World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / « La voix prophétique et l'action des Églises demeurent le seul et unique espoir », estime Mgr Michel Sabbah

« La voix prophétique et l'action des Églises demeurent le seul et unique espoir », estime Mgr Michel Sabbah

« La voix prophétique et l'action des Églises demeurent le seul et unique espoir », estime Mgr Michel Sabbah

© Ben Gray/COE

21 juin 2017

Version française publiée le: 22 juin 2017

S'exprimant en Terre sainte à l'occasion de la consultation « 50 ans d'occupation ; la réponse œcuménique », le Pasteur Olav Fykse Tveit, Secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises (COE), a déclaré que la meilleure façon de marquer le drame que représentent les 50 ans d'occupation est d'écouter attentivement les témoins de l'espérance qui vivent sous occupation et qui en subissent les lourdes conséquences dans leur vie quotidienne.

« Aucun peuple ne devrait vivre dans des territoires occupés », a confié le Pasteur Olav Fykse Tveit. « Aucun peuple ne devrait se voir refuser le droit à l'autodétermination. Aucun État ne devrait pouvoir constamment violer les droits humains d'un autre peuple, et ce, pendant 50 ans. »

Le monde devrait avoir honte de ce demi-siècle d'occupation, qui fait partie de son histoire, a ajouté le Secrétaire général du COE. « Pourtant, il n'est jamais trop tard pour mettre fin à l'occupation. Il est possible de transformer une tragédie dont l'Homme est à l'origine en une situation d'espoir. »

Dans son discours d'ouverture, le patriarche émérite Michel Sabbah a déclaré : « Tous les Israéliens et tous les Palestiniens, qui croient tous en la sainteté de cette terre, se demandent si celle-ci demeurera pour toujours une terre de la mort, au lieu d'être ce qu'elle est et telle que Dieu l'a dessinée, une terre promise où coulent « le lait et le miel », une terre de la résurrection ? »

Et d'ajouter : « La guérison, la guérison politique et humaine de Jérusalem sera aussi la guérison de la région et la guérison de bon nombre de consciences ici et dans le monde. »

« Les dirigeants de la planète ont failli à leur devoir », a déploré Michel Sabbah. « Les Églises du monde feront-elles de même et se distingueront-elles par le silence de leur voix prophétique et l'absence d'action ? La voix prophétique et l'action des Églises demeurent le seul et unique espoir. »

Et de conclure : « sensibilisez vos peuples et vos dirigeants politiques. »

Il est impossible de défendre moralement, ou même politiquement, cette occupation, a déclaré le Pasteur Olav Fykse Tveit lors de son allocution. « L'occupation est la porte ouverte à tout un ensemble de choses qu'il convient de nommer : discrimination, oppression, harcèlements, entraves à la liberté de mouvement d'autrui, désespoir et avenir des prochaines générations menacé, conduisant les autres au désespoir et à des actions désespérées, siège et blocus, meurtres, arrestations et assassinats extrajudiciaires de dirigeants politiques d'un autre peuple, châtiments collectifs infligés aux familles et communautés, démolitions de maisons par des bulldozers, accaparement des terres, annexion des terres d'autrui, confiscation des terres et des propriétés privées, colonisation. »

Durant la consultation, qui s'est tenue du 20 au 22 juin, les participants ont pu écouter les témoignages de responsables d'Églises, de jeunes, de femmes, d'enfants et d'autres personnes vivant sous occupation. Des experts universitaires et des responsables gouvernementaux ont également eu l'occasion de s'exprimer. Par ailleurs, des études bibliques et des séances axées sur les stratégies de plaidoyer ont été organisées durant cet événement de trois jours.

Dans une lettre ouverte adressée au COE et aux personnes impliquées dans le mouvement œcuménique, la Coalition nationale des organisations chrétiennes de Palestine a décrit la situation d'injustice qui règne en Terre sainte. En outre, elle a émis des recommandations destinées aux Églises du monde entier et pouvant potentiellement permettre d'apporter la justice et la paix en Palestine et en Israël.

Message de bienvenue de l'ancien patriarche latin de Jérusalem, Mgr Michel Sabbah, le 20 juin 2017

La nuée de témoins de l'espérance - Message d'introduction du Pasteur Olav Fykse Tveit lors de la consultation de Bethléem sur les 50 ans d'occupation

Lettre ouverte de la Coalition nationale des organisations chrétiennes de Palestine (NCCOP) adressée au Conseil œcuménique des Églises et au mouvement œcuménique

Campagne « Seek #JusticeAndPeace in the Holy Land » (#JusticeEtPaix en Terre sainte)

LE COE au côté des Églises du Moyen-Orient