World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Qui sommes-nous? / Conception et vision / CUV / Une communauté fraternelle d'Églises

Une communauté fraternelle d'Églises

Une communauté fraternelle d'Églises

Collage de l'exposition "Demeurons ensemble" par Sergio Centano.

Le Conseil oecuménique des Églises est une communauté fraternelle d'Églises qui se sont engagées à rendre visible leur unité en Christ et à s'appeler les unes les autres à approfondir l'expression de cette unité dans leur culte et leur vie, leur témoignage et leur service communs au monde.


Selon les termes de sa Base constitutionnelle, le Conseil oecuménique des Églises est une "communauté fraternelle d'Églises". L'expression "communauté fraternelle" nous rappelle deux choses: premièrement que le COE n'est pas un organisme qui agit indépendemment des Églises, et deuxièmement qu'il n'est pas non plus une association purement fonctionnelle créée pour organiser des activités communes. En s'identifiant à la communauté que forme le Conseil oecuménique, les Églises reconnaissent que l'Église du Christ dépasse largement la communauté constituée de leur propres membres.

Leur quête de l'unité visible n'est pas une quête de l'uniformité. La communauté d'Églises qu'est le COE n'est pas censée être une "super-Église" où tous ses membres se dissoudraient et perdraient leur identité. Bien au contraire. C'est la diversité même de ses membres qui enrichit la communauté du Conseil.

Ces Églises viennent de toutes les régions du monde. Leurs membres parlent de nombreuses langues différentes. Le culte qu'elle rendent à Dieu et leur enseignement de la foi chrétienne varient en fonction des traditions historiques et des contextes de vie. Toutes ces Églises - selon la Base du COE - "confessent le Seigneur Jésus Christ comme Dieu et Sauveur selon les Écritures". Elles cherchent la communion les unes avec les autres parce que, comme l'a déclaré la Première Assemblée du COE en 1948, "Christ a fait de nous son peuple et, lui, n'est pas divisé".

Cette communauté n'est pas une fin en soi. Elle est un signe de la mission et de l'action de Dieu dans le monde.

La communauté que les Églises ont trouvée au sein du Conseil oecuménique est encore imparfaite. Mais le COE leur offre un espace où elles peuvent s'interroger sur ce que veut dire être une communauté en marche vers une plus grande unité, et s'exhorter mutuellement à manifester cette unité plus pleinement.

Les Églises membres du Conseil acceptent ces défis et reconnaissent qu'elles sont responsables les unes devant les autres.