Links to download: PDF JPG

Créé en tant qu'expression visuelle du thème de l'Assemblée, le symbole s'inspire également des expressions dynamiques et de la diversité du mouvement œcuménique dans sa quête de l'unité des chrétiens et la promotion de la justice et de la paix.

Inspirée par le thème «L'amour du Christ mène le monde à la réconciliation et à l'unité», l'ensemble de la communauté fraternelle du COE se réunira dans la prière et la célébration lors de sa 11e Assemblée. Nous insufflerons une énergie nouvelle aux travaux du COE; une énergie qui perdurera bien au-delà de l'événement lui-même. C'est pourquoi, chaque fois que vous utiliserez le symbole de l'Assemblée, vous devrez également prévoir un espace pour le logo officiel du COE, comme le montre l'affiche ci-dessous.

Le symbole de l'Assemblée se compose de quatre éléments:

-       La croix: le thème de l'Assemblée est une affirmation de la foi que l'amour miséricordieux du Christ transforme le monde dans la puissance de l'Esprit Saint qui donne la vie. Placée bien en évidence dans le symbole, la croix est une expression de l'amour du Christ et une référence à l'article premier de la Constitution du COE[1].

-       La colombe: symbole universel de paix et de réconciliation, la colombe évoque l'Esprit Saint et fait référence aux profondes expressions bibliques d'espérance.

-       Le cercle: il symbolise l'ensemble du monde habité (oikoumene), conférant un sentiment d'unité et d'objectif commun, ainsi qu'un nouveau départ. Le cercle s'inspire également du concept de réconciliation. En tant que chrétiens, nous avons été réconciliés avec Dieu par le Christ, et en tant qu'églises, nous sommes des agents de pardon et d'amour, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de nos communautés. Le mouvement œcuménique a répondu à l'appel à l'unité et à la réconciliation, et ce, au travers d'un travail et d'une action résolus en faveur d'une société plus juste et plus participative et de la sauvegarde de la création de Dieu.

-       Le chemin: nous venons tous d'endroits, de cultures et d'églises différents; nous répondons à l'appel de Dieu en parcourant des chemins différents; nous participons tous à un pèlerinage lors duquel nous rencontrons d'autres êtres humains et marchons ensemble vers la justice et la paix. Les différents chemins représentent nos différents parcours, le mouvement, la liberté et le dynamisme de la vie qui animent le COE et ses Églises membres à travers le monde.

Lien:

Téléchargez l'affiche de l'Assemblée: JPGPDF

 

L'Assemblée, en tant qu'organe législatif suprême du COE, a pour mandat d'examiner les programmes, de faire des déclarations publiques et de déterminer les politiques générales du COE. Elle a également le mandat d'élire les présidents et un comité central de 150 membres pour superviser les travaux du Conseil jusqu'à la prochaine assemblée.

 

Participation à une Assemblée du COE

Délégué(s) et conseillers des Églises membres
Les invitations ont été adressées aux Églises membres en 2019. Les Églises membres sont invitées à désigner leur délégation et à la soumettre au Comité central.

Représentants délégués des organisations associées
Les partenaires œcuméniques reconnus par le Comité central sont invités à désigner des représentants délégués. Il s'agit notamment des conseils d'Églises associés ou nationaux, des partenaires spécialisés, des communions chrétiennes mondiales, des organisations œcuméniques régionales et des organisations œcuméniques internationales.

Observateurs délégués des Églises qui ne sont pas membres du COE
Les Églises qui ne sont pas membres du COE sont également invitées à participer à l'Assemblée. Il s'agit notamment d'une délégation de l'Église catholique romaine, des Églises pentecôtistes avec lesquelles le COE dialogue et des Églises candidates.

Observateurs et invités des Églises, partenaires et autres confessions
De nombreux partenaires et Églises envoient des observateurs à l'Assemblée. Les partenaires interreligieux du COE participent également à l'Assemblée en tant qu'observateurs.

Stewards
Âgés de 18 à 30 ans, les stewards participent à l'Assemblée dans l'objectif de contribuer au bon déroulement de la rencontre et de recevoir une formation œcuménique. Si vous avez entre 18 et 30 ans et que vous souhaitez participer au programme des stewards du COE, les inscriptions seront ouvertes de septembre 2021 à février 2022.

Participants à l'Assemblée
Tout le monde est le bienvenu à la 11e Assemblée du COE, y compris les participants intéressés des Églises membres, des réseaux œcuméniques et des organisations partenaires. Les inscriptions pour cette catégorie seront ouvertes en septembre 2021. De nouvelles informations à ce sujet seront communiquées à cette date.

Participants venant d'Europe
Le bureau local de l'Assemblée – le bureau local de Karlsruhe (KALO) – organisera un programme régional de rencontres œcuméniques destiné spécifiquement aux participants locaux et régionaux. Ce programme se déroulera en marge de l'Assemblée. Pour plus d'informations sur les modalités d'inscription à ce programme, veuillez consulter le site Internet du bureau local.

Participants le temps d'une journée
Si vous souhaitez participer à l'Assemblée le temps d'une journée, de plus amples informations seront disponibles à l'approche de l'événement.

Médias
Si vous êtes un média et souhaitez couvrir l'événement, les inscriptions seront ouvertes à partir de septembre 2021.

Pour plus d'informations, cliquez ici

 

 

Informations relatives à la Covid-19 : Conditions d’entrée en Allemagne et vaccinations

Les conditions d'entrée en Allemagne sont soumises à des changements fréquents en raison de la pandémie. 

Depuis le 7 mars, l'Allemagne ne considère plus aucun pays comme une "zone à haut risque" et, par conséquent, seul un test antigène ou PCR est requis pour entrer en Allemagne. Nombre d’entre vous devront également faire état d'une "raison importante de voyager" et nous œuvrons pour que l'assemblée soit reconnue comme une "raison importante". Dans de nombreux lieux publics en Allemagne, la règle 3G s'applique actuellement (vacciné avec un vaccin reconnu, rétabli ou testé). De manière générale, le fait d'être vacciné avec des vaccins reconnus facilite l’entrée en l'Allemagne et à l'intérieur du pays. C'est pourquoi nous pensons que le fait d'être vacciné avec l'un des vaccins reconnus en Allemagne sera un atout lors de votre voyage à l'Assemblée.

Quels sont les vaccins reconnus ? 

Les vaccins suivants sont actuellement reconnus en Allemagne : 

  • Comirnaty - BioNTech/Pfizer (2x)
  • Spikevax - Moderna (2x)
  • Vaxzevria/Covishield/R-CoVI - AstraZeneca (2x) 
  • Janssen - Janssen-Cilag (Johnson & Johnson) (2x !)
  • Nuvaxovid/Covovax - Novavax - (2x)

Vous devez avoir reçu deux doses de chaque vaccin pour être considéré comme vacciné ; il peut également s'agir d'une combinaison des vaccins mentionnés ci-dessus. Si vous avez reçu une dose du vaccin ci-dessus et d'un autre vaccin non présent sur la liste, vous n'êtes pas considéré comme vacciné. La deuxième vaccination doit dater de moins de 9 mois.

Rétablissement
En Allemagne, vous êtes considéré comme guéri si vous pouvez présenter une preuve valable de votre rétablissement de la covid-19 au cours des 90 derniers jours.

Rappel
Actuellement, il n'y a pas de réglementation concernant le rappel ou la troisième vaccination comme condition pour entrer en Allemagne et pour éviter la quarantaine. En Allemagne, cependant, les rappels de vaccination sont fortement encouragés.

Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour vous faire venir en toute sécurité à l'Assemblée en Allemagne et pour vous éviter la quarantaine. Si vous en avez la possibilité - et nous savons que ce n'est pas le cas de tout le monde - essayez de vous faire vacciner (3 fois) dans votre pays avec un vaccin mentionné ci-dessus et qui est accepté en Allemagne.

Pour plus d'informations, consultez la page Web de l'ambassade d'Allemagne dans votre pays ou le site Web de l'Institut Paul-Ehrlich.

 

Les médias à la 11e Assemblée du COE

Le processus d'accréditation des médias pour l'Assemblée débutera le 31 janvier 2022

L'accréditation des médias pour la 11e Assemblée du Conseil œcuménique des Églises (COE), qui se tiendra à Karlsruhe, Allemagne, du 31 août au 8 septembre 2022, sera ouverte le 31 janvier 2022. Les procédures d'accréditation détaillées et les liens vers les documents de demande seront disponibles en ligne dans le centre de presse du COE.

En période de restrictions causées par la pandémie, les solutions en ligne se sont avérées des alternatives viables aux réunions physiques. Le COE organisera des centres de presse sur place et en ligne pendant toute la durée de l’assemblée et fournira toutes les informations en ligne. Il sera possible de couvrir intégralement l'assemblée, de réaliser des interviews et de participer à des points de presse en temps réel sans être présent sur le site de Karlsruhe. Que vous prévoyiez d'être présent à Karlsruhe ou de participer à distance, l'accréditation média est obligatoire.

Publications

L’amour du Christ mène le monde à la réconciliation et à l’unité. Réflexion sur le thème de la 11e Assemblée du Conseil oecuménique des Églises, Karlsruhe 2022

Fruit du travail d’un groupe international issu de différentes régions et traditions confessionnelles, le texte se veut une ressource pour les Églises et les chrétiens du monde entier avant la 11e Assemblée du COE, qui se tiendra à Karlsruhe, en Allemagne, du 31 août au 8 septembre 2022. Cette publication propose des réflexions bibliques et théologiques sur le thème de l’Assemblée, inspirées d’un verset biblique – «L’amour du Christ nous étreint» (2 Cor. 5:14) – sur fond de défis auxquels sont confrontées les Églises et l’humanité tout entière. Le texte est disponible en quatre langues: en anglaisfrançaisallemand et espagnol.

Célébrons L’amour Du Christ!

Chante et Prie

Celebrate Christ’s Love! Sing and Pray
Feiern Wir Die Liebe Christi! Singen und Beten
Célébrons L’amour Du Christ! Chante et Prie
¡Celebremos El Amor De Cristo! Canto y Oración

In four languages, a newly released publication developed by the assembly’s worship planning group, Celebrate Christ’s Love!, expands the opportunity to prepare spiritually for the assembly.

This publication contains some of the components of the final spiritual-life resource that will be used at the assembly. It invites assembly participants and the wider fellowship to celebrate the love of God that we find in Christ through prayer, song, and reflecting on Jesus’ preaching and healing as portrayed in the Gospels.

10th Assembly, Busan 2013
Image
Busan report cover

Lieu : Busan, République de Corée
Dates : 30 octobre - 8 novembre 2013
Thème : «Dieu de la vie, conduis-nous vers la justice et la paix» 
Églises membres : 345

Dans le message de la 10e Assemblée du COE, les participants ont fait cette affirmation :

"Nous partageons notre expérience de la recherche de l'unité en Corée comme signe d'espoir dans le monde. Ce n'est pas la seule terre où les gens vivent divisés, dans la pauvreté et la richesse, le bonheur et la violence, le bien-être et la guerre. Nous n'avons pas le droit de fermer les yeux sur les dures réalités ni de nous reposer sur l'œuvre transformatrice de Dieu. En tant que communauté, le Conseil œcuménique des églises est solidaire du peuple et des églises de la péninsule coréenne, et de tous ceux qui luttent pour la justice et la paix".
 

Lire le rapport officiel

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site web de la 10e Assemblée

 

9ème Assemblée, Porto Alegre 2006
Image
porto alegre cover

Lieu: Porto Alegre, Brésil
Date: 14-23 février 2006
Theme: Transforme le monde, Dieu, dans ta grâce
Eglises membres: 348

L'Assemblée de 2006 fut l'un des rassemblements chrétiens les plus représentatifs jamais organisés, avec plus de 4000 participants d'organisations et de groupes oecuméniques, des délégués des 348 Eglises membres et des observateurs et visiteurs venus du monde entier.

Préoccupée par les questions clés de l'unité des chrétiens, l'Assemblée adopta un nouveau texte intitulé "Appelés à être l'Eglise une" et invita le COE et ses Eglises membres à accorder la priorité aux sujets de l'unité, de la catholicité, du baptême et de la prière. Au nombre des autres questions discutées en plénière figuraient la justice économique, l'identité chrétienne et la pluralité religieuse ainsi que la lutte des jeunes contre la violence.

En outre, les délégués adoptèrent une version profondément modifiée de la Constitution et du Règlementqui tient compte du mode de prise de décisions par consensus et qui modifie les critères définissant la qualité de membre. On a également pris des mesures pour renforcer la participation des jeunes (moins de 30 ans) à la vie et aux activités du Conseil.

Lire le rapport officiel

Site web de la 9e Assemblée

8ème Assemblée, Harare 1998
Image
Harare report

Lieu: Harare, Zimbabwe 
Date: 3-14 décembre 1998 
Thème: Tournons-nous vers Dieu dans la joie de l'espérance
Eglises membres: 339

Un demi-siècle après la fondation officielle du COE, ses Eglises membres renouvelèrent leur engagement à demeurer ensemble, tandis que les délégués promettaient de rester solidaires de leurs hôtes africains.

L'Assemblée décida de mettre sur pied une Commission spéciale sur la participation des orthodoxes au COE. Elle approuva la création d'un Forum des Eglises chrétiennes et des organisations oecuméniques qui s'adresserait à des milieux beaucoup plus larges que celui des Eglises membres du COE.

Dans le cadre d'un Padare de trois jours, les délégués et les visiteurs purent participer à plus de 600 débats sur des sujets allant du dialogue entre évangéliques et orthodoxes à la sexualité humaine. L'Assemblée fut précédée par un Festival de la Décennie des Eglises solidaires des femmes.

Lire le rapport officiel

En savoir plus

Septième Assemblée, Canberra 1991
Image
Harare report cover

Lieu : Canberra, Australie
Dates : 7-20 février 1991
Thème : Viens, Esprit Saint, renouvelle toute la création !
Eglises membres : 317 

La 7e Assemblée était la première fois qu'un thème évoquait spécifiquement la troisième personne de la Trinité, et ce dans le contexte de l'univers physique. Les sections étaient centrées sur quatre sous-thèmes :

  • "Esprit, source de vie, garde ta création !"
  • "Esprit de vérité, libère-nous !"
  • "Esprit d'unité, réconcilie ton peuple !"
  • "Esprit Saint, transforme-nous et sanctifie-nous !"

Lire le rapport officiel

Sixième Assemblée, Vancouver 1983
Image
Vancouver report cover

Lieu : Vancouver, Colombie britannique, Canada
Dates : 24 juillet - 10 août 1083
Thème : Jésus Christ, vie du monde 
Eglises membres : 301 

A la 6e Assemblée sur les rivages occidentaux du Canada. On y réaffirma l'importance du culte célébré en commun sous la grande tente blanche, par un soleil estival. Le dialogue sur le document « Baptême, eucharistie, ministère » (BEM) et des expériences oecuméniques telles que la liturgie de Lima firent naître l'espoir d'une plus étroite communion. En même temps, la menace nucléaire et le néocolonialisme faisaient planer de lourds nuages à l'horizon. L'Assemblée a mené ses travaux dans huit groupes ‘questions' :

  • Témoigner dans un monde divisé
  • Promouvoir l'unité par des actes concrets
  • Développer la participation
  • Vivre ensemble dans une communauté de partage et de guérison
  • Affronter les menaces qui pèsent sur la paix et la survie
  • Lutter pour la justice et la dignité humaine
  • Etre une communauté d'apprentissage
  • Communiquer avec crédibilité

Lire le rapport officiel

Cinquième Assemblée, Nairobi 1975
Image
Nairobi report cover

Lieu : Nairobi, Kenya
Dates : 23 novembre - 10 décembre 1975
Thème : Jésus Christ libère et unit
Eglises membres : 285 

"Jésus Christ libère et unit" était le thème adopté par la 5e Assemblée. Les titres des sections reflètent les turbulences de cette décennie:

  • Confesser le Christ aujourd'hui
  • Les exigences de l'unité
  • A la recherche de la communauté
  • Education en vue de la libération et de la communauté
  • Structures d'injustice et luttes pour la libération
  • Développement de l'homme

Lire le rapport officiel

Quatrième Assemblée, Upsal 1968
Image
Uppsala report cover

Lieu : Upsal, Suède
Dates : 4-20 juillet 1968
Thème : Voici, je fais toutes choses nouvelles
Eglises membres : 235 

La 4e Assemblée a porté témoignage une fois encore de l'expansion du Conseil - le nombre de ses membres allait croissant -, ainsi que d'un vent nouveau, venu de Vatican II, qui a amené des observateurs catholiques romains à participer à la réunion et à examiner de nouvelles possibilités de coopération. Les sections étaient centrées sur les thèmes suivants :

  • L'Esprit Saint et la catholicité de l'Eglise
  • Le renouveau de la mission
  • Le développement économique et social
  • Vers la justice et la paix dans les affaires internationales
  • Le culte
  • Vers de nouveaux styles de vie

Lire le rapport officiel

Troisième Assemblée, Nouvelle-Delhi 1961
Image
New Delhi report

Lieu : Nouvelle-Delhi, Inde
Dates : 19 novembre - 5 décembre 1961
Thème : Jésus Christ, lumière du monde
Eglises membres : 197 

On se souvient de la Troisième Assemblée surtout pour l'intégration du Conseil international des missions dans le Conseil oecuménique, et l'admission de 23 nouvelles Eglises membres dont une partie importante des Eglises orthodoxes et des Eglises issues de pays nouvellement indépendants. Cette Assemblée avait pour thème : "Jésus Christ, lumière du monde" et comportait trois sections consacrées respectivement au témoignage, au service et à l'unité.

Lire le rapport officiel

Deuxième Assemblée, Evanston 1954
Image
2nd Assembly of the WCC

Lieu : Evanston, Illinois, Etats-Unis
Dates : 15-31 août 1954
Thème : Le Christ, seul espoir du monde
Eglises membres : 161

L'Assemblée du COE à Evanston, la seule à ce jour qui se soit tenue aux Etats-Unis, dans une certaine mesure, a reflété les tensions liées à la guerre froide entre l'Est et l'Ouest, et elle y a réfléchi. Elle avait pour thème : "Le Christ, seul espoir du monde", et elle divisa ses travaux en six sections :

  • Notre unité en Christ et notre désunion en tant qu'Eglises
  • La mission de l'Eglise auprès de ceux du dehors
  • La société et ses responsabilités sur le plan mondial
  • Les chrétiens à la recherche d'une communauté mondiale
  • L'Eglise au milieu des tensions raciales et ethniques
  • Les laïcs : le chrétien dans sa vie professionnelle.

Lire le rapport officiel

Première Assemblée, Amsterdam 1948
Image
1st WCC Assembly

Lieu : Amsterdam, Pays-Bas
Dates : 22 août - 4 septembre 1948
Thème : Désordre de l'homme et dessein de Dieu
Eglises membres : 147

C'est à Amsterdam, le 23 août 1948, qu'a été fondé officiellement le Conseil oecuménique des Eglises. Cent quarante sept Eglises de différentes confessions et de nombreux pays s'étaient alors rassemblées pour décider de s'engager ensemble en faveur du mouvement oecuménique. 

Lors de l'assemblée à Amsterdam, Quatre sections étaient chargées d'en aborder les différents aspects :

  • L'Eglise universelle dans le dessein de Dieu
  • Le dessein de Dieu et le témoignage de l'Eglise
  • L'Eglise et le désordre de la société
  • L'Eglise et le désordre international

Lire le rapport officiel

Un bureau local a été ouvert à Karlsruhe en vue de préparer l'Assemblée: le Bureau local de Karlsruhe (KALO). Celui-ci travaille en étroite collaboration avec le COE et veille, sur place, à la bonne coopération avec les églises de la région et les partenaires locaux. Le KALO coordonne les différents événements en amont de l'Assemblée et un programme des Églises hôtes, notamment un programme de rencontres œcuméniques et des excursions dans la région le week-end de l'Assemblée.

Le bureau est soutenu par l'Église évangélique d'Allemagne, l'Église évangélique de Bade et l'archidiocèse de Fribourg. L'équipe est composée de trois théologiens (deux protestants et un catholique romain), d'un responsable des événements et d'un assistant chargé des questions relatives à l'Assemblée et de renforcer les relations avec les églises de la région et les nombreuses institutions qui participeront à cette rencontre.

Le bureau travaille également avec de nombreux bénévoles qui participent à la préparation et au bon déroulement de l'Assemblée à différents niveaux.

Outre le contenu et la planification logistique des contributions au programme des Églises hôtes, le KALO gère l'aspect écologique de l'Assemblée en coopération avec le COE, organise le transport des participants et collabore avec les différentes autorités en charge de la sécurité. Le KALO s'efforce également d'impliquer le plus grand nombre possible d'églises de la région dans les préparatifs. Pour toute question concernant l'Assemblée, les personnes intéressées peuvent contacter le bureau.

Contacter KALO

Ville de Karlsruhe

Découverte de Karlsruhe

 

Image
Christival in Karlsruhe
Photo:
Calendrier de la 11e Assemblée

Calendrier de la 11e Assemblée à Karlsruhe du 31 août au 8 septembre 2022

Temps forts du programme de la 11e Assemblée

Vie de prière

La vie spirituelle est au cœur du rassemblement œcuménique international des délégué-e-s et des visiteurs et visiteuses de la 11e Assemblée du Conseil œcuménique des Églises. Chaque matin, les participant-e-s commenceront la journée par une prière interconfessionnelle. Ces premiers temps spirituels seront essentiellement composés de chants, de lectures bibliques, de prières et d’une réflexion sur le thème et le message biblique clé de la journée.

D’autres temps spirituels seront proposés durant la journée, comme les études bibliques des Home Groups, durant lesquelles les délégué-e-s auront l’occasion de creuser le texte biblique du jour.

Les Home Groups étant de petite taille et structurés par langue, les discussions qui se dérouleront dans ce cadre permettront à l’ensemble des participant-e-s d’apporter leur contribution. Ces temps en groupe se termineront par une courte prière de midi. À la fin de chaque journée, les délégué-e-s et les visiteurs et visiteuses auront également l’occasion de participer aux prières confessionnelles du soir. Cela permettra de vivre un moment spirituel reflétant un échantillon de la grande diversité spirituelle qui caractérise la communauté fraternelle du Conseil.

Au fil des sessions de travail et des plénières thématiques de l’Assemblée, les composantes de la vie spirituelle permettront de nourrir notre âme et de rafraîchir notre esprit tandis que nous chantons, prions et – dans les moments de silence et de réflexion – que nous discernons l’orientation et l’action futures du mouvement œcuménique mondial.

Nous sommes convaincus que nos temps de culte en commun nous permettront de découvrir où Dieu nous mène puisque nous déclarerons ensemble que l’amour du Christ mène le monde à la réconciliation et à l’unité.

Plénières thématiques

Chaque jour, une plénière thématique sera consacrée à un aspect particulier du thème de l’assemblée. Le Comité de planification de l’Assemblée travaille en coopération avec le Comité de planification des cultes de l’Assemblée afin d’assurer une continuité thématique et spirituelle.

Plénières administratives

Les plénières administratives constituent le cadre dans lequel les délégué-e-s des Églises membres du COE s’adressent à l’Assemblée pour établir les grandes lignes des activités du COE pour les années suivante, jusqu’à la prochaine Assemblée. Leur rôle consiste à élire le nouveau Comité central et les présidentes et présidents du COE, ainsi qu’à débattre des travaux des différents comités.

Home Groups

Chaque matin, après la méditation biblique et la plénière thématique de la journée, les Home Groups offriront des occasions de dialoguer en réfléchissant sur la prière, les passages bibliques, les plénières et les autres rencontres.

Toutes les personnes participantes qui ont le droit de parole à l’Assemblée (catégories 1 et 2) se verront affectées à un groupe. Les Home Groupsréuniront des participant-e-s de toutes régions, confessions, professions et tranches d’âge, ainsi que des «ancien-ne-s» et des «nouveaux et nouvelles» à l’Assemblée.

Le but des Home Groups est le suivant:

  • Permettre de débattre du message biblique et du thème du jour de manière significative et intercontextuelle;
  • Offrir un espace d’échange et d’apprentissage mutuel;
  • Produire chaque jour une idée-force qui sera communiquée à l’Assemblée (200 caractères);
  • Partager les résultats du discernement intercontextuel commun avec les organes directeurs, les Églises membres et les partenaires du COE (800 à 1000 mots par groupe).

La vision du Programme des stewards du COE a toujours été large. W. A. Visser’t Hooft, le premier secrétaire général du COE, considérait les stewards comme des porteurs et porteuses d’avenir. Il voulait que les jeunes découvrent l’œcuménisme et ses figures de proue afin de pouvoir prendre un jour les rênes du mouvement.

Le Programme des stewards est une introduction à l’œcuménisme. Pour beaucoup de jeunes, il est une première étape, ou du moins un avant-goût, qui conduit à s’engager davantage dans l’œcuménisme et qui ouvre des perspectives d’apprentissage et de croissance supplémentaires.

La fonction de steward ne se résume pas à l’observation des réunions ou des assemblées: elle inclut aussi la participation. Les stewards forment le système circulatoire et respiratoire du mouvement œcuménique, et sont à ce titre indispensables à son existence.

Lors de la 11e Assemblée du COE, un groupe de jeunes de 18 à 30 ans fera office de stewards. Le Programme des stewards réunira 160 jeunes venant de pays, de régions et de traditions différentes, pour leur donner l’occasion de contribuer au déroulement de l’Assemblée, de participer aux rencontres et aux discussions, et ainsi d’apprendre l’œcuménisme.

Le Programme des stewards comporte trois aspects:
a) une formation œcuménique solide visant à développer la conscience œcuménique, à encourager la prise de responsabilités et à renforcer la solidarité mondiale;
b) la participation et la présence des jeunes aux grandes réunions du COE, pour qu’elles et ils soient le «levain de la pâte œcuménique»;
c) l’assistance au déroulement efficace et stimulant de la rencontre.

Les stewards représentent un apport précieux pour l’œcuménisme. Pour devenir steward, chaque candidat-e doit passer par un processus de sélection dans lequel la priorité est donnée à l’engagement ecclésial et œcuménique. Le COE recherche des jeunes qui sont capables d’intégrer l’expérience vécue durant la rencontre dans leur contexte local, qui ont envie de partager l’enthousiasme œcuménique et qui veulent pratiquer l’œcuménisme dans leurs milieux respectifs. Les stewards ne sont donc pas simplement des aides ou une main-d’œuvre non qualifiée. Ce sont des jeunes qui consacrent du temps, de l’énergie, leurs compétences, leurs connaissances et leurs visions à l’édification du mouvement œcuménique. Ce sont des forces motrices dans leurs Églises, leurs communautés, leurs organisations et dans le mouvement œcuménique – des jeunes femmes ou des jeunes hommes qui font ou qui feront progresser le mouvement œcuménique.

Les stewards travaillent dans les secteurs suivants: gestion des salles, communications, vie liturgique, documentation, enregistrements, etc. Comme leur service porte sur la rencontre dans son ensemble, les personnes participantes (délégué-e-s et autres) doivent s’abstenir de leur demander des services, à moins de passer par l’intermédiaire du personnel du COE chargé de l’équipe des stewards. Leurs consignes ne les autorisent pas non plus à répondre à des demandes individuelles pendant leurs heures de travail ni à favoriser les participant-e-s à l’Assemblée venant de leur pays ou de leur Église.

En plus de s’acquitter de leurs tâches pendant l’Assemblée, les stewards participeront aussi aux cultes, aux réunions confessionnelles et à des discussions en petits groupes en dehors de leurs heures de travail. Il faudra autant que faire se peut leur donner l’occasion de prendre la parole et de parler de leurs expériences. Les stewards ont beaucoup à apporter!

Pré-assemblée des partenaires spécialisés

Pré-assemblée des partenaires spécialisés: 9-10 mars 2022

Pré-assemblée «Une communauté juste pour les femmes et pour les hommes»

Pré-assemblée du programme «Une communauté juste pour les femmes et pour les hommes»: 29-30 août 2022

Pré-assemblée des peuples autochtones

Pré-assemblée des peuples autochtones: Karlsruhe, 28-30 août 2022

Rassemblement œcuménique des jeunes

Rassemblement œcuménique des jeunes et pré-assemblée des jeunes: 27-30 août 2022

Pré-Assemblée inter-orthodoxe

Pré-Assemblée inter-orthodoxe: Chypre, 9 - 16 mai 2022

Pré-assemblée du Réseau œcuménique de défense des personnes handicapées

Pré-assemblée du Réseau œcuménique de défense des personnes handicapées

Information on the WCC Pre-Assemblies will be updated online as soon as more details are available.

 

 

Les conversations œcuméniques sont considérées comme un approfondissement des travaux éventuels des commissions et autres programmes du COE. Elles s’appuient sur les observations des réseaux, des Églises membres et des partenaires du COE ou portent sur de nouveaux enjeux œcuméniques.

Les conversations œcuméniques doivent être axées sur des résultats. Ceux-ci seront communiqués aux commissions de l’assemblée, et des rapports détaillés seront transmis aux futurs organes directeurs. Chaque conservation œcuménique réunira le même groupe pendant 4 jours. Cela permettra de créer des espaces de confiance et une dynamique de groupe, tout en donnant aux personnes participantes la possibilité d’approfondir un sujet. Les conversations œcuméniques sont ouvertes aux participant-e-s à l’Assemblée ayant le droit de parole.

EC-01. La mission réinventée: transformer les disciples pour contester l’hégémonie de l’Empire

L’Église est fondamentalement missionnaire, et elle participe au mouvement de l’amour du Christ vers le monde, créant la réconciliation et l’unité. Dans le meilleur des cas, le témoignage qu’elle rend au Christ s’exprime dans des communautés interculturelles empreintes de foi, d’espérance et d’amour, des communautés de rédemption et de renouveau au niveau personnel et collectif comme au niveau local et mondial. Cette conversation œcuménique incite les personnes qui y participent à poser un regard réinventé sur leur parcours personnel pour y voir leur transformation en disciples de Jésus Christ, et à considérer sa parole prophétique en écho à leur situation personnelle. Elle les invite également à cerner les difficultés que nous rencontrons dans le monde d’aujourd’hui (inégalités, divisions ethniques, clivages identitaires, déséquilibres socioéconomiques). Par ailleurs, elle encourage le COE et son Assemblée à prendre l’initiative de transformer le monde et à poursuivre un idéal de transformation capable de stimuler l’imagination d’une Église et d’un monde diversifiés au cours de la prochaine génération.

EC-02. Imaginer un avenir nouveau: un appel depuis les périphéries

L’Appel d’Arusha à vivre en disciples est une réponse «à l’appel de Jésus qui nous demande de le suivre des périphéries de notre monde» (cf. Luc 4,16-19). La marginalisation systémique de certaines communautés dans le monde entier s’est accélérée ces dernières années en raison du capitalisme, de la militarisation, des politiques autoritaires, des inégalités systémiques, du racisme, du sentiment de supériorité culturelle et de la victimisation sociopolitique. À cela s’ajoutent des mégatendances mondiales telles que l’urgence climatique et la pandémie de COVID-19 qui exacerbent les inégalités existantes et aggravant encore cette marginalisation. Le quatrième point de l’Appel d’Arusha nous demande de nous «engager, dans la joie, dans la voie de l’Esprit Saint qui donne aux personnes en périphérie les moyens d’agir grâce à la quête de justice et de dignité» (cf. Actes 1,8; 4,31). Cet appel depuis les périphéries est un défi lancé aux différents centres de la communauté internationale pour qu’ils discernent l’œuvre de l’Esprit parmi les personnes marginalisées et pour qu’ils écoutent et défendent les voix venant des périphéries. L’appel depuis les périphéries du monde est un appel à imaginer un avenir nouveau. En réponse à cet appel impérieux, la présente conversation œcuménique invite à imaginer et à explorer ensemble la vision réinventée d’un avenir nouveau à partir des perspectives des périphéries, en s’aidant du prisme de la contextualité et de l’intersectionnalité et de ses implications pour la mission.

EC-03. Cheminer ensemble, main dans la main: l’évangélisation et la justice. Explorer la théologie et la pratique de la mission et de l’évangélisation dans un monde injuste

Appelées à une vie de disciple transformatrice, les Églises ont la responsabilité d’œuvrer pour rétablir la justice. D’être solidaires des personnes opprimées et marginalisées, des «plus modestes» de chaque société, que l’on maintient commodément hors de portée des radars de nos zones de confort. Cependant, cette situation impose également une autocritique honnête et inconfortable, une autoévaluation de nos théologies et pratiques de la mission aujourd’hui. Cette conversation œcuménique espère inciter les Églises à réexaminer leur engagement missionnaire afin de le redéfinir. Souligner l’importance et l’urgence d’une vie de disciple qui s’efforce de transformer le monde injuste dans lequel nous vivons. Une transformation provoquée par l’amour du Christ qui secoue et fait bouger le monde! Une transformation qui vient de l’intérieur, de l’intérieur de chaque disciple, de l’intérieur de nos théologies de la mission, de l’intérieur de nos pratiques d’évangélisation et des difficultés auxquelles nous nous heurtons dans notre témoignage de la justice du Christ dans un monde en situation de rupture, étant nous-mêmes en situation de rupture.

EC-04. Le don d’être: appelés à être l’Église de tous. Inclusion et participation pleine et entière des personnes handicapées dans le ministère et la mission

Le titre de cette conversation est emprunté à une réflexion théologique sur le handicap qui a été reçue et approuvée par le Comité central du COE en 2016, «Le don d’être: appelés à être l’Église de tous». La conversation examinera les différents degrés de marginalisation fondée sur le handicap qui existent en étudiant nos pratiques ecclésiales selon un processus de réflexion théologique critique. L’objectif est de donner aux Églises les moyens de parvenir à une inclusion concrète au sein des communautés religieuses. Des échanges sont également prévus sur le thème de notre vulnérabilité commune en tant qu’espèce humaine, en particulier dans le contexte du thème de l’Assemblée, de la pandémie de COVID-19 et des objectifs de développement durable. Il sera aussi proposé des partages d’expérience sur le don de la vie, qui nous est donné d’innombrables façons par les autres tout au long de notre existence. La conversation permettra aux personnes qui y participent de mieux comprendre ce qu’est la rencontre de Dieu à la lumière de l’expérience du handicap et de rechercher une nouvelle interprétation de ce que signifie vivre à l’image d’un tel Dieu.

EC-05. Création et prière commune

Durant la 10 Assemblée du COE à Busan, la conversation œcuménique 05 a donné lieu à l’affirmation suivante: «La prière est quelque chose que nous pouvons déjà faire ensemble. Nous devrions prier ensemble aussi souvent que possible.» Puisque nous continuons d’aborder la question de la prière commune au sein du mouvement œcuménique dans notre pèlerinage permanent vers l’unité et la réconciliation, nous devons continuer d’affirmer que notre prière commune est un don spirituel. Cette conversation œcuménique entend: a) examiner de quelle façon la création, un don partagé par toute l’humanité, peut être une source qui éclaire à la fois le contenu et les contours de la prière commune; b) réfléchir à la manière dont les éléments de la création ont déjà contribué à façonner la spiritualité et la théologie chrétiennes à travers les siècles dans différentes traditions de foi; et c) explorer comment les expressions de la prière commune, sur le modèle du don partagé de la création, peuvent ouvrir de nouvelles perspectives afin que la prière œcuménique devienne une porte ouverte à travers laquelle nous pourrons nous approcher de l’unité et de la réconciliation en invitant toutes les personnes qui croient dans le Dieu trinitaire à s’unir dans une prière commune.

EC-06. Élargir le dialogue sur l’Église

Quel est le lien œcuménique entre les nouvelles manières de faire Église qui ont vu le jour dans le contexte de la mondialisation du christianisme et la recherche d’une conception commune de l’Église exprimée dans le document «L’Église: Vers une vision commune» publié par le COE en 2012? Le paysage du christianisme a considérablement changé tout au long du vingtième siècle. Alors qu’il était principalement centré sur l’hémisphère Nord, le christianisme s’est mondialisé et a adopté des visages nouveaux, variables selon le contexte, sur les différents continents. En parallèle, de nouvelles dénominations, proposant souvent de nouvelles façons de faire Église, ont vu le jour. Par suite, la quête de l’unité visible des Églises, qui est au cœur du mouvement œcuménique, doit relever le défi de se rapprocher des communautés ou dénominations qui n’ont pas pris part, jusqu’à présent, au dialogue œcuménique sur l’Église. Cette conversation œcuménique offrira d’abord une brève introduction sur le travail accompli ces dernières années par la Commission de Foi et constitution du COE dans les domaines d’une conception commune de l’Église et du dialogue avec les nouvelles expressions du christianisme mondial. Viendra ensuite une discussion théologique sur les prochaines étapes de la manifestation de l’unité chrétienne dans un contexte de diversité croissante des manières de faire Église.

EC-07. Justice pour la création maintenant! L’action pour le climat et l’eau pour la vie

Le modèle de développement mondial actuel, fondé sur la croissance économique des industries d’extraction, n’est pas durable. Il est l’une des causes des changements climatiques. Or, ce sont les populations pauvres et marginalisées, notamment les autochtones, les femmes et les enfants, qui en subissent le plus durement les effets. Les changements climatiques se manifestent à travers l’eau: soit par son absence (sécheresse) soit par sa présence excessive (inondations). Près d’un tiers de la population mondiale n’a pas accès à une eau salubre et les deux tiers environ à des installations sanitaires sûres. La COVID-19 nous a également donné un aperçu d’une «nouvelle normalité» possible pour une planète pérenne, axée sur une économie de la vie. Cette conversation a pour but d’encourager une réflexion théologique et éthique sur le caractère d’urgence des changements climatiques et de la crise de l’eau, et de proposer une feuille de route en vue d’une réconciliation avec la nature.

EC-08. Qui vit, qui meurt, qui s’en soucie? Le rôle des Églises dans les domaines de la santé et de la guérison aujourd’hui

La pandémie actuelle a mis en évidence le fait que la santé a des répercussions sur tous les aspects de l’existence, et que les Églises peuvent et doivent prendre davantage d’initiatives pour promouvoir une conception holistique de la santé et du bien-être. Tandis que la communauté internationale poursuit les objectifs de développement durable à l’horizon 2030, tout en s’efforçant de «reconstruire en mieux» après la COVID-19, cette conversation œcuménique explorera les contributions uniques que les Églises peuvent apporter à cette époque charnière, de l’échelle locale à l’échelle mondiale. Ses objectifs sont les suivants: a) réfléchir aux fondements théologiques de la mission médicale, avec ses implications pour notre époque; b) creuser les concepts de la santé et de la guérison, en mettant en avant les Églises en tant que communautés thérapeutiques; c) discuter des implications théologiques et éthiques des nouveaux problèmes de santé; et d) explorer les partenariats et les ressources œcuméniques qui permettraient de renforcer les ministères ecclésiaux liés à la santé à travers le monde.

EC-09. L’économie de la vie à l’heure des inégalités, des changements climatiques et de la quatrième révolution industrielle

L’aggravation des inégalités, les famines chroniques, le racisme structurel, l’emballement des changements climatiques et les pandémies destructrices découlent de l’ordre économique mondial actuel et en révèlent les failles, soulignant l’urgence de mettre en place une économie de la vie pour tous et toutes. Dans le climat actuel, marqué par des crises imbriquées, l’intelligence artificielle, les manipulations génétiques et autres innovations sont présentées comme des solutions, mais elles soulèvent des questions socioéthiques fondamentales. La foi et la science révèlent la voie à suivre pour échapper à l’effondrement de la planète et accéder à un avenir florissant, ce qui exige de transformer en profondeur les modes de production et de consommation de nos sociétés. Cette conversation œcuménique traite des questions suivantes: Quelles pratiques exemplaires pouvons-nous glaner à partir des prises de position des Églises en faveur d’économies qui soutiennent la vie? Comment vivre notre foi et incarner une condition de disciple transformatrice à une époque et dans des paysages qui sont façonnés par le capital financier? Que peuvent nous apprendre les points de vue des populations aux périphéries pour que nous puissions tendre vers une économie réparatrice et restauratrice? Quels sont les enjeux émergents et comment les Églises doivent-elles y faire face?

EC-10. COE et ACT Alliance: Diaconie œcuménique — jeter des ponts: actions locales des Églises ensemble

Les acteurs religieux sont des agents majeurs de changement et de transformation. Ensemble, les membres du COE et de l’Alliance ACT sont reconnus pour leur impact à l’échelle locale, nationale et internationale, notamment pour leurs actions innovantes et variées face à la COVID-19. Comment pouvons-nous accroître cet impact? Cette conversation œcuménique vise à stimuler la contribution collaborative du christianisme à un avenir meilleur et plus juste en suivant trois axes: 1) Le partage d’exemples d’action sociale chrétienne (diaconie) dans des domaines tels que la COVID-19, le VIH/sida, la justice de genre, les changements climatiques et d’autres défis contemporains. Quelles sont les meilleures pratiques? Comment financer et renforcer les capacités? Comment participer aux objectifs de développement durable des Nations Unies? 2) Le renforcement de notre compréhension conceptuelle et théologique, à partir du document que publieront prochainement le COE et l’Alliance ACT, «Appelés à une action transformatrice: la diaconie œcuménique»; et 3) La réinvention collective des connaissances, du renforcement des capacités et de l’enseignement en matière de diaconie, au sein du COE comme de l’Alliance ACT, en s’appuyant notamment sur l’International Handbook on Ecumenical Diakonia (Manuel international de diaconie œcuménique) qui vient de paraître.

EC-11. Conversations sur le Pèlerinage: Invitation à cheminer ensemble sur les questions de sexualité humaine

Durant la 10 Assemblée du COE à Busan, les conversations œcuméniques, les sessions administratives et d’autres présentations ont fait ressortir des interrogations relatives aux problèmes que posent les questions de sexualité humaine pour les Églises membres du COE et leurs membres respectifs. L’Assemblée y a répondu par une recommandation émanant du Comité d’orientation du programme: «Conscient des questions qui divisent les Églises, le COE peut faire office d’espace protégé où il est possible d’ouvrir le dialogue et de pratiquer le discernement moral au sujet des problèmes auxquels les Églises sont confrontées. Parmi les exemples qui ont souvent été cités au cours de cette Assemblée figurent les questions liées au genre et à la sexualité humaine. Nous pouvons faire une place aux sujets de controverse dans cet espace protégé et dans nos préoccupations communes, en nous souvenant que la tolérance ne suffit pas s’il n’y a pas à la base l’amour et le respect mutuel.» À la suite de cette recommandation, le secrétaire général du COE a créé un groupe du personnel et un groupe de référence sur la sexualité humaine, chargés de travailler sur un document de référence qui a été présenté au Comité exécutif du COE en novembre 2019. Prenant acte de ce document, le Comité exécutif a recommandé de «transmettre le rapport au Comité central pour information, en suggérant que la 11 Assemblée du COE propose une conversation œcuménique sur ce thème». Cette conversation œcuménique vise à créer un cadre de dialogue et de débat sur la sexualité humaine telle qu’elle est vécue dans différents contextes de la communauté fraternelle du COE ainsi que sur les moyens de mener cette conversation à l’avenir, en insistant sur l’amour et la réconciliation.

EC-12. Tendances et questions émergentes dans un monde en mutation rapide

Cette conversation œcuménique permettra un débat et une réflexion sur les répercussions dans 20 ans des tendances d’un monde en mutation rapide sur la vie et le travail des Églises. Guidant le discernement éthique et moral, elle permettra d’instaurer des poids et contrepoids en vue de la mise au point et de l’utilisation de ces technologies. Elle sera centrée sur les nouvelles façons de faire Église ou communauté, la transformation démographique, l’intelligence artificielle et les modifications génétiques. Les personnes participantes discuteront des implications de ces questions clés dans la vie de l’Église et recommanderont des mesures afin que les communautés religieuses puissent offrir un discernement et un accompagnement sur le plan éthique et moral, contribuant aussi aux poids et contrepoids relatifs à la mise au point de ces technologies. L’équipe d’encadrement apportera sa grande expérience en la matière et lancera les conversations en groupe. Les personnes participantes recevront longtemps à l’avance une documentation succincte complète sur les sujets abordés. Elles devront en étudier les enjeux dans leur contexte afin de se préparer aux conversations.

EC-13. Vers une paix juste au Moyen-Orient

La question d’une paix juste au Moyen-Orient reste au cœur du travail du mouvement œcuménique. Malheureusement, les longs cycles de violence, l’instabilité politique, la destruction des systèmes de cohésion sociale en place et les injustices sociales ont mis en danger toutes les populations de la région, et plus particulièrement les populations religieuses, ethniques et culturelles les plus vulnérables, notamment les personnes de confession chrétienne. La question cruciale de la présence et du témoignage de la population chrétienne tout au long de l’histoire du Moyen-Orient se transforme en un récit sur le terrorisme, l’extrémisme et la menace qui pèse sur ces personnes. Le mouvement œcuménique a un rôle important à jouer dans l’élaboration des futurs récits de paix et de cohésion sociale, tout en garantissant et en renforçant le rôle et la place des chrétien-ne-s en tant qu’acteurs et partenaires à parts égales au Moyen-Orient.

EC-14. Appel œcuménique à la paix juste: approches holistiques de l’édification de la paix

La période qui sépare Busan (10 Assemblée) de Karlsruhe (11 Assemblée) a été définie par le Pèlerinage de justice et de paix, qui est attaché à une vision holistique de la paix juste décrite dans la Déclaration de la 10 Assemblée sur la voie de la paix juste. Cette conversation œcuménique examinera comment les Églises de contextes nationaux clés ont répondu à cet appel (en particulier dans les pays qui ont été identifiés comme prioritaires au cours de cette période): elle étudiera les défis auxquels ces Églises ont été confrontées, les moyens que le mouvement œcuménique a mis en œuvre pour soutenir et accompagner les Églises et les communautés concernées, ainsi que l’impact de ces efforts. (Une conversation œcuménique séparée, EC-13, traitera de la question de la paix juste au Moyen-Orient.) En plus de prendre connaissance des efforts déployés par les Églises pour promouvoir une paix juste dans leurs contextes respectifs, cette conservation aura pour but de recenser les meilleures pratiques et les leçons tirées de ces expériences, et de continuer à développer la démarche œcuménique en matière d’édification holistique de la paix.

EC-15. Liberté de religion et de conviction: l’Église et les autres face à la discrimination et à l’oppression religieuses

Cette conversation œcuménique abordera les questions relatives aux souffrances, aux persécutions et à la marginalisation des personnes de confession chrétienne. Elle aidera à comprendre et à accepter le principe de la liberté de religion et de conviction dont peuvent se prévaloir tous les êtres humains, quelles que soient leur religion ou leurs convictions. Elle devra également étudier comment les revendications de cette liberté sont parfois utilisées pour bâillonner les droits d’autrui. Les atteintes à la liberté de religion et de conviction sont vécues différemment selon les régions et les catégories de population (femmes, enfants, personnes handicapées, populations migrantes). Les différents effets observés seront étudiés tout au long de la conversation, de même que les fondements théologiques des principes de la liberté de religion ou de conviction. La conversation comportera quatre éléments: introduction du sujet, contexte et partage d’expériences, rôle des Églises, et outils de sensibilisation. Elle permettra d’expliquer et de remettre en question les attitudes à l’égard des différentes facettes de cette liberté en dépassant les contextes géographiques habituels et les orientations religieuses personnelles des personnes participantes, en s’appuyant sur le thème de l’Assemblée: l’amour du Christ mène le monde à la réconciliation et à l’unité.

EC-16. Ensemble vers la justice raciale: affronter et démanteler l’héritage durable de l’esclavage et du colonialisme à une époque de montée du populisme et de la xénophobie

L’héritage de l’esclavage et du colonialisme continue de peser sur la vie de millions de personnes aujourd’hui: suprématie blanche, discrimination raciale à l’encontre des corps noirs et métis, afrophobie, violence xénophobe, racisme et privilège blanc, racisme lié à la violence sexiste, rhétorique de la haine à l’encontre des minorités, discrimination et exploitation fondées sur la religion et la caste, etc. Cette conversation a pour but de familiariser les personnes participantes avec la nature complexe et intersectionnelle du racisme et de ses manifestations, de faire connaître et d’affronter la complicité passée et présente des Églises avec le racisme ainsi que les moyens qu’elles ont employés pour le justifier et l’approuver, et de découvrir et appliquer les marqueurs existants d’une attitude antiraciste et antidiscriminatoire. Les Églises pourront utiliser ces marqueurs de principe et ces nouvelles possibilités de prendre position en faveur de la vie comme des ressources. Durant les quatre sessions, la conversation œcuménique comprendra des témoignages personnels, des récits, des partages en petits groupes, des tables rondes et de courtes présentations.

EC-17. Exil, exode et hospitalité: rôle et témoignage publics de l’Église dans le contexte de la mobilité humaine et des déplacements

La migration et/ou la mobilité humaine sous ses diverses formes ne posent pas seulement des défis spécifiques en matière de droits de la personne. Elles remettent en question la mission permanente et le rôle prophétique de l’Église. Cette conversation œcuménique explorera les tensions et les recoupements entre les droits de la personne et la foi chrétienne, ainsi que le rôle pastoral, prophétique et public des Églises. Elle étudiera les profils variables et extrêmement diversifiés des personnes en déplacement, les défis que posent la migration et les nombreuses façons dont les migrant-e-s transforment la vie, la mission et la praxis ecclésiales. La migration étant vraisemblablement appelée à devenir de plus en plus complexe dans les années à venir, cette conversation œcuménique examinera pourquoi et comment les Églises doivent continuer à être des témoins et des porte-parole de poids dans la sphère publique, mais aussi relever les défis actuels, émergents et futurs de la migration.

EC-18. La solidarité interreligieuse comme engagement interreligieux

Tentant de relier les dimensions théologiques et pratiques du dialogue entre les religions, cette conversation œcuménique explorera la solidarité interreligieuse en tant que modèle viable d’engagement interreligieux dans un monde touché par la COVID-19 et de nombreuses autres pandémies. Sur la base du document «La solidarité interreligieuse au service d’un monde blessé» publié par le COE et le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, elle mettra au point des stratégies visant à encourager la solidarité entre les religions dans un monde multireligieux. Elle commencera par étudier l’inspiration spirituelle/théologique de cette démarche au sein des traditions religieuses et cherchera à comprendre comment la solidarité s’intègre dans la conception que les communautés religieuses ont d’elles-mêmes. Ensuite, prenant pour prisme les expériences de solidarité interreligieuse, les personnes participantes analyseront les questions suivantes: a) Quelles sont les approches de la solidarité qui ont fonctionné jusqu’à présent? b) Quelles sont les questions qui font obstacle à la solidarité interreligieuse? La conversation s’efforcera de concrétiser cette analyse en réfléchissant à des méthodes d’action permettant de traduire l’engagement interreligieux en solidarité interreligieuse dans le monde de l’après-COVID-19.

EC-19. Formation théologique: pourquoi son caractère œcuménique est-il essentiel?

La formation œcuménique est une préoccupation essentielle du mouvement œcuménique. Elle constitue un cadre vital pour acquérir et nourrir une réflexion théologique constructive au milieu de paysages ecclésiaux et religieux en mutation. Face aux tendances sectaires et au repli sur soi, la formation théologique œcuménique invite les Églises à une réflexion commune approfondie sur la nature et la mission de l’Église dans le monde. La conversation œcuménique portera sur ses opportunités et ses défis, et plus particulièrement sur la manière dont l’innovation pédagogique, les méthodologies, les épistémologies, le développement des programmes et les cadres institutionnels pourraient renforcer le caractère œcuménique de la formation théologique moderne. La conversation œcuménique qui aura lieu à l’Assemblée tentera d’explorer la formation théologique œcuménique en tant que reflet profond de la réciprocité et de l’unité vécues, et de la considérer, arguments théologiques et précédents historiques à l’appui) comme un projet de résistance et de transformation aujourd’hui.

EC-20. Combler les écarts: préserver la justice entre les genres dans l’unité et la réconciliation

Les réalités mondiales actuelles, notamment la pandémie de COVID-19, les changements climatiques et les conflits violents, ont entraîné une augmentation des violences sexuelles et sexistes et creusé encore le fossé social et économique qui sépare les hommes et les femmes. Ce fossé représente un défi particulier pour l’unité au sein de l’Église et pour la réconciliation que nous recherchons entre tous les peuples. Les récentes initiatives du COE (projet de Principes en matière de justice de genre, stratégies de consultation pour la commémoration du 20 anniversaire de la Décennie œcuménique des Églises solidaires des femmes, visites d’équipes de pèlerinage de femmes croyantes) offrent à l’Église un socle pour ses activités de programme visant à mettre fin à l’inégalité et à la violence (en s’appuyant sur les travaux passés du COE en matière de justice de genre). Cette conversation invite le COE et ses Églises membres à encourager l’unité et la réconciliation en matière de justice entre les hommes et les femmes, en s’appuyant sur ses programmes et sa structure de direction, durant la période qui suivra l’Assemblée. Cela favorisera l’inclusion et le développement holistique dans l’Église et dans la société.

EC-21. Éthique chrétienne et droits de la personne

L’histoire du COE est étroitement liée à celle de la législation internationale moderne sur les droits de la personne, à commencer par la rédaction de la Déclaration universelle des droits de l’homme en 1948. Aujourd’hui cependant, dans bien des endroits du monde, la légitimité des principes et des obligations contenus dans cette législation est mise en cause et attaquée comme jamais auparavant. En outre, on observe une diversité de points de vue de plus en plus évidente au sein du mouvement œcuménique concernant les rapports entre les principes de la foi chrétienne et la législation internationale sur les droits de la personne. S’appuyant sur les résultats d’un processus antérieur de réflexions, de consultations et de publications (2020-2022), cette conversation œcuménique explorera son sujet à partir d’un éventail de perspectives théologiques et régionales/culturelles et à la lumière de l’expérience des victimes d’atteintes aux droits de la personne. Elle cherchera à (r)établir un consensus œcuménique à propos de la mobilisation des Églises en faveur de la promotion et de la protection des droits de la personne, en utilisant les instruments de la législation internationale en la matière.

EC-22. Églises et discernement moral. Faciliter le dialogue pour bâtir la koinonia

Comment les Églises peuvent-elles entamer un dialogue constructif sur leurs désaccords concernant les questions morales? Le nouveau document d’étude de Foi et Constitution «Churches and Moral Discernment. Facilitating Dialogue to Build Koinonia» (Églises et discernement moral: Faciliter le dialogue pour bâtir la koinonia) invite les Églises à explorer ensemble les différentes dimensions du discernement moral. Le caractère unique de cette étude réside dans le fait qu’en partant de l’autodescription de plusieurs traditions ecclésiales et de l’étude d’exemples historiques, elle propose un outil qui permet de s’orienter dans le paysage du discernement moral au sein des Églises. Elle fournit une analyse détaillée du rapport entre continuité et changement. La «conscience de l’Église» est proposée comme concept clé pour formuler l’engagement vivant de l’Église face à de nouveaux défis. La conversation œcuménique qui aura lieu lors de l’Assemblée du COE portera sur les conclusions de cette étude ainsi que sur le partage des processus contemporains d’Églises locales, d’organismes œcuméniques régionaux et des mécanismes de dialogue au sein des communions chrétiennes mondiales ou entre elles.

EC-23. Inspiré-e-s par le Pèlerinage de justice et de paix — Avancer ensemble grâce à l’amour du Christ

Les participant-e-s à cette conversation œcuménique partageront des histoires passionnantes du Pèlerinage de justice et de paix (PJP) et se pencheront ensemble sur le fondement spirituel du PJP et sur quatre sujets existentiels qui montrent comment les individus vivent l’impact de la violence, l’injustice structurelle et la crise climatique, autant de menaces à l’encontre de leurs communautés et de l’assise physique de leurs vies: vérité et traumatisme, terres et déplacement, justice de genre et justice raciale. Ces quatre sujets sont enracinés dans les spiritualités authentiques et transformatrices des communautés locales. Perçus ensemble comme les pierres angulaires de la théologie de l’accompagnement, ils pourraient devenir une source d’inspiration pour le mouvement œcuménique dans les prochaines années.

Brunnen Workshops

Apprenez-en plus sur les Ateliers Brunnen lors de la 11e Assemblée du COE à Karlsruhe !

Inscriptions du public à la 11ᵉ Assemblée du COE

Inscrivez-vous pour participer à la 11ᵉ Assemblée du Conseil œcuménique des Églises à Karlsruhe, en Allemagne (réservé aux personnes participantes qui n’ont pas été inscrites ou désignées par une Église membre ou une organisation partenaire)