World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

You are here: Home / Qui sommes-nous? / Organes directeurs / Organisations liées au COE

Organisations oecuméniques liées au COE

Divers types d'organisations formées par des Eglises jouent un rôle essentiel dans la vie de l'ensemble du mouvement oecuménique.

Divers types d'organisations formées par des Eglises jouent un rôle essentiel dans la vie de l'ensemble du mouvement oecuménique.

Certaines sont organisées géographiquement (organisations oecuméniques régionales et autres groupements régionaux et sous-régionaux). D'autres regroupent des Eglises qui se réclament de la même tradition confessionnelle (communions chrétiennes mondiales). D'autres enfin sont vouées à des tâches spécifiques ou regroupent des milieux particuliers.

Organisations oecuméniques régionales et sous-régionales

La première organisation oecuménique régionale (OOR) a été la Conférence chrétienne d'Asie orientale, appelée maintenant Conférence chrétienne d'Asie, fondée en 1957. Au cours des 25 années suivantes, six autres OOR ont été créées dans toutes les régions, à l'exception de l'Amérique du Nord, ayant chacune son histoire, son programme, des critères d'adhésion et son style de travail propres.  

Leur objectif principal consiste à aider leurs membres à élaborer une réponse chrétienne commune aux préoccupations régionales et à servir de lien entre les Eglises et conseils nationaux de la région et les organisations mondiales.

"Partenaires dont la collaboration est essentielle à l'activité oecuménique" (Règlement du COE XV.1), les OOR peuvent envoyer des représentants aux Assemblées du COE et aux réunions de son Comité central.


Le COE collabore avec plusieurs autres organisations et groupements d'Eglises régionaux et sous-régionaux et/ou avec des conseils nationaux d'Eglises qui, dans certaines régions, jouent un rôle important sur la scène oecuménique. Ils permettent à des Eglises liées par l'histoire et la culture d'exprimer leur identité propre et de témoigner dans un cadre régional plus large.

Communions chrétiennes mondiales

Le terme de communions chrétiennes mondiales (CCM) est utilisé pour parler d'Eglises organisées au niveau mondial ou de familles d'Eglises ayant des origines théologiques et historiques, des confessions ou des structures communes.

De tels groupements internationaux d'Eglises existent depuis le milieu du 19e siècle et leurs responsables se réunissent chaque année depuis 1957.

Le Comité central du COE peut inviter des CCM à envoyer des représentants à une Assemblée ou des conseillers à l'une de ses sessions.

Le rôle des CCM au sein du mouvement oecuménique mondial est multiple: 1) elles encouragent l'unité au sein de leurs communautés et s'efforcent d'éviter toute nouvelle division; 2) elles encouragent l'oecuménisme en leur sein; 3) elles offrent une porte d'accès au mouvement oecuménique.

En savoir plus sur les communions chrétiennes mondiales

Organisations oecuméniques mondiales à objectif spécifique

Les textes constitutionnels du COE prévoient que le Conseil doit entretenir des relations de travail avec une large gamme d'organisations oecuméniques internationales, dont certaines sont plus anciennes que le COE.

Il s'agit d'organisations représentant des milieux particuliers - jeunes, étudiants, femmes, laïcs - ou ayant des objectifs ou un ministère spécifiques dans des domaines comme l'éducation, la communication, le partage des ressources ou le développement.

Comme elles ont une dimension internationale du fait de leurs activités et de leur mandat, la plupart considèrent qu'elles accomplissent un ministère spécialisé en réponse à la même vocation que celle des Eglises membres du COE.

Aux termes du Règlement révisé en 2006, les partenaires spécialisés, les organisations engagées dans des activités oecuméniques de secours et d'autres organisations oecuméniques internationales peuvent demander à être reconnus par le COE (cf. notamment art. XVIII). Une fois reconnus, ils peuvent envoyer un représentant délégué à l'Assemblée.