World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

You are here: Home / Centre de presse / Nouvelles / Le COE exhorte au dialogue et à l’ouverture à l’égard de la Corée du Nord, et non aux menaces et aux sanctions

Le COE exhorte au dialogue et à l’ouverture à l’égard de la Corée du Nord, et non aux menaces et aux sanctions

Le COE exhorte au dialogue et à l’ouverture à l’égard de la Corée du Nord, et non aux menaces et aux sanctions

Photo: COE

09 August 2017

English version published on: 10 August 2017

Au lendemain de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord qui pourraient réduire d’un tiers les recettes annuelles d’exportation du pays, le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises (COE), s’inquiète de savoir si ces sanctions auront un effet positif sur la reprise des négociations ou sur la prévention de la mise au point d’armes nucléaires.

Selon lui, les sanctions ont au contraire clairement contribué à empêcher les secours humanitaires de parvenir en Corée du Nord lors de catastrophes ou d’autres appels à l’aide.

La dernière résolution des Nations Unies interdit les exportations nord-coréennes de charbon, de fer, de minerais de fer, de plomb, de minerais de plomb et de fruits de mer, défend aux autres États d’augmenter le nombre de travailleurs nord-coréens actuellement employés à l’étranger et proscrit la création d’entreprises communes avec la Corée du Nord ou l’apport de nouveaux investissements dans des entreprises communes existantes.

«Rien ne permet d’affirmer que les nouvelles sanctions pourront apporter une contribution plus positive à cette situation délicate et extrêmement dangereuse, a déclaré le pasteur Tveit. Nous appelons à un changement radical de l’attitude de la communauté internationale à l’égard de la Corée du Nord, qui se fonderait sur le dialogue et l’ouverture plutôt que sur une confrontation militaire et politique.»

Le COE a appelé à œuvrer en faveur d’un traité de paix dans la péninsule coréenne, afin de mettre officiellement fin à la situation de guerre suspendue en vigueur depuis l’Armistice de 1953 et de jeter des bases qui permettraient d’aborder et de résoudre les menaces actuelles pour la coexistence pacifique dans la région de manière plus constructive.

«Nous lançons un appel pressant aux membres de la communauté internationale pour qu’ils sortent leur politique à l’égard de la Corée du Nord et eux-mêmes du cercle vicieux de la menace et de la contre-menace, a-t-il ajouté. Les conséquences possibles sont épouvantables à envisager ou à risquer.»

Le COE et la Communion mondiale d’Églises réformées appellent leurs Églises membres à observer, le 13 août, un «dimanche de prière pour la réunification pacifique de la péninsule coréenne».

Dimanche de prière pour la réunification pacifique de la péninsule coréenne

La réciprocité et la coopération, maîtres mots d’une réunion à Leipzig pour la paix en Corée (Communiqué de presse du COE du 14 juillet 2017) (en anglais)