World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

You are here: Home / Centre de presse / Nouvelles / Espoir et histoire à l’ordre du jour de la réunion de direction du COE

Espoir et histoire à l’ordre du jour de la réunion de direction du COE

Espoir et histoire à l’ordre du jour de la réunion de direction du COE

La direction du Comité central réunie au Centre œcuménique de Genève. © COE

16 March 2017

English version published on: 16 March 2017

La direction du Comité central du Conseil œcuménique des Églises (COE) s’est réunie à Genève les 14 et 15 mars afin de préparer la réunion du Comité exécutif qui se déroulera en juin à Genève.

Le COE continue à mettre l’accent sur les préparations de son Pèlerinage de justice et paix pour la Onzième Assemblée de 2021, et pour son 70e anniversaire qui approche. Le COE a été créé en 1948 à Amsterdam. L’année 2018 marquera un moment important de l’histoire de la communauté fraternelle du COE, mais c’est également une année pendant laquelle le Conseil œcuménique des Églises poursuivra la lutte contre les injustices modernes et pour une paix juste.

Mme Agnes Abuom, présidente du Comité central du COE, a rappelé que ce dernier jouait un rôle rassembleur depuis 1948. «Le COE rassemble les peuples pour la mission et l’unité afin qu’ils puissent être moteur du changement et catalyseur d’une paix juste. Cet anniversaire est l’occasion de nous rappeler à tous l’appel lancé aux Églises du monde entier pour qu’elles œuvrent pour la paix et la réconciliation.»

La direction du COE a analysé la manière dont le Pèlerinage de justice et paix nous amenait à de nouvelles réflexions sur les moyens de susciter l’espoir dans un monde divisé, de plus en plus polarisé, et où les conflits sont de plus en plus nombreux.

Le pasteur Olav Fykse Tveit, secrétaire général du COE, a qualifié l'Église en Pèlerinage de «peuple défini par l'espérance. Il ne s’agit pas d’un optimisme généralisé, mais plutôt de transmettre un motif et une incitation à l’espérance. Cela demande souvent d’être capable de voir au-delà de ce que l’on voit et d’attendre quelque chose de plus, quelque chose d’autre, de rechercher la justice et la paix, et rien de moins. L’espérance est un critère de notre foi chrétienne.»

En plus de Mme Abuom et du pasteur Tveit, le métropolite Gennadios de Sassima et l’évêque Mary Ann Swenson, tous deux vice-présidents du Comité central du COE, font également partie de la direction.

Le Comité central, qui se réunit tous les deux ans, est élu au cours de l’Assemblée pour être l'organe directeur suprême du COE entre deux assemblées. Il est chargé de mettre en œuvre les politiques adoptées par l'Assemblée. Les sujets suivants étaient à l’ordre du jour de cette réunion: rapports de la Commission des Églises pour les affaires internationales; Conférence mondiale sur la mission en Tanzanie, en 2018; informations de la Commission de Foi et constitution; rencontre avec l’Alliance ACT à Uppsala, en 2018, sur la diaconie œcuménique; évaluation à mi-mandat; évaluation du programme d’EHAIA; le COE-EAA et le plan de mise en œuvre de l’évaluation de l’EAPPI du COE; rapports financiers, y compris les résultats préliminaires pour 2016, la mobilisation des fonds et des informations sur le projet de développement immobilier.

Organes directeurs du COE