World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / « L'eau est synonyme de vie », déclare une défenseur allemande de la durabilité

« L'eau est synonyme de vie », déclare une défenseur allemande de la durabilité

« L'eau est synonyme de vie », déclare une défenseur allemande de la durabilité

Andrea Müller-Frank, copréside le Réseau œcuménique de l'eau (ROE)

14/03/2017

Version française publiée le: 23/03/2017

Andrea Müller-Frank travaille au sein du département politique de l'organisation allemande Brot für die Welt (Du pain pour le monde). Depuis décembre 2016, elle copréside le Réseau œcuménique de l'eau (ROE) du Conseil œcuménique des Églises (COE), qui lutte en faveur du droit à l'eau aux quatre coins de la planète.

Durant ses années à l'université, Andrea Müller-Frank a étudié la coopération au développement et la mondialisation des mouvements sociaux.

Une expérience sur laquelle elle peut s'appuyer depuis sa nomination à la coprésidence du Groupe de direction du ROE en décembre dernier.

« L'eau est synonyme de vie, à la fois pour les êtres humains, les animaux et la planète tout entière », a déclaré Andrea Müller-Frank lors d'un entretien. « Or, dans de nombreuses régions du monde, cette ressource est surexploitée, le niveau des nappes phréatiques chute, et la végétation naturelle et les circuits d'eau sont détruits. »

Avant de rejoindre Brot für die Welt, le service de développement évangélique allemand qui fait partie de l'Alliance ACT, Andrea Müller-Frank a travaillé en tant que lobbyiste et dans le domaine des communications pour différents réseaux et organisations de la société civile. Elle s'est consacrée notamment aux questions relatives à la santé publique et à la protection de l'environnement au Mali.

« J'ai également joué un rôle de conseillère lors de différentes campagnes de lobbying et de sensibilisation menées par la Fédération des pêches de l'Afrique de l'Ouest, mais aussi lors de la campagne alimentaire de l'Association des conseils chrétiens et Églises de l'Afrique de l'Ouest », explique Andrea Müller-Frank.

Elle note que « Le combat contre la faim et la pauvreté dans le monde passe obligatoirement par une transformation de nos modes de vie et de nos activités économiques. La sensibilisation constitue un objectif clé du travail de Brot für die Welt. »

« L'Allemagne est le troisième importateur mondial d'eau virtuelle, juste derrière les États-Unis et la Chine. Le Brésil est le premier pays exportateur d'eau virtuelle vers l'Allemagne, en particulier dans le secteur des produits agricoles (le soja, la viande, le café, le sucre et les biocarburants) », précise Andrea Müller-Frank.

« En outre, plus de 20 % du papier et du carton utilisés en Allemagne proviennent de plantations d'eucalyptus brésiliennes. Parallèlement à la consommation croissante de papier par les services de vente par correspondance en Allemagne, les monocultures détruisent la végétation naturelle, avec des conséquences désastreuses pour les ressources en eau du Brésil », ajoute-t-elle.

De plus en plus d'eau est utilisée dans la production industrielle d'aliments, la production de biens de consommation et la production d'énergie. Le manque d'eau, conséquence du gaspillage, de la contamination de cette ressource et du changement climatique, est devenu une malédiction pour de nombreuses personnes qui souffrent régulièrement de sécheresses, d'inondations et de la pollution.

Les conflits liés à l'eau, en hausse, entraînent des migrations et des guerres. Il s'agit là d'une préoccupation majeure pour l'ensemble de l'humanité. Les questions de distribution et de justice sociale et environnementale sont au cœur de la solution visant à mettre fin à cette crise durable.

« En Allemagne, de nombreuses églises et organisations confessionnelles sont concernées et travaillent sur la question de la justice alimentaire et de l'eau », affirme Andrea Müller-Frank.

« Au-delà de la célébration du culte de la création, les églises encouragent les êtres humains à adopter un mode de vie respectueux des valeurs fondamentales de justice et de durabilité, dont l'éthique de la suffisance. De nombreuses églises et organisations confessionnelles maintiennent des pratiques d'approvisionnement sociales et environnementales et dialoguent avec les législateurs. »

Interrogée sur sa vision du ROE, Andrea Müller-Frank déclare que le « réseau est un vecteur puissant, qui sensibilise aux violations des droits de l'homme subies par les populations vulnérables et expose leurs revendications en faveur de solutions durables. »

« Le réseau et Brot für die Welt peuvent fournir une certaine visibilité aux organisations partenaires ancrées au niveau local et luttant en faveur de la sécurité alimentaire et de pratiques agricoles durables, mais également permettre à ces organisations d'agir sur le plan politique », ajoute-t-elle.

 

Réseau œcuménique de l'eau

Campagne 2017 des Sept semaines pour l'eau