World Council of Churches

A worldwide fellowship of churches seeking unity, a common witness and Christian service

You are here: Home / Resources / Documents / WCC general secretary / Tributes / Bishop Pierre Duprey

Bishop Pierre Duprey

From a condolence letter by WCC general secretary Samuel Kobia to Cardinal Walter Kasper, president of the Pontifical Council for Promoting Christian Unity (in French).

14 May 2007

Annexe à la lettre du Pasteur Samuel Kobia, secrétaire général du Conseil oecuménique des Eglises au Cardinal Walter Kasper, président du Conseil pontifical pour la Promotion de l'unité des chrétiens:

IN MEMORIAM

La bouche du juste répète la sagesse, et sa langue énonce le droit. La loi de son Dieu est dans son coeur, ses pas ne fléchiront point (Ps 37,30-31).

« Nous ne pouvons pas penser à l'oecuménisme catholique sans que quelque part le visage de Pierre n'apparaisse, rayonnant la confiance et l'amitié ! »

C'est avec ces mots d'un représentant des Eglises de la Réforme que le Conseil oecuménique s'associe aujourd'hui au deuil de l'Eglise catholique romaine et partage le chagrin des très nombreux amis de l'Evêque Pierre Duprey, sous-secrétaire du Secrétariat pour l'unité de 1963 à 1983, et secrétaire du Conseil pontifical pour l'unité de 1983 jusqu'à sa retraite.

L'Evêque Pierre Duprey, personnage rayonnant de sentiments qui ont inspiré, guidé, soutenu et enrichi le mouvement oecuménique n'est plus avec nous ! Nous rendons grâce pour sa vie et son témoignage. Nous rendons grâce pour l'ami et le compagnon qu'il fut sur le chemin de l'unité.

La communauté oecuménique dit aujourd'hui sa profonde reconnaissance à l'Evêque Pierre Duprey, ouvrier inlassable sur le chemin de l'unité, compagnon de route sur ce même chemin avec des soeurs et des frères d'autres traditions chrétiennes, ami fidèle de tous ceux et celles qui ont eu le privilège de le connaître et de travailler avec lui.

L'Evêque Pierre Duprey s'était principalement distingué par son engagement profond dans le dialogue et les relations entre l'Eglise catholique romaine et les Eglises orthodoxes. En même temps, il était associé aux dialogues avec la Communion anglicane et la Fédération luthérienne mondiale, sans oublier sa contribution à la création d'autres commissions mixtes de dialogue avec des Eglises évangéliques, pentecôtistes et autres.

En tant que Conseil oecuménique des Eglises nous lui sommes particulièrement redevables. Nous nous souvenons de lui avec beaucoup de gratitude et nous nous engageons à continuer le chemin avec son exemple et sa mémoire toujours vivants parmi nous. Il a été l'un des moteurs principaux du « Groupe Mixte de Travail » dès sa création et, pendant de longues années, il a généreusement contribué à son bon fonctionnement, assurant une communication et une collaboration permanentes entre l'Eglise catholique romaine et le Conseil oecuménique des Eglises.

C'était encore lui qui avait assuré une liaison permanente, active et créative, avec le secrétariat de la Commission Foi et Constitution, en attirant l'attention sur l'importance et le potentiel du dialogue multilatéral au sein de cette commission.

C'était aussi lui qui a joué un rôle primordial pour une participation active de l'Eglise catholique romaine dans la vie et les activités du Conseil oecuménique des Eglises tantôt par la création des postes soutenus par le Conseil pontifical pour l'unité des chrétiens auprès du secrétariat de la Commission pour la mission et l'évangélisation et auprès de l'Institut oecuménique de Bossey, tantôt par une présence officielle des représentants du même Conseil pontifical comme membres actifs de la Commission pour la mission et l'évangélisation et la Commission pour la formation oecuménique.

Tout cela sans oublier que l'Evêque Pierre Duprey était l'un des principaux inspirateurs du Comité catholique pour la collaboration culturelle avec les Eglises orthodoxes, un instrument qui dès sa création a voulu fonder des relations nouvelles sur la base de la réciprocité.

Tout cela sans oublier que l'Evêque Pierre Duprey n'était pas seulement appelé officiellement à renouer les fils entre les chrétiens divisés depuis le début du Concile Vatican II ; tel un précurseur, il' s'était consacré à rétablir les relations entre églises et chrétiens divisés bien avant le Concile.

Que le Dieu de la vie et de la résurrection reçoive l'ouvrier fidèle de son évangile dans la communion des saints. Que l'exemple de cette vie entièrement consacrée au service de l'Eglise et de son unité inspire et guide la génération nouvelle aux mains de laquelle l'avenir du mouvement oecuménique est confié.

Pasteur Samuel Kobia

Secrétaire général

14 mai 2007