World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

You are here: Home / Centre de presse / Nouvelles / COE: la négociation plutôt que la confrontation avec la Corée du Nord

COE: la négociation plutôt que la confrontation avec la Corée du Nord

COE: la négociation plutôt que la confrontation avec la Corée du Nord

Des touristes devant les monuments de Kim Il Sung et Kim Jong Il à Pyongyang, en Corée du Nord. Photo: Sean Hawkey

04 September 2017

English version published on: 06 September 2017

Au lendemain du sixième essai nucléaire réalisé par la Corée du Nord le dimanche 3 septembre, le Conseil œcuménique des Églises (COE) a redoublé ses appels à apaiser les tensions dans la péninsule coréenne en recourant à la négociation plutôt qu’à un durcissement de la confrontation.

Lundi, des responsables sud-coréens ont annoncé disposer d’éléments indiquant que le Nord préparait d’autres lancements de missile, voire le lancement d’un missile balistique intercontinental. La Corée du Sud a effectué cinq exercices de tir réel en réponse à l’essai de dimanche.

«La Corée du Nord a suffisamment démontré ses aptitudes en matière de puissance nucléaire, a déclaré Peter Prove, directeur de la Commission des Églises pour les affaires internationales du COE. Le COE plaide avec véhémence pour l’éradication complète des armes nucléaires partout dans le monde, y compris dans la péninsule coréenne où le risque de conflit nucléaire est de loin le plus élevé à l’heure actuelle.»

La réalité des capacités nucléaires nord-coréennes doit néanmoins être prise en compte et traitée par la négociation, et non pas par une escalade des confrontations, a-t-il ajouté. M. Prove a également exprimé des réserves quant aux effets de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord, au motif qu’elles «risqueraient seulement de causer du tort à la population la plus vulnérable du pays, en plus d’aggraver les tensions politiques».

«Le COE appelle toutes les parties à s’abstenir d’aggraver la situation, à s’éloigner de ce précipice dangereux, à s’engager sur la voie du dialogue et de l’engagement et à concevoir de nouvelles initiatives en vue de gérer la crise et d’apaiser les tensions, a insisté M. Prove. Le risque de conflit – qu’il soit intentionnel ou non – et l’ampleur des conséquences sont trop importants pour que la ligne actuelle puisse être poursuivie. Ce serait contraire aux intérêts de toutes les parties dans cette situation.»

L’heure n’est plus aux coups de poker, mais à la diplomatie, a-t-il affirmé en guise de conclusion: «Nous appelons toutes les Églises membres du COE à porter la population et les Églises de la péninsule coréenne et du nord-est de l’Asie dans leurs prières, ainsi qu’à les accompagner et à les soutenir dans leurs témoignages de paix et de réconciliation.»

 

Texte intégral du message de la Commission des Églises pour les affaires internationales du COE relatif à l’essai nucléaire réalisé par la Corée du Nord (en anglais)

Les Églises appellent au dialogue et à la résolution non violente du conflit avec la Corée du Nord

Le COE exhorte au dialogue et à l’ouverture à l’égard de la Corée du Nord, et non aux menaces et aux sanctions