World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Centre de presse / Nouvelles / La cloche de la paix d’Imjingak a répandu la voix du COE au-delà des frontières de la Corée du Nord

La cloche de la paix d’Imjingak a répandu la voix du COE au-delà des frontières de la Corée du Nord

La cloche de la paix d’Imjingak a répandu la voix du COE au-delà des frontières de la Corée du Nord

La cloche de la paix © Joanna Linén Montes/COE

04 novembre 2013

Le site d’Imjingak est situé à sept kilomètres de la frontière militaire avec la Corée du Nord. Il symbolise l’espérance d’une réunification entre les deux parties de la Corée. Quelques 1500 membres du COE se sont regroupés, samedi 2 novembre, pour prier sur ce lieu de commémoration.

Plus de 1500 membres du COE ont fait le trajet de Busan à Séoul, à l’occasion du week-end de pèlerinage pour la paix. Arrivés dans la capitale de la Corée de sud, ils ont rejoint le site d’Imjingak. Ce lieu a été construit, en 1972, pour accueillir les réfugiés nord-coréens. C’est un lieu de prières et d’espérance.

Sur le site d’Imjingak, le visiteur aperçoit des statues, divers équipements militaires et un train de l’armée datant de 1948. Des photos témoignent des combats de la guerre de Corée qui a eu lieu entre 1950 et 1953. Malgré la signature de l’armistice en 1953, la Corée est encore séparée entre le sud et nord. La ligne de démarcation militaire s'étend sur 248 km.

Des prières pour la réunification

Un des moments les plus  forts de la visite à Imjingak a été la prière. La cérémonie de prière a eu lieu sous une tente traditionnelle coréenne abritant une grande cloche du second millénaire. Lors du culte, les représentants du COE ont fait sonner la cloche à trois reprises signifiant ainsi leur soutien au peuple coréen.

Les participants étaient partagés entre joie et tristesse. La joie d’être présents pour encourager les Instances politiques et ecclésiastiques à redoubler d’effort pour une future réconciliation et délivrer le peuple coréen de la violence. Mais aussi un sentiment de tristesse a envahi la délégation face à la situation coréenne.

Les visiteurs des quatre coins du monde ont pu inscrire leurs prières sur des rubans et les suspendre sur des fils, créant ainsi un mur de prière. Une manière de méditer sur l’espérance en vue d’une réconciliation.

Environ 64 000 chrétiens au culte

Chaque dimanche, entre 50 000 à  64 000 membres de l’église presbytérienne se rendent au culte pour prier pour la réunification de la Corée. La Corée du Sud demande aux églises du monde entier, aux amis de passage, aux invités de prier pour la réunification du pays. La prière est l’une des résolutions que le peuple a choisies pour cette rencontre avec le COE afin de renforcer l’unité des chrétiens.

Depuis 41 ans, Imjingak est un lieu de recueillement pour les coréens mais aussi pour toutes les personnes visitant Séoul.

On pourra obtenir des photos en haute résolution sur photos.oikoumene.org

Site web officiel de la 10e Assemblée du COE

Iteata Tevaarauhara, journaliste francophone pour le COE à Busan.